Aaaaah les amis, je m’en pose des questions! Il y a un petit temps maintenant, je vous apprenais les étapes de publication d’un livre, mais il manque une étape! Et une étape importante! Comment fabrique-t-on les livres?

Bonne question, n’est-ce-pas?

Une fois le bon à tirer signé, le livrimprimerie-magnier-langon-gironde-2e est mis en pré commande sur le site Internet de la maison
d’édition et sur les plates-formes comme Amazon, etc. Pendant ce temps, il est envoyé chez l’imprimeur et les démarches de commercialisation démarrent.

Voilà, ce que je disais…Oui, mais, et chez l’imprimeur?

Les différentes étapes:

– La production de la pâte à papier.

– L’étape de prépresse ou pré impression regroupe les opérations qui précèdent l’impression.

– Le façonnage.

La fabrication de la pâte à papier:

La pâte à papier est fabriquée à partir des fibres cellulosiques contenues dans le bois. Elle est obtenue soit grâce à un procédé chimique à température élevée, soit mécaniquement en broyant le bois dans un défibreur. Pour l’édition de livres illustrés, on utilise des procédés chimiques, car le papier ainsi obtenu est de meilleure qualité. Ensuite, les fibres sont lavées, épurées et éventuellement blanchies.

La pâte à papier est ensuite blanchie soit avec un mélange de bioxyde de chlore avec du péroxyde d’hydrogène soit avec du péroxyde d’hydrogène et de l’ozone.

La pâte, mélangée à de l’eau et parfois à de vieux papiers recyclés, est assouplie dans un raffineur, puis on y ajoute des charges minérales (kaolin, talc…) et des adjuvants : colles, agents pour renforcer la résistance. Ensuite, elle est répartie sur une toile de tamisage sans fin, égouttée, pressée à chaud, lissée et séchée. Le papier ressort alors sous la forme d’une immense bobine.

d2ad03619b_9143_ACV-TV_Page_06

La prépresse:

Le travail se fait maintenant essentiellement sur ordinateur: mise en pages du texte et des images, échanges entre les différents intervenants. Puis les fichiers informatiques sont analysés en quatre couleurs (les trois couleurs primaires et le noir), ce qui permettra la gravure de plaques d’aluminium qui serviront à imprimer.

L’impression:

Lors de l’impression, les plaques d’aluminium sont encrées. Elles viennent imprimer des cylindres qui vont à leur tour imprimer le papier. On utilise lors de cette phase des solutions de mouillage et de nettoyage à base d’alcool isopropylique pour conserver au papier une certaine humidité.

Le façonnage et l’emballage:

Après avoir été imprimées, les grandes feuilles de papier sont découpées et pliées. On obtient alors des cahiers de 8, 16 ou 32 pages, qui vont être cousus puis passés en colle. Ensuite, la couverture, en papier plus épais, est collée au bloc de pages. Elle est souvent recouverte d’une pellicule qui va la protéger et lui donner un aspect esthétique, brillant ou mat.

Il ne reste plus qu’à emballer les livres et à les ranger dans des cartons…

Voilà, j’espère que ça vous a intéressé! À bientôt pour de nouveaux articles 😉

11920416_147298315610442_1152244205_n

 

Source:

Futura-science

 

Publicités