Nombre de pages : 413.

Éditeur : Belfond.

Collection : Noir.

Date de sortie : 3 octobre 2019.

Prix : 21,90€

 

LES SECRETS NE MEURENT JAMAIS. Une SDF dans Central Park. C’EST VOTRE FILLE. DISPARUE DEPUIS DES MOIS. Elle fuit, elle a des ennuis. VOUS VOULEZ LA SAUVER. Bien sûr, qui n’aiderait pas son enfant ? Mais vous ignorez que la rattraper, c’est la mettre en danger. Elle et tous ceux que vous aimez. LES SECRETS NE MEURENT JAMAIS.

Vous le savez sans doute tous maintenant, je suis un grand fan d’Harlan Coben. J’ai lu chacun de ses livres et c’est à chaque fois un excellent moment, je ne compte plus les coups de cœur que j’ai eu grâce à lui. Belfond le sait et n’a pas hésité à encore m’envoyer son nouvel ouvrage, un grand merci à eux 

Que voulez-vous que je vous dise sur Harlan Coben ? J’ai l’impression que j’ai déjà tout dit et que je vous harcèle déjà énormément avec… Mais du coup, comme ça marche, puisque vous êtes de plus en plus nombreux à me dire que vous allez tester, je recommence : c’est beaucoup trop bien ! 

À commencer par le style ! Avec Harlan ça valse. Ça va vite, on ne s’arrête pas en chemin, il n’y a pas de temps mort, l’action est omniprésent et les cliffhangers s’enchaînent aussi souvent que se finissent les chapitres. C’est juste le genre de livre que vous commencez et que vous ne pouvez plus lâcher… Ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle « Le maître des nuits blanches » !

Ensuite, l’auteur prend une personne comme vous et moi, Simon, qui doit se battre comme il peut, avec ses armes. Il a tout du père de famille tout ce qu’il y a de plus banal et se retrouve dans une histoire qui le dépasse : des dealers, des tueurs à gages, des disparitions et du mystère. Je ne sais pas vous, mais moi, je fuirais déjà rien que devant les dealers… Surtout si je les rencontre dans une cave comme c’est le cas de notre amis ^^

Et puis ce qui m’a beaucoup intéressé cette fois, c’est qu’on a affaire à des enfants. Des enfants disparus plus particulièrement. Et des enfants qui sont tombés dans la drogue aussi. Bref des enfants. Je vous l’ai déjà dit, et je ne sais pas si c’est votre cas, mais ça me touche toujours plus que si c’est des adultes. Savoir des enfants en danger, c’est terrible quand même… Et voir un père voir son enfant sombrer avant de disparaître est tout aussi terrible. Sans parler de comment, c’est touchant de voir un père prêt à tout pour elle 

Enfin, ce que j’aime chez l’auteur, et qui est encore le cas ici c’est qu’il arrive à chaque fois à donner des secrets, plus ou moins destructeurs, à chacun de ses personnages. Secrets qu’on va découvrir au fur et à mesure de l’histoire et qui vont faire avancer les choses petit à petit ! Son secret est aussi de pouvoir nous compter différentes histoires qui n’ont pas l’air connectées entre elle et qui pourtant finissent toujours par se rejoindre, c’est jouissif ! Enfin ce qui est génial, c’est que les révélations ne finissent jamais. À chaque fois, on se dit que c’est fini, qu’on sait tout et…. Ben noooooooon :p

Je suis resté très vague sur l’histoire, parce que je pense que c’est le genre qu’il faut découvrir au fur et à mesure, sans en savoir trop. Je me suis concentré sur le style et l’auteur, en espérant que cela suffise à vous convaincre. Parce que je vous le dis : courez votre libraire, parce que vous ne le regretterez pas et vous passerez un excellent moment 

Vivement le prochain ! 😀