téléchargement (31)

Nombre de pages : 480.

Éditeur : De Fallois.

Date de sortie : 30 septembre 2015.

Prix : 22€

 

L’histoire : 

Jusqu’au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, l’auteur de La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d’une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne. Huit ans après le Drame, c’est l’histoire de sa famille que Marcus Goldman décide cette fois de raconter, lorsqu’en février 2012, il quitte l’hiver new-yorkais pour la chaleur tropicale de Boca Raton, en Floride, où il vient s’atteler à son prochain roman.

Mon avis :

RISQUE DE Petits SPOILERS

Après « La vérité sur l’affaire Harry Quebert », il était exclu que je rate le nouveau bouquin de Joël Dicker. C’est donc tout naturellement que j’ai acheté ce livre….

Et je ne vais pas aller par quatre chemins, ce livre est un petit bijou ! J’ai adoré et c’est sans doute LE BOUQUIN de l’année pour moi…. Et j’en fus soulagé car j’étais dubitatif au départ, je ne comprenais pas très bien le sujet (n’est-ce pas Quai des proses 🙂 ).

La force principale de ce livre est sans conteste les émotions. On passe par tout ce qui fait la vie ! La joie, la peine, la bonne et la mauvaise humeur, l’humour, l’amour, l’amitié, la jalousie, et j’en passe… L’auteur arrive ici à nous faire rentrer dans l’histoire de cette famille sans que l’on s’en rende compte, à nous « faire vibrer » avec eux, et à les suivre au quotidien (le fait d’avoir assez bien de personnages et de changements de date me faisait peur, mais non ! Aucun souci).

Et les personnages ! Parlons-en ! Ils sont tous attachants à leur manière. Hillel qui est intello sur les bords mais que du coup tout le monde persécute et Woody qui lui vient en aide avec Marcus au milieu (mais que j’ai trouvé un peu en retrait). Les grands-parents de Marcus qui sont charismatiques à souhait, Alexandra pour qui tout le monde craque,…. Je pourrais continuer longtemps !

Deux petites choses qui pourraient, si ce n’est pas encore le cas, vous décider à vous le procurez:

– Les chapitres sont longs – Oooooh, tu parles, c’est pas vraiment un point positif – mais sont extrêmement agréables ! Je vous l’ai dit plus haut, on a plaisir à suivre les personnages, et c’est justement pour ça que les chapitres sont longs, les personnages sont bien creusés mais sans exagération, ils passent tout seul sans que l’on s’en rende compte.

La fin ! Quelle fin ! Il n’y a pas trente mille solutions – Un happy-end ou pas – et là le secret n’est pas très grand puisqu’on parle d’un Drame dès le début. Mais j’ai tout de même été scotché, tout d’abord parce que je ne m’attendais pas à ça et puis car c’est à la fin que l’on se rend compte que les apparences sont parfois trompeuses !

Voilà, si je ne vous ai pas encore donné envie de lire ce livre, je ne sais plus quoi faire 🙂

Ma note :

pcc« Un bon livre, Marcus, ne se mesure pas à ses derniers mots uniquement, mais à l’effet collectif de tous les mots qui les ont précédés. Environ une demi-seconde après avoir terminé votre livre, après en avoir lu le dernier mot, le lecteur doit se sentir envahi d’un sentiment puissant ; pendant un instant, il ne doit plus penser qu’à tout ce qu’il vient de lire, regarder la couverture et sourire avec une pointe de tristesse parce que tous les personnages vont lui manquer. Un bon livre, Marcus, est un livre que l’on regrette d’avoir terminé. »

Cette citation pourrait qualifier ce livre 🙂

Et vous ? L’avez-vous lu? En avez-vous envie?

11920416_147298315610442_1152244205_n

 

 

Publicités