Hello les amis !

On se retrouve aujourd’hui pour un nouvel article… BD ! Vous l’aurez compris normalement ^^ En effet, j’en ai lu quelques-unes dernièrement et il est grand temps pour moi de vous en parler enfin 🙂

Merci à Kennes pour l’envoi de ces deux beaux ouvrage !

Lord Jeffrey / Tome 1 : Le train de 16h54.

Voilà une BD que j’avais très envie de découvrir dès que je l’ai repéré ! Je ne sais pas trop pourquoi… La couverture ? Le synopsis ? L’ambiance anglaise ? Le côté Agatha Christie ou Sherlock Holmes ? Peut-être un peu de tout ^^

L’histoire est assez simple : on suit Jeffrey, un jeune garçon, dont le papa disparaît. Tout le monde se résigne, la police classe l’affaire, mais notre ami n’accepte pas de baisser les bras. Il va donc mener l’enquête…

Je me suis vraiment pris au jeu. C’est toujours très sympa de suivre une petite enquête. Et c’est encore plus amusant quand on est avec un enfant que les adultes ne croient absolument pas. Un peu comme l’enfant dans « Home alone » pour ceux qui connaissent ^^

Mais pas de soucis, parce qu’il est pleins de ressources :) Il est malin, n’a pas froid aux yeux et a de la ressource. Il est assez facile de s’attacher à lui… En même temps, un petit gamin qui perd un de ses parents… Pas difficile d’être en empathie ! Et puis il a un chien ! Oui, un détail, mais un détail important :p

En plus, le héros n’est pas au bout de ses surprises ! C’est l’un des points qui m’ont le plus plu dans l’affaire : l’enchaînement des choses. Il se passe suffisamment de rebondissements pour qu’on ne s’ennuie pas une seconde, mais aussi pour qu’on soit surpris… Je ne m’attendais pas du tout à la direction prise et encore moins au cliffhanger (qui est horriiiiiiiiiiible !) !

Enfin, les images sont génialement génial ! Sublimes même ! Le genre de dessins devant lesquels on reste sans aucun soucis à contempler ce qu’on nous propose 

Vivement la suite quoi !

9/10

Edition : Kennes – Nombre de pages : 64 – De : Hemberg et Hamo – Prix : 15,95€ – 2019.

Défense d’entrer / Tome 1 : Réservé aux gars.

J’avais repéré cette BD parce que je connais déjà les romans dont elles sont adaptées. La saga de livre est déjà bien avancée et donc je m’étais dit que ça pourrait être sympa de découvrir l’histoire avec ce nouveau support…

On suit ici l’histoire de Charles-Olivier. Son quotidien, sa vie à l’école, ses relations avec ses amis, ses amours,… J’ai beaucoup aimé, à l’exception d’un détail. 

Ce qui est très réussi, c’est qu’il est très touchant de suivre un jeune comme ça. On l’a tous été, on a tous été naïve, on a tous découvert l’amour, eu nos premiers amis,.. Ça nous rappel donc des choses et ça nous fait immanquablement sourire (aka quand nos parents nous interroge sur notre premier amour…) !

Par contre, gros soucis sur un sujet : la grossophobie. William, un des copains de Charles-Olivier est bien portant… Pour ne pas dire, vulgairement gros. L’ouvrage aurait pu servir de moral ou de message, on aurait pu montrer aux jeunes – qui est le public cible – que ça n’a pas d’importance. Et bien non ! William, il est gros, on se moque de lui, on le stigmatise, on le met dans des positions pas rigolo et j’en passe. Avec moral ça aurait fonctionné, sans non :(

À part ça, les dessins sont très jolis, à l’image de la couverture. Les pages sont glacées et les couleurs sont très agréables…

Je testerais donc le tome 2, mais attention aux messages véhiculés…

6/10

Edition : Kennes – Nombre de pages : 48 – De : Héroux, Morival et Guarino – Prix : 10,95€ – 2019.

*****

Voilà pour mes avis ! 🙂

Vous les connaissiez ? Je vous ai donné envie ?