Nombre de pages : 300.

Éditeur : Michel Lafon.

Date de sortie : 25 avril 2019.

Prix : 16,95€

 

 

Cash Carter est une star internationale. Aussi, lorsque quatre de ses plus grands fans l’invitent à se joindre à eux pour un road trip à travers les États-Unis, ils n’imaginent pas une seconde qu’il puisse accepter. Sauf que Cash est présent le jour du rendez-vous. D’abord pétrifiés par leur idole, les adolescents réalisent bientôt que leur star est avant tout un être humain comme les autres avec ses forces, ses faiblesses… et ses secrets. Pourchassés par les reporters et traqués par les paparazzis, ils découvriront, au rythme de ce voyage mouvementé, la vérité sur Cash Carter. Et sur eux-mêmes.

Il y a parfois des livres qui nous attirent directement, que ce soit de par leurs résumés ou leurs couvertures... Pour moi dans ce cas-ci ça a été un mélange des deux. Ce qui est sûr, c’est que j’avais très envie de découvrir cette histoire qui avait l’air bien légère ! Merci aux éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce titre 

J’ai adoré ce livre ! Tout d’abord, il peut parler à tous : on va suivre quatre jeunes ultra-fans d’une série… Franchement, qui ne l’a jamais été ? Fan, je veux dire… Parce que ça marche pour tout, pas seulement les séries. Qui n’a jamais été fan de quelque chose ou de quelqu’un au point de rêver rencontrer une star ? C’est le postulat de départ de ce roman et ça m’a tout de suite parlé.

Il faut dire que l’auteur arrive tout de suite à vous faire rentrer dans le récit. On rencontre tout d’abord la star, Cash Carter, qui pète littéralement les plombs… Drogue, alcool, médicaments, tout y passe ! Ça aussi on l’a vu dans la réalité plus d’une fois. On découvrira, sans vouloir vous en dire trop, que ce n’est pas un hasard s’il se comporte de la sorte et ça aura un impact plus tard…

On rencontre ensuite nos quatre jeunes fans. Joey, Mo, Topher et Sam, quatre personne qui ont tous des ennuis personnels et qui sauront vous toucher. L’un est gay dans une famille croyante, l’autre est transgenre est n’ose pas en parler, le troisième a perdu sa maman et la quatrième a un frère très malade… C’était un déchirement de lire toutes ces histoires et on ne peut que compatir. Le plus déchirant étant peut-être qu’ils gardent leurs « secrets » – entre guillemets parce que l’homosexualité ou quelque soit l’orientation ne devrait pas être un secret – pour eux et n’osent pas en parler, ni à leurs parents ni à leurs amis :(

Et on en vient au road-trip ! Alors personnellement je suis beaucoup trop casanier pour aimer ça, mais je comprends qu’il y a de quoi rêver. J’ai tout de même beaucoup aimé suivre les péripéties de nos amis. Il faut dire que si le côté « voyage » est assez consternant – aucune visite ne se passe comme prévu et Cash se comporte comme un c** – le côté humain est vraiment intéressant ! 

Tout d’abord Cash va casser la croûte dorée que l’on peut s’imaginer sur la célébrité, mais en plus, il va, mine de rien, sans que les jeunes ne s’en rendent pas compte s’immiscer dans leurs vies et les aider… Ils ne seront plus les mêmes après ce voyage et c’était très chouette à voir !

Enfin, quand le point final arrive, on ne peut que sourire et avoir la larme à l’œil en même temps… Je ne dirais rien du second point, il faut vraiment le découvrir soi-même – chienne de vie va ! – mais pour le premier point, il est bon de se rendre compte que tout peut changer quelque soit les problèmes. Sans parler des amis, sur qui on peut compter quelque soit les embûches :-D

C’était très agréable !

Publicités