Nombre de pages : 460.

Éditeur : Harlequin.

Collection : &H.

Date de sortie : 7 mars 2018.

Prix : 14,90€

 

Voici Molly.
Rédactrice au courrier du cœur à New York, elle se considère comme une experte en relations amoureuses. Enfin, seulement celles des autres. Car pour elle, le grand amour de sa vie, c’est son dalmatien.
Et voici Daniel.
Avocat spécialiste des divorces, il est bien placé pour savoir que les relations amoureuses sont à éviter à tout prix. Pourtant, un beau matin, il se retrouve à faire des pieds et des mains pour emprunter un chien… tout ça dans le but de provoquer une rencontre avec la mystérieuse joggeuse qu’il croise quotidiennement à Central Park avec son dalmatien…

Certains jours j’ai besoin de douceur, d’amour, de bons sentiments. Je crois que c’est le cas pour tout le monde. Et je ne sais pas pour vous mais moi mon remède dans ces cas là c’est de me lancer dans une bonne romance ! J’avais justement un Sarah Morgan sous la main et je me suis dit que c’était l’occasion parfaite 🙂 Je remercie les éditions Harlequin pour l’envoi de ce roman ❤

Il faut dire que je savais à quoi m’attendre avec cette auteure. Et ça n’a pas raté ! C’est encore une fois une chouette histoire, remplie de guimauve, qui nous donne le sentiment que la vie est belle et vaut la peine d’être vécue. On se prend à chaque fois à rêver de choses romantique et ça nous met du baume au coeur !

 D’autant plus qu’on a ici affaire à deux personnes qui n’ont pas eu une vie difficile : Molly et Daniel. Et je ne peux pas dire lequel m’a le plus touché… Ils ont tous les deux une raisonnence particulière en moi, parce que les divorces douloureux je connais, tout comme la mère qui se barre sans se soucier des enfants je connais aussi ! Par contre c’est Molly qui a le plus pris et pas seulement côté personnel. Ça déchire le coeur 😦

D’ailleurs Molly ne veut ABSOLUMENT pas s’engager dans une relation. Vous savez qu’en général c’est quelque chose qui m’agace. Mais là je ne sais pas pourquoi je l’ai comprise, peu-être parce que j’étais vraiment dans l’empathie avec elle

C’est d’ailleurs un des thèmes de ce livre : Comment se reconstruire quand notre vie est fichue ? Quand tout ce qu’on aime tombe par terre ? Il faut énormément de courage, de pugnacité, de force. Et en ça on peut clairement tirer notre chapeau à Molly !

J’ai aussi aimé les autres personnages. Sarah Morgan a cette capacité à nous présenter des personnes extrêmement humaines et on ne peut que s’attacher à eux. Que ce soit les soeur de Daniel : Fliss et Harriet. Ou les amis de Molly : Gabe et Mark. Je les aime tous, j’aime leur façon d’entourer ceux qu’ils aiment et j’aime leur amour…

J’ai également aimé les chiens. Parce qu’il y en a dans cette histoire. Deux en particulier : Valentin et Brutus. Je n’ai pas envie de vous dire les rôles qu’ils jouent, je pense que c’est encore plus drôle de le découvrir par soit même… Mais ce qui est sûr c’est qu’ils sont adorables et que c’est vraiment les meilleurs amis de l’homme ! Moi qui ai Pilou vous vous doutez que je suis sensible à cela ❤

Le style est encore – faut-il le dire ? – excellent. Je n’arrive pas à savoir comment s’en sortent les auteurs pour faire ça. Mais il y en a comme ça que l’on lit, sans réfléchir, sans en avoir conscience, sans faim. C’est clairement le cas ici !

En plus de ça le décor est New York… Je n’insiste pas souvent sur ce point. Je crois que ça se voit au design du blog… Mais New York !!!! C’est le rêve quand même ! J’adore ça 🙂

Et puis enfin, moi j’ai toujours le sourire quand je lis ce genre d’histoire alors je peux qu’adhérer ! C’est le genre de roman que vous refermer avec un sourire niais, sourire niais que vous tenter de vite cacher pour garder un peu de dignité :p

Une romance que je les aimes ❤

 

Publicités