Nombre de pages : 376.

Éditeur : Michel Lafon.

Date de sortie : 6 juin 2019.

Prix : 17,95€

 

 

Avec son sable fin et son ciel azur, l’Avenue du Parc Resort and Spa est l’endroit idéal pour se remettre d’un coup dur. À condition de donner sa chance à la chance. Alors que Samya tente de pardonner l’adultère de son mari, Alison aimerait oublier qu’elle s’est fait plaquer au pied de l’autel. Jessie s’est excusée mille fois pour le chat et le lave-linge, mais Jérémy est à bout : une pause s’impose. Apolline rêve d’un enfant qui ne vient pas. Quant à Mia, dix-neuf ans et déjà maman, elle se voit rejetée par sa famille. Geneviève, elle, perd peu à peu la mémoire. Ensemble, elles vont libérer leurs émotions et s’apporter un soutien inattendu.  Avec au bout du chemin, un gain inestimable : l’espoir.

Halala les amis ! Vous le savez sans doute, maintenant, depuis que j’ai découvert Carène Ponte c’est devenue une valeur sûre. Le genre d’autrice sur qui on peut compter, le genre qui ne nous déçoit pas… Du coup quand un de ces nouveaux titres sort je ne peux pas m’empêcher de me jeter dessus, c’est chose faite et mon dieu que c’était encore super ! Merci aux éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce roman et à Carène pour la dédicace

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : Ce roman est à nouveau une réussite. Une si bonne réussite que je l’ai à nouveau avalé en un jour à peine. Une si bonne réussite que je peut vous dire sans me tromper que si vous aimez déjà l’autrice vous ne serez pas déçu. Une si bonne réussite que je peux vous conseiller de commencer par ce titre si vous ne l’avez pas encore lue et une si bonne réussite qu’on a juste envie de pleurer… L’attente jusqu’au prochain va être long 😮

Il faut avouer qu’il n’y a pas grand chose à redire sur cette histoire. On est devant un roman choral : Il y a six personnages – Alison, Apollline, Samya, Mia, Geneviève et Jessie – avec six histoires différentes, forcément, et six destinées. Vous me connaissez, tous les ingrédients sont réunis pour que je sois perdu :p Et bien non ! C’était sans compter avec la structure très réussi. Carène passe les premières pages de son roman a nous planter le décor : Apolline voudrait un enfant mais ne peut pas, Samya tente de pardonner l’adultère de son mari, Alison a été plaquée devant l’autel à son mariage,… Et il faut laisser un peu de surprise tout de même. Tout ça pour dire qu’on est directement plongé dedans et qu’on s’attache à ce petit monde très rapidement !

Elles vont toutes se retrouver, séparément, dans un nouveau Resort & Spa, luxueux, et c’est là que les ennuis auraient pu commencer : Suivre tout le monde, en même temps, à la même place… Mais que nenni ! L’histoire est divisée en jour, on a le point de vue de chacune et surtout, surtout, l’autrice arrive, par une phrase, un indice, une situation, à chaque fois à nous resituer qui est qui ❤

Comme d’habitude, ça ne devrait même plus m’étonner, la plume et le style est génial ! Ça se lit tout seul, ça se mange sans faim, ça se déguste. Que ce soit à la plage, dans le jardin ou même au chaud dans notre petit canapé, on est sûr qu’on passera un excellent moment. On se sent bien, on se sent triste, on se sent plein d’espoir, on se set regonfler à bloc pour reprendre notre quotidien une fois le livre refermé…

Parce que oui, la force de Carène Ponte est encore présente. Ce que je préfère chez elle. C’est quoi ? La palette d’émotions ! On a de la comédie qui nous arrache pleins de sourires, on a de l’émotion, si pas du désespoir qui nous sert le coeur, on a de l’espoir et un message profondément inspirant parce que oui la vie est dur et pas toujours simple tout en étant belle en même temps, on a même de la colère à cause d’un homme qui mérite le pire,… Réflexion faites, six personnages n’était pas de trop pour nous faire vivre tout ça 🙂

Et puis que dire de l’épilogue – que l’autrice avait dès le départ, j’hésite à dire que c’est du génie ^^ – qui m’aura complètement convaincu et fini de m’achever… Vous penserez à moi en le lisant, j’ai versé une larme, je vous laisse deviné à quel moment :p

Un autre, un autre, un autre !

Publicités