Hé, salut les amis, comment allez-vous?

Cela fait un moment que j’ai envie d’écrire un article sur les liseuses, mais, problème, je n’en utilise pas! Dés lors, comment faire? Et bien j’ai fait un appel à témoin sur Facebook pour avoir quelques témoignages…

Je tiens à préciser que cet article n’est pas fait pour vous dire: il faut utiliser une liseuse ou non! Il faut utiliser celle-là et non celle-ci! Non, non, non les amis, cet article n’a pas d’autres prétentions que de faire naître le débat, d’avoir quelques témoignages, et de lancer quelques pistes…

liseuse

J’ai, pour m’aider, recueilli quatre témoignages: 1 personne qui est contre, 1 personne qui est contre mais qui pourrait se laisser tenté dans certains cas, 1 personne qui est pour et qui utilise une Kobo et enfin, une personne qui utilise une Kindle.

1ére question: Pour ou contre? 

C’est LA question, n’est-ce pas? Doit-on, oui ou non, céder le pas et lire sur liseuse?

Il y a évidemment des pour et des contre dans chaque camp. Et à y réfléchir, n’est-ce pas une question personnelle? En fonction de nos besoins et de nos envies?

Mais que disent mes témoins sur ce point?

D’un côté nous avons Jennifer, une jeune de 25 ans et blogueuse (La plume de Jennifer), faisant des études littéraires et utilisant une Kobo depuis le mois de juin. Elle est pour!

 »C’est principalement pour le côté pratique surtout quand je pars en voyage ! Après à la maison je vais plus facilement vers le papier »

« Le point positif d’une liseuse est principalement le gain de place. C’est vraiment une bonne alternative pour ceux qui lisent beaucoup et qui dispose de peu de place pour des livres dans leur appartement. Un autre point positif est le coût : bien que la liseuse soit un investissement en soi (la mienne m’a coûté une centaine d’euros mais on en trouve des moins chers) les livres numériques sont généralement moins cher. »

De l’autre on a Elsa, 19 ans et bloggeuse (fifty-shades-darker). Elle est contre!

 »Tout d’abord, j’adore me rendre dans les librairies (type la Fnac) pour pouvoir passer des heures dans les rayons pour ressortir acheter un ou deux romans. Le passage en caisse est pour moi un réel plaisir, comme une jouissance. Alors que pour une liseuse, on passe par internet, cela enlève tout le charme. De plus, la plupart des gens ne respectent plus les auteurs en piratant leur œuvre… Je ne supporte pas ce genre de comportement. »

 »Pouvoir tourner les pages, les compter pour voir quand l’on peut s’arrêter pour dormir, mettre des post-it pour une future chronique… Sont des petits plaisirs que l’on ne peut faire qu’avec un bouquin dans les mains. Enfin, un gros défaut de la liseuse lors de la lecture, il y a le changement de pages qui me donnent mal à la tête. À chaque fois, j’ai l’impression de me perdre. »

« Dans ce dernier paragraphe, il faut dire que j’adore pouvoir reprendre un livre, l’ouvrir à n’importe quelle page et lire un extrait. Avec une liseuse, tout devient plus compliqué… »

2éme question: Kobo ou Kindle? 

Ben oui, une fois que l’on a décidé que l’on sautait le pas, il reste à choisir LA liseuse.

Je n’ai pas cherché à trouver les prix ou les caractéristiques des deux marques sur internet. Après tout, rien de ne vaut le témoignage d’utilisatrices, non?

Pour la Kindle:

C’est Céline qui nous en parle. Femme de 30 ans, employée dans un drive et administratif de la page Facebook KanouBook

Points Positifs:

 »- Rétro éclairage qui s’ adapte à la sensibilité des yeux ce qui permet d’éviter la fatigue oculaire.

– Très grande autonomie au niveau de la batterie: pour un gros lecteur soit environ 3 heures de lecture par jour la batterie tient presque une semaine.

– Grande capacité de stockage de livres ( environ 500) ce qui permet d’alléger le sac ou les bagages et d’avoir une bibliothèque à disposition partout.

