Nombre de pages : 445.

Éditeur : Belfond.

Collection : Noir.

Date de sortie : 6 février 2020.

Prix : 19,90€

 

Venin d’amour est-il mortel ? Obsession, jalousie, folie et faux-semblants… Après Ce qui ne tue pas, la reine du polar anglais frappe encore.Après Ce qui ne tue pas, la reine du suspense à l’anglaise frappe encore et livre un roman haletant, venimeux, aux apparences aussi trompeuses que dérangeantes. Anna est une femme bien. En tout cas, c’est ce qu’elle se raconte. Oui, elle a commis des erreurs, mais qui n’en fait pas ? Directrice d’école, mère de famille, épouse aimante, Anna a enterré son passé, reconstruit sa vie. Puis, un jour, une voix à la radio : celle de Scott, l’homme qu’elle a aimé follement ; celui qui l’a brisée et qu’elle a vu mourir quatorze ans plus tôt. Anna panique. Comment préserver son monde de mensonges si fragile ? Qui est-elle vraiment ? Et où trouver de l’aide ? Car Scott a proféré une menace : dans une semaine, il livrera les noirs secrets d’Anna au pays tout entier. Sept jours pour le traquer, le stopper, le détruire. Mais comment lutter contre un fantôme ?

Je gardais un super souvenir de Rachel Abbott après avoir lu Le piège du silence et La disparue de Noël, du coup quand on m’a proposé de lire celui-ci je n’ai pas hésité longtemps, et grand bien m’a pris puisque c’est un coup de cœur ! Merci aux éditions Belfond pour l’envoi de ce roman ❤

Ce thriller est typiquement le genre que l’on commence et que l’on ne peut plus lâcher ! Ça se lit littéralement tout seul, un vrai page-turner 😮 il faut dire qu’on est un peu face à une course contre la montre : Anna, une femme bien sous tout rapport, apprend à la radio que Scott, son petit ami à l’époque, sensé être mort est belle et bien vivant et il compte dévoiler le secret de ce qu’ils ont fait 14 ans plus tôt !

S’engage alors une lecture pleine de rebondissements, avec des degrés divers et pleins de choses qui vont se croiser et se mêler. On va découvrir la vie actuelle d’Anna, avec son côté « officiel » et celle qui l’est beaucoup moins : l’officiel qui consiste à être mariée, mère de famille, directrice d’école, sans histoire… L’autre côté étant qu’elle sort en cachette, se déguise et se rend on ne sait où pour faire, on ne sait quoi, mais rien de bien recommandable, c’est sûr ! On va suivre, grâce à des bons dans le temps ce qu’elle a fait il y a 14 ans et qui, elle le dit elle-même, semble impardonnable. On va la suivre dans ces efforts pour retrouver Scott avant qu’il ne soit trop tard. Enfin, il y a des meurtres en ville, au même moment, comme par hasard, et on va suivre la police mener l’enquête…

Vous le voyez, il y a de quoi faire et le tout est passionnant ! Le livre est divisé en jour de la semaine – du lundi au lundi – ce qui renforce le côté urgent de la chose. Le tout est installé rapidement, mais en même temps les mystères s’épaississent de plus en plus et les réponses sont données au compte-goutte. Je me suis laissé mené par le bout du nez du début à la fin ! La toute fin, parce que si j’avais deviné la réponse à une des nombreuses questions, je n’ai pas du touuuuuuuuuut deviné la toute fin, qui m’a laissé baba !

Enfin, j’ai aimé les messages et la démonstration qu’il ne faut pas grand chose pour qu’une vie bascule. Certes, ce qu’à fait Anna est moche, très moche, mais au fond… Il aura suffi qu’elle rencontre une mauvaise personne, qu’elle fasse confiance à des gens bien sous tous rapports, mais qui ne le sont pas… C’est terrible, ça doit exister dans la réalité et ça fait froid dans le dos 😦

Parfait ! Du début à la fin…