Nombre de pages : 410.

Éditeur : Harlequin.

Collection : &H.

Date de sortie : 20 mars 2019.

Prix : 14€

 

ll est du côté de la justice ; il est derrière les barreaux. Elle est son grain de folie ; il est son retour à la raison. Elle ne croit en rien ; il ne croit qu’en Dieu. Elle est la promesse d’un avenir heureux ; il est otage d’un passé désastreux. Ils ne devraient pas s’aimer… mais ils vont tout faire pour que triomphent les sentiments.
Dans ces six nouvelles inédites, plongez dans des histoires où l’amour ne tolère aucun obstacle  !

Vous le savez maintenant, ce n’est plus un secret pour personne, j’aime beaucoup la romance ! Alors forcément quand j’apprends qu’il y a un receuil regroupant plusieurs autrices que j’ai déjà lu et aimé… Je n’ai pas hésité longtemps. Merci aux éditions Harlequin pour l’envoi de ce roman ❤

Je vous propose pour cette fois de vous dire quelques mots sur chacune des histoires… Mais avant on peut tout de même dégager quelques points communs : Tout d’abord la thématique. Ce ne sont que des histoires d’amour qui sont – où sont censé – être impossible ! Je ne vous dit pas ma joie. Moi qui aime quand l’amour triomphe de tout… C’était parfait ❤

Ensuite, mais c’est le jeu des nouvelles, il est sûr qu’à chaque fois c’est trop court et donc trop peu approfondi. Tout comme ça va toujours trop vite, comme toujours en romance me direz-vous, mais encore plus ici… La fameuse phrase « C’est le jeu ma pauvre Lucette » me vient en tête :p

  • Mon bonheur entre tes mains – Emily Blaine :

On commence très fort avec nos amis Paul et Camille ! Paul est – enfin est mais bientôt était – marié, Camille est en couple… Ils se sont connu à l’école et se sont perdu de vue. Le premier est devenu militaire, la deuxième médecin. Et ils vont se retrouver parce que Paul se blesse gravement – et c’est euphémisme ! – à la guerre…

Ça commençait bien, n’est-ce pas ? Bon j’avoue que j’ai eu un peu peur au début, je me disais qu’on n’était pas loin de l’adultère, mais finalement ça passe. Surtout parce que les personnages sont honnête je suppose 🙂 Le thème de la guerre est toujours intéressante, surtout l’éloignement que ça crée dans le couple et le fait que celui qui reste à la maison se sente seule et ai peur… Enfin le style de l’autrice est toujours aussi agréable ! J’ai accroché et c’est pas toujours le cas pour moi avec Emily Blaine ^^

  • Foll for me – Juliette Bonte :

Sûrement ma préférée du recueil ! On est ici avec Montana et Finn. Ils étaient très très proche en étant enfant même si leur situation est très différente : Elle est dans un milieu très aisé, lui est pauvre… Ils se perdent de vue et se retrouve des années plus tard : Elle est devenue flic, il est devenu l’un des principaux dealer de la ville !

Vous voyez le tableau et pourquoi ils ne peuvent pas être ensemble 😦 J’ai beaucoup aimé, peut-être parce que l’idée que l’on oublie jamais notre amour de jeunesse me plaît… Je n’ai jamais oublié le miens en tout cas ! J’ai aussi aimé le côté bandit, allez savoir pourquoi. Le côté frisson était plaisant, se demander comment ils allaient s’en sortir et si Finn ne ferait pas de mal à Montana… Et puis si vous le lisez vous me direz ce que vous pensez des collègues de notre amie, parce que je trouve qu’ils manquent un peu de soutien. Honnêtement ça aurait été un livre de 3-400 pages j’aurais signé tout de suite ❤

  • Toi que j’ose aimer – Nathalie Charlier :

Ici on est avec Rose et Soren. Soren veut devenir prêtre, avec tout ce que cela implique : Pas de relations sexuels, pas de femme, pas de mariages,… Mais Rose et lui vont tomber éperdument amoureux. Galère quoi ^^

C’est, contrairement à celle juste avant, celle que j’ai le moins aimé… Disons que je suis athée et pas qu’un peu. Je vais essayer de rester correct pour ceux qui y croient mais Dieu, Jésus, Marie, je n’y crois pas une seconde, quant au concept de se passer de sexe, de femme, de charnel j’avoue que ça me laisse un peu perplexe. Du coup difficile d’accrocher à cette histoire… Mais j’ai tout de même aimé que ça se finisse bien et le style de l’autrice qui était très plaisant à lire malgré tout !

  • Electric girl – Fleur Hana :

C’est plus difficile de vous parler de cette histoire. Pas question de donner de noms, il n’y en a pas… Ou en tout cas fait partie d’un jeu… Suspens donc. Quant à l’histoire… C’est juste un type paumé qui rencontre une fille sûre d’elle dans un bar ! 

Sans intérêt donc ? Pas tout à fait ! Pour une fois, et c’est plutôt rare dans les romances, c’est la fille qui est aux commandes et qui prends les choses en mains – si je peux me permettre ^^ Ca m’a étonné, non pas parce que la femme n’a pas le droit d’être comme ça, au contraire ! Mais avouez que c’est assez rare que le genre reflète la réalité 😦 C’était donc plutôt cool d’avoir ce schéma. Et puis en plus k’ai beaucoup aimé le caractère de l’homme qui ne croit pas une seconde qu’il puisse plaire à une fille et être appelé beau gosse – Tout moi quoi :p

  • Je serai celui qu’il te faut  – Louisa Meonis :

Retour à la guerre ! Avec Julia et Edward cette fois. Julia sortait avec Liam le frère d’Edward, mais Liam est mort… Edward décide d’aider Julia mais fini par avoir des sentiments pour elle !

Je n’ai jamais su trancher si on a le droit de tomber amoureux et de sortir avec la femme d’un frère si celui-ci est mort… C’est bizarre, on est d’accord, mais après… Chacun fait son avis je suppose. Mais du coup le sujet de cette histoire me plaît ! Surtout que ce n’est pas aussi simple que ça ! Mais je vous laisse la surprise :p Sinon rien de bien spécial à rajouter, j’ai déjà parlé de la guerre ci-dessous.

  • Dangerous attraction – Alana Scott :

On termine en beauté, puisque j’ai à nouveau beaucoup aimé ! On est ici avec Lucas et Clara. Lucas est en prison pour un braquage, Clara est psy dans cette prison…

Une histoire à la Prison break ! Sans évasion… Plus sérieusement j’ai beaucoup aimé le cas de moral : Y’a-t-il différent niveau de méchanceté ? Lucas est en prison certes, mais est-ce que ce qu’il a fait est si mal que ça ? Je vous en laisserez juge :p Pour le reste c’est une des histoires de ce livre qui aurait mérité 3-400 pages aussi ❤

C’était chouette !

Publicités