– Liseuse agréable d’aspect et très facile à manier et à utiliser. »

Points négatifs:

 »- Catalogue de livres uniquement disponible sur Amazon contrairement à la Kobo.

– Sur un plan strictement esthétique j’aimerais qu’elle propose des livres en couleur plutôt qu’en noir et blanc mais ça viendra sûrement.

– ça ne remplace pas la sensation magique du papier sous les doigts mais on oublie vite ce petit désagrément. »

Pour la Kobo:

C’est Jennifer qui nous en parle:

« Il y a la possibilité d’avoir un rétro éclairage ce qui permet un confort de lecture supplémentaire et offre la possibilité de lire dans le noir sans gêner la personne qui dort à côté de nous pour ceux qui sont en couple (je pense que ça existe aussi pour les autres modèles mais ne le sachant pas je le dis pour la mienne). Il est possible également de changer la police de caractères ainsi que sa taille, de savoir à combien de % du livre on en est. Je trouve aussi que la bibliothèque d’achat de la Kobo est assez fournie et c’est assez sympathique. »

« Concernant l’autonomie, je ne l’ai rechargée que deux fois depuis que je l’ai. (Je ne lis sur liseuse qu’en vacances et quand je reçois des SP en numérique). Il m’arrive parfois de lire certains titres pour des lectures perso dessus mais c’est très rare. En tout cas, je peux vous dire qu’elle se décharge très lentement »

« Le seul point négatif pour moi c’est qu’elle frise par moment ce qui peut altérer le confort de lecture »

3éme questions: On change d’avis?

Cela m’intéressait aussi, pour clôturer cet article, d’avoir le témoignage de quelqu’un qui est contre mais qui pourrais se laisser tenté. Et vous allez voir, qu’elle pourrait se laisser tenté mais dans certains cas précis…

Elle, c’est Geneviève, jeune belge d’un trentaine d’années. Voilà ce qu’elle nous dit:

 »Aussi loin que je me souvienne ,j’ai toujours aimé lire mais lire de beaux livres,des ouvrages qui me tentent par leur présentation. Le plaisir de lire un livre commence par la vue ,le toucher,l’odorat. Le premier contact est sensuel. La beauté de la couverture ,le toucher du papier ,sa qualité,son grain …..Un livre ,pour moi ,se manipule ,s’apprivoise. C’est son charme premier. C’est un peu comme un chocolat ,on est attiré par l’emballage ,l’aspect avant de le goûter et de le savourer. Un livre de qualité c’est aussi comme un plat de grand chef ,cela se présente sur un support de choix …..pas dans une assiette en plastique. Un ouvrage sur liseuse ce n’est qu’un écrit ….comme une notice pharmaceutique ,une recette de cuisine ordinaire. Quel est le charme de lire sur une liseuse ? »

C’est aussi poétique que censé, non?

Mais alors dans quel cas pourrait-elle changer d’avis?

 »Lire pour lire ne m’intéresse pas. J’ai vu des gens utiliser ce support sur la plage et cela serait peut-être une raison pour essayer mais avec uniquement des lectures faciles ,des lectures qu’on oublie ….pas des lectures de qualité. »

Et que disent nos utilisatrices de liseuses sur ce point?

Céline:

 »Sur la plage pas de problème c’est tout à fait envisageable mais par contre dans le bain non car elle n’est pas étanche. Après il existe des pochettes gonflables qui résistent à l’eau et permettent de mettre des livres ou une liseuse. »

Jennifer:

 »Sur la plage ça peut être une bonne alternative j’en connais beaucoup qui le font et qui ne sont pas gênés bien au contraire. Je n’ai pas encore eu l’occasion de la tester dans ces cas la mais par temps de vent oui et c’est très pratique, ça évite que les pages s’envolent. »

 »Ensuite dans le bain faudrait voir parce qu’avec les doigts mouillés je ne sais pas si c’est une bonne solution personnellement. »

Alors, Geneviève, convaincue?

Voilà, j’espère que cet article vous aura plu et que j’aurais été assez complet 🙂

Qu’en pensez-vous? Êtes-vous pour ou contre? En utilisez-vous une? Laquelle? Dites-moi tout!

11920416_147298315610442_1152244205_n

Publicités