Nombre de pages : 376.

Éditeur : Hugo&Cie.

Collection : New Romance.

Date de sortie : 14 mars 2019.

Prix : 17€

 

Cesca Shakespeare peine à garder son job, son appartement, et végète à Londres, six années après que sa pièce de théâtre, promise à un grand succès, a été subitement déprogrammée.
Elle pense avoir touché le fond lorsque son parrain lui offre de passer l’été dans le cadre idyllique d’une villa en Italie, pour l’inciter à se remettre à écrire. À contrecoeur, elle accepte et découvre, trop tard, que la maison appartient à son ennemi juré, Sam Carlton, le responsable de sa chute. Sam Carlton, l’idole hollywoodienne, voit son nom traîné dans la boue par la presse à scandale et n’a plus qu’une idée en tête : se cacher. De sa famille, de ses fans… et, plus que tout, de l’homme qu’il est devenu. Il se réfugie pour la période estivale, dans la maison familiale inoccupée, au bord de lac de Côme. Sauf qu’à son arrivée, la résidence n’est pas aussi vide qu’il l’espérait.. Au cours de cet été torride, Cesca et Sam doivent affronter leur passé. Leur amitié, d’abord hésitante, évolue rapidement vers une vive attirance, puis bascule dans une aventure brûlante. S’agit-il d’une idylle aussi courte qu’un été, ou leur amour sera-t-il assez fort pour résister à toutes les tempêtes ?

Vous savez que je suis fan de romance et que j’aime beaucoup les titres proposés par Hugo. Et comme ça faisait longtemps – trop longtemps ! – que je n’en avais pas lu, j’ai craqué sur ce titre… Titre qui m’avais tout de suite attiré lorsqu’il a été annoncé. Et le moins que je puisse écrire est que c’était vraiment chouette ❤ Et merci à l’amie Carène pour la LC !

La chose que je retiens le plus après avoir refermé le livre est qu’on est devant une bonne histoire bien fraîche. De celle qui est légère, sympa, tranquille, qui sent bon les bons moments… Vous voyez ? Le genre que vous avaler sans vous en rendre compte, qui se lit sans faim et sans soucis… Le soleil est de retour et c’est parfait pour lire dans votre jardin !

En plus de ça le cadre est génial ! Si ça commence à Londres – qui fait déjà beaucoup rêver pas mal de monde parmi-nous ! – ça se poursuit en Italie ! Imaginez-vous : Une belle villa, en Italie, avec du soleil et rien que du soleil, des transats, des arbres, les oiseaux qui chantent… Ah je ne sais pas vous, mais je me sens déjà en vacances ❤

Ceci étant dit, le vif du sujet : L’amouuuuuuuuur. Ben oui, on est dans une romance tout de même ! Et je peux vous dire que j’ai aimé. En grande partie parce qu’on est dans ce que je préfères : Le je t’aime moi non plus ❤ Il faut dire que Sam a fait un sale coup à Cesca (Suspeeeeeens ! je serais muet comme une tombe), alors forcément quand ils se retrouvent presque contre leur gré ils ne se font pas de cadeaux ! Il y a des piques, des disputes, des atermoiements,… Tout ce que j’aime.

J’ai beaucoup aimé aussi les histoires personnelles des deux héros. Cesca est dans une situation difficile puisqu’elle a fait une croix sur ses rêves à cause d’une mauvaise aventure mais surtout elle est dans une situation professionnelle et financière précaire 😦 Sam, lui, m’a encore plus touché car c’est sa situation familiale qui pose problème ! Il y a définitivement des parents qui méritent des baffes !

Niveau personnages secondaires, outre les parents de Sam qui m’ont insupporté je retiendrais les soeurs de Cesca… Parce que, déjà, on sait que c’est les personnages qu’on suivra dans les tomes suivant mais en plus parce qu’on sent d’ores et déjà l’amour fraternel ! Retenons aussi Christiano, qui décidément n’aura pas eu beaucoup de chance, ne faisant pas le point face à Sam. Mais j’ai surtout aimé Gabi et Sandro : Ce sont les majordomes de la villa où tout se passe… On les voit très peu, je ne sais pas ce qui a fait que je les aime tant et pourtant ils m’auront marqué 😀

Vous savez donc que c’est une histoire légère, qui sent bon les vacances, avec des personnages au passé trouble… J’ai fini mon « job » 😀 Ah oui ! Il me reste tout de même à vous dire que si vous n’aimez pas le sexe pas de soucis : Il y en a mais on est pas dans l’érotique, c’est assez soft. Et puis j’ai eu le sourire niais en refermant le livre mais ça, hein, c’est une constante !

J’ai adoré ! 😀

 

Publicités