Hello les amis !

On se retrouve aujourd’hui pour un nouvel article… BD ! Vous l’aurez compris normalement ^^ En effet, j’en ai lu quelques suites dernièrement et il est grand temps pour moi de vous en parler enfin 🙂

Merci à Kennes pour l’envoi de ces trois beaux ouvrage !

Sous la surface / Tome 2 :

Cette BD, je l’attendais depuis bien longtemps ! Il faut dire que non seulement, c’est une adaptation d’un livre que j’ai beaucoup aimé mais, qu’en plus j’avais déjà beaucoup aimé le premier tome

On se retrouve donc là où on s’était arrêté à la fin du premier tome. Et il vaut mieux savoir dès le début qu’on a plutôt intérêt à se souvenir d’où on en était parce qu’il n’y a pas de résumé… La critique n’est pas seulement valable pour cette histoire, mais pour toutes les BD : un résumé ne serait pas de trop, surtout quand c’est une même histoire couper en deux 😦

Sinon, tous les ingrédient du un sont de retour : la fidélité du livre, la taille de la BD plus grande que la normale, les pages qui sont glacées tout en restant granuleuse et le dessin qui est « informatique » mais agréable (C’est le style que j’appelle crayonordinaliser – on a l’impression de tout de même sentir le coup de crayon).

J’aime aussi le fait que la BD soit adulte et ne « s’assagis » pas pour pouvoir plaire à tout le monde. Après tout ça reste un thriller, avec ce qui va avec : des meurtres, du sang, du suspens, des armes,…

Et puis, je ne sais pas ce que vous pensez, mais comme je le disais pour le premier tome, le schéma où le passé remonte à la surface et peut causer des ennuis à nos héros… Vu l’anxieux que je suis, je suis sûr que je ne pourrais pas vivre avec un secret moi ^^

9/10

Edition : Kennes – Nombre de pages : 56 – De : Martin Michaud, Dominici et Gihef – Prix : 13,95€ – 2019.

Shelton & Felter / Tome 3 – Billy Bowman a disparu :

Voilà un tome 3 qui était bienvenu ! Il faut dire qu’aussi bien le tome 1 que le 2 était de vrais coups de cœur pour moi, alors forcément l’impatience était de mise… Et bien devinez quoi : c’est à nouveau un coup de cœur ❤

Chaque tome est une histoire à part entière, un peu comme les séries procédurales. Et comme avec ses séries, le point commun, à chaque fois, ce sont les personnages que l’on retrouve. Shelton, le plus grand, boxeur à la retraite est, le plus bourru, celui qui est du genre à rentrer dans le tas sans réfléchir, on tape et on parle après. Felter, le plus petit, est libraire, c’est le plus posé, lui il parle avant de passer à l’action… Autant vous dire que j’aime d’amour ces deux personnes ! Non seulement, je les trouve très attachants mais, en plus il se complète bien et se retrouve très souvent dans des position cocasse assez drôle ❤

L’histoire, cette fois, se concentre sur Billy Bowman, un joueur de base-ball qui disparaît. Je ne vous en dirais pas plus, la peur du spoil étant là mais, j’ai de nouveau été embarqué par le mystère qu’on nous proposait et les nombreux méandres de l’enquête ! C’est fou, il se passe toujours tellement, et suffisamment, de choses dans ces BD pour qu’on ne voit pas le temps passer 😀

Et puis, il n’y a rien à dire : les dessins, les couleurs, la qualité des pages,… Tout est absolument parfait et à mon goût ! J’en redemande !

10/10

Edition : Kennes – Nombre de pages : 48 – De : Jacques Lamontagne – Prix : 14,95€ – 2019.

Bine / Tome 2 – Quelle galère ! :

Je n’avais pas vraiment été convaincu par le premier tome de cette saga à l’époque, en grande partie à cause du héros principal, mais j’avais envie de persévérer et de retenter… Je n’aurais pas dû 😦

Il faut dire qu’il y a du bon ! L’histoire m’a emballé. Des jeunes qui veulent, et font tout pour, rester dans l’école pendant la nuit, alors que c’est évidemment interdit… Je veux dire : qui ne s’est jamais imaginé le faire ?!?

Il y a de l’humour, des situations cocasses, et même parfois de l’absurde. De quoi vraiment passer un bon moment ! J’aime même les dessins, les couleurs et les pages, qui sont très agréables au toucher…

Mais le héros ! Benoît-Olivier est insupportable et représente beaucoup de ce que je déteste chez une personne : moqueur, désagréable, manipulateur et malhonnête. Dans cette aventure, il caresse un de ses amis dans le sens du poil pour en tirer ce qu’il veut, alors qu’il se moque de lui et le considère comme un looser…

Si au moins il y avait une morale, une leçon, une quelconque façon de faire comprendre qu’être comme ça ce n’est pas bien… Mais non, pas du tout. Pour tout dire, je suis même un peu inquiet que l’on montre ça au plus jeune 😦 Ce n’est vraiment pas un exemple !

Je vais arrêter là avec cette saga, dommage 😦

Edition : Kennes – Nombre de pages : 48 – De : Daniel Brouillette, Steven Dupré et Alcante – Prix : 10,95€ – 2020.
*****

Voilà pour mes avis ! 🙂

Vous les connaissiez ? Je vous ai donné envie ?