Nombre de pages : 208.

Éditeur : Harlequin.

Collection : &H.

Date de sortie : 2 mai 2019.

Prix : 4,99€

 

Le voisin est un être râleur, intolérant et, dans le pire des cas, aigri  : c’est un fait avéré et bien connu de tous. Le nouveau voisin de Sylvie, lui, est un spécimen particulièrement désagréable. Resté à l’état sauvage, cet individu n’a visiblement jamais appris les bases élémentaires de tout être civilisé. Déjà, il communique avec elle par lettres alors qu’un seul étage les sépare. Ensuite, il la traite de pachyderme et propose de lui offrir en cadeau de bienvenue… une paire de charentaises. Ça tombe bien, car Sylvie n’est pas vraiment une voisine comme les autres elle non plus… 

Il y a certains livres que l’on a envie de tenter sans vraiment en attendre beaucoup. Surtout quand c’est dans un genre que l’on apprécie et dans une maison d’édition que l’on connaît bien… C’était le cas pour moi sur ce titre ! Merci aux éditions Harlequin pour l’envoi de ce roman ❤

Autant le dire tout de suite, je n’ai pas du tout été convaincu par ce livre 😦 Ça commençait pourtant bien ! Je pensais que j’allais avoir affaire à une petite comédie, sympa, comme on peut en lire de temps et temps et qui font du bien… En effet, au début, les deux héros s’échangent des lettres. Ça commence quand le voisin du bas se plaint à Sylvie qu’elle fait trop de bruit. Seulement il pense qu’elle va se laisser, c’est mal la connaître !

C’était plutôt sympa, drôle à lire et c’était très intéressant de les voir se rapprocher petit à petit… Malheureusement, il faut bien autre chose que des lettres pour lier tout ça, et c’est là que le bas blesse 😦 La seule chose qui se passe en dehors des échanges de lettres, c’est les deux héros qui appellent leurs sex-friends pour des parties de sexe… Vous me répondrez que je caricature… À peine ! À croire que ce n’était fait que pour qu’il y ai du sexe dans l’histoire. Parce que, bon, c’est bien connu, une romance sans sexe, ça ne se peut pas :p

Et puis comme si ça ne suffisait pas à me gâcher le plaisir : On a droit à la rupture !!!! Alors c’est déjà quelque chose que je n’aime pas en temps normal quand les deux héros se rencontrent et ont une histoire, je vous laisse deviner mon état quand ça arrive alors qu’ils ne se sont même pas vus 😮

Je vais donc me contenter de penser au début et à me concentrer sur le style qui se lisait assez bien et rapidement… Mais sinon il n’y a pas grand chose à retenir 😦

Je vais essayer de l’oublier…

Publicités