Nombre de pages : 311.

Éditeur : Hugo&Cie

Collection : New Romance.

Date de sortie : 2 mai 2019.

Prix : 17€

 

Lorsque l’ascenseur qu’il emprunte tombe en panne, Dexter Truitt est loin de se douter qu’il se retrouve coincé avec la journaliste avec qui il a rendez-vous. Bianca travaille pour un magazine financier et a été chargée de rédiger un article à propos de Dex, cet homme d’affaires mystérieux, méconnu du grand public. Alors que la conversation s’engage entre eux dans l’ascenseur immobilisé, Bianca ne fait pas mystère de son aversion pour les hommes de son genre : trop riches et privilégiés. Dex préfère alors lui cacher son identité et se faire passer pour un simple coursier. Mais un mensonge en appelle d’autres et il se retrouve rapidement dans une situation très épineuse. Il n’avait pas prévu qu’il partagerait une telle alchimie avec Bianca et que la vérité deviendrait si difficile à dévoiler.

La plupart d’entre-vous me connaissez, vous savez donc que j’aime : 1) La romance; 2) Les romans Hugo; 3) Vi Keeland et Penelope Ward… Vous savez donc très bien pourquoi j’ai acheté ce roman et pourquoi il ne m’a pas fallu bien longtemps avant de craquer et de me jeter dessus avec gourmandise !

Le grand thème de ce roman est le mensonge. Comment un petit mensonge de rien du tout peut avoir des répercussion que l’on ne peut même pas imaginer. Il n’y a qu’à voir la situation de départ : Dex – jeune homme, riche, beau et PDG d’une grande entreprise – se retrouve coincé dans un ascenseur avec Bianca – jeune femme, belle, journaliste pour un journal financier. Cette dernière plaît à Dex mais lui confie sans détour qu’elle a horreur de ses types pleins-aux-as, il sait donc que c’est mal parti et va se faire passer pour un livreur…

C’est plutôt drôle, au départ, et ça n’a pas de conséquence… Jusqu’à ce qu’il soit obligé de s’enfoncer de plus en plus. Non seulement il s’enferme dans un personnage qu’il n’est pas, mais en plus vas-y pour expliquer le pourquoi du comment plus tard… Vous commencez à comprendre ?

En parallèle de ça, on va se rendre compte que le mensonge peut-être bien plus gros et donc avoir des conséquences bien plus graves. Les pires étant sans doute les secrets de famille… Alors je ne vous en dirai pas plus, suspens oblige, mais j’ai été révolté par l’imbécillité des parents de nos deux personnages ! Ils n’ont aucune conscience et surtout aucune humanité. En plus de ça, ils ne se rendent pas comptent que les secrets font du mal aux autres, parfois plus qu’à nous !

Tout ça mis à part on est devant une romance assez normal à la Keeland/Ward : c’est doux, c’est mignon, c’est chamallow/réconfortant comme je l’aime et ça se déguste comme un bonbon. Comme d’habitude, le style est excellent, on ne sent absolument pas que c’est écrit par deux personnes différentes et on ne voit pas les pages se tourner…

Et puis c’est une habitude, là encore, mais une habitude qui a toute son importance : on a le point de vue de chaque personnage, à tour de rôle et ça j’aime. Après tout, chacun des personnages pense à sa façon ! En plus comme ça, on sait ce que fait l’un en l’absence de l’autre,…

Ah et évidemment j’ai pleuré à la fin, mais est-ce encore une chose que je dois dire ? C’est une habitude aussi… Coeur d’artichaut un jour, cœur d’artichaut toujours ^^

C’était tellement bien… Comme d’habitude :p

Publicités