Nombre de pages : 472.

Éditeur : Milady.

Collection : Bit-lit.

Date de sortie : 24 juin 2011.

Prix : 7,10€

 

Même si ma vie n’était pas particulièrement excitante, elle me convenait jusqu’à ce que les vampires de Chicago révèlent leur existence au public… et que je devienne l’un d eux. Aujourd’hui, au lieu de suer sur mon mémoire, j’apprends à m’intégrer dans une demeure remplie de vampires et à m’habituer à mes nouveaux pouvoirs. Mais un tueur est à mes trousses. Il se pourrait bien que ma difficile initiation à la vie nocturne ne soit que le premier accrochage avant la guerre… et il y aura du sang.

Le mois de la bit-lit étant lancé, je me suis décidé à commencer par ce livre-ci. Il faut dire que ça fait un long moment – je l’avais trouvé en brocante – qu’il est dans ma PAL et j’étais pas mal curieux de pouvoir enfin le découvrir !

Si j’en garderai sans doute un bon souvenir, je dois avouer qu’il y a certaines choses qui m’ont un peu dérangés… À commencer par le fait que les humains n’ont pas la moindre peur envers les vampires – vampires qui ont fait leurs coming-out. Je ne sais pas, notre héroïne, Merit, se fait transformer et paf, rien : « Oh ben, je ne l’ai pas voulu, mais voilà quoi… ». Je suis peut-être trop rationnel, sans doute. Ou alors je dois accepter que ce soit de la fiction et faire avec… Mais bon, Harry Potter aussi, c’est de la fiction et ça n’empêche pas que les moldus ont peur des sorciers, ce que je trouve bien plus crédible ^^

Et puis j’ai trouvé certains passages du récit un peu lent, un peu long, manquant un peu de trépidant. On sent que c’est un tome introductif et qu’il y a beaucoup de choses qui doivent se mettre en place… C’est le jeu des sagas, on va dire, on le sait, ça ne veut pas dire que cette étape de premier tome est toujours facile à passer. Rajoutez à ça une fin un peu plate, manquant d’action et se terminant un peu vite…

Ben alors tu n’as rien aimé Ludo ?!? C’est la question, légitime que vous vous posez n’est-ce pas ? :p tout d’abord j’ai aimé l’écriture et le style. Ça a l’air d’être une constante dans ce genre littéraire, mais force est de constater que ça se lit bien, très bien sans faim même. Ça a beau être de gros livres, écrit en tout petit, ça passe tout seul !

J’ai aussi aimé le côté organisation et politique de tout ce petit monde. Il faut dire qu’il y a bien d’autre êtres surnaturels que les vampires et chaque espèce à sa hiérarchisation ! Savoir comment ils s’organisent, connaître la structure et les tenants et aboutissants, c’était passionnant. Tout comme l’était le fait de découvrir quelle espèce s’entend avec laquelle ou au contraire ne s’entend pas et de savoir pourquoi… Vraiment, c’est le point fort de l’histoire pour moi ❤

Enfin, vous commencez à me connaître maintenant, je ne dis jamais non à un peu – beaucoup, passionnément, à la folie – de romance ! Je ne dirais pas que c’est un point central dans ce récit, mais tout de même, on en a une touche, et moi, je dis oui 🙂

Il y avait des défauts mais je suis tout de même curieux de découvrir la suite !