Nombre de pages : 458.

Éditeur : Les escales.

Collection : Noires.

Date de sortie : 7 novembre 2019.

Prix : 21,90€

 

Elle entend leurs cris. Elle ressent leur peur. Elle est désormais leur seul espoir.
Don ou malédiction ? D’un simple échange de regards, Kassie est capable de voir quand et comment vous allez mourir. Un lourd fardeau à porter pour une jeune fille de quinze ans.
Elle croise la route d’Adam Brandt, brillant psychologue, alors qu’une série de meurtres frappe Chicago. Kassie semble toujours avoir un lien avec les victimes. Coïncidence malheureuse ou terrible manipulation ? Intrigué par cette adolescente un peu perdue, Adam est tenté de croire à ses troublantes déclarations. D’autant que le danger se rapproche et que Kassie est la seule à savoir où il va s’abattre.

Étant très fan du travail fourni par MJ Arlidge sur sa saga Helen Grace, il n’était pas question pour moi de passer à côté de son nouveau titre ! Je vous laisse d’ailleurs imaginer ma tête quand j’ai appris sa sortie. Merci aux éditions Les escales pour l’envoi de ce roman 

Si comme moi vous êtes fan de la saga d’Helen Grace, il est important de préciser directement une chose : ce livre n’en fait pas partie et vous pouvez directement oublier tout ce que vous connaissez de l’auteur ! Dire que celui-ci est très différent est un euphémisme ^^ Enfin, si, il faut être honnête, l’efficacité et les chapitres très courts (parfois une seule page !) sont toujours là…

Mais c’est un peu prêt tout. On est beaucoup moins dans l’action, beaucoup moins dans les cliffhangers, on ressent moins l’urgence,… On est clairement dans un thriller d’ambiance, avec un axe principal : la psychologie de Kassie. Elle est donc encore une enfant et elle a des visions, dès qu’elle regarde quelqu’un dans les yeux elle sait quand et comment elle va mourir. Pire, elle ressent le meurtre, comme si on la tuait elle ! On comprend facilement que ça pose problème dans sa tête. 

À coté de ça, on a Adam, qui est psychiatre. Il est l’autre grand intérêt de cette histoire puisqu’il va fortement se rapprocher de la jeune fille… Son habitude de psychiatre fait qu’il est attiré par son cas : il veut comprendre, l’aider. Mais comment aider quelqu’un qui a une telle capacité ? Surtout quand on n’y croit pas ? À part penser qu’elle est folle… 

Et puis en parallèle, on a l’enquête policière. Parce que, forcément, sinon, ça serait trop simple, les personnes qui meurent dans les visions de Kassie ne meurt pas de causes naturelles dans leurs sommeils :( Non, il y a un meurtrier derrière… Qu’il faut bien arrêter. Cette enquête est un peu en deçà dans la première partie avant de prendre plus de place par après et elle est vraiment bien ficelée ! Le principal problème étant l’enquêtrice principale qui s’acharne sur une idée fixe sans vouloir regarder plus loin… Un cliché dans les policiers finalement ^^

Enfin, une chose me turlupinait dès le départ : comment l’auteur allait gérer cette part de fantastique et surtout conclure de manière convaincante ? Finalement, pendant l’histoire, mise à part son don, le fantastique n’y est pas, ce qui n’est pas plus mal vu mes goûts de lecture. Pour ce qui est de la fin… C’était habile même si pas exceptionnel :p

Un chouette moment de passé mais je suis moins fan que la saga d’Helen Grace…