Nombre de pages : 475.

Éditeur : Belfond.

Collection : Noir.

Date de sortie : 4 avril 2019.

Prix : 21,90€

 

ATTENTION : C’est un tome 3 !

A priori, c’est un samedi matin comme tous les autres qui commence à Promise Falls en ce 23 mai. Chacun se réveille, prend sa douche, son café, son petit déjeuner. Mais soudain, une sirène d’ambulance, puis deux, puis trois ; des gens inanimés dans leur cuisine, sur le pas de leur porte, dans la rue, les urgences saturées… Un dénominateur commun à ces victimes : toutes ont bu de l’eau du robinet. Il faut se rendre à l’évidence, le réseau hydraulique de la ville est contaminé. Drame sanitaire ou crime de masse ? Pour l’inspecteur Barry Duckworth, la réponse ne fait aucun doute. L’insaisissable meurtrier fanatique du nombre 23 a encore frappé. Et il n’a certainement pas l’intention de s’arrêter là. Comment préparer les habitants aux dangers qui les menacent ? Le policier et le privé Cal Weaver vont devoir unir leurs forces dans une mortelle course contre la montre. Mais qui sait combien de fous furieux se sont donné rendez-vous à Promise Falls ? Alors qu’il enquête sur d’autres disparitions, le privé Weaver se retrouve une nouvelle fois sur le chemin de l’inspecteur Duckworth. L’heure est venue pour eux d’unir leurs forces dans cette mortelle course contre la montre… Mais comment préparer les habitants au danger qui les menace ? Et qui sait vraiment combien de fous furieux se sont donnés rendez-vous à Promise Falls ? 

Vous le savez maintenant, Linwood Barclay fait partie de ces auteurs que j’aime particulièrement. Si je ne suis pas sûr de les avoir absolument tous lu, il est sûr que je n’ai plus raté ces sorties depuis un bon moment maintenant… Je vous laisse donc deviner à quel point j’avais hâte de lire celui-ci ! Merci aux éditions Belfond pour l’envoi de ce roman

Ce livre-ci est donc le troisième et dernier tome de la dernière saga de l’auteur… Et il est donc toujours difficile de vous en parler sans spoiler ! Mais le moins que je puisse dire/écrire c’est qu’il faut absolument que vous tentiez cet auteur, et je vous conseille de commencer par ceux-ci (tome 1 : Fausses promesses, tome 2 : Faux amis), ça vous permettra de vous rendre compte du génie du bonhomme 🙂

Ce qui m’a le plus marqué à la fin de la lecture de ce nouveau tome aura été de se dire qu’il lui a fallu un fameux plan, je serais curieux de découvrir son organigramme. Imaginez : Trois tome de plus de quatre cent pages, avec une pléiade de personnages, avec beaucoup de choses qui se passe… J’en serais incapable et ça me rend très admiratif !

Surtout que dans ce tome c’est l’apothéose. On a non seulement la conclusion de ce qui se passe depuis le début : Une série de meurtre et une succession d’acte tournant autour du chiffre 23 – mais en plus il y a une histoire propre à ce tome : Un drame sanitaire…

En ce 23 mai (tiens, tiens !), en effet, toute la vile est victime d’un empoisonnement dû à l’eau. Des centaines de morts, des centaines de blessés… Qui à fait ça ? Pourquoi ? Est-ce lié au chiffre 23 ? Autant de question qui se rajoute à toutes celles que l’on se posait déjà ! C’était passionnant ! Et en plus je peux vous dire que quand on se sert un verre d’eau du robinet on réfléchit à deux fois ^^

Et évidemment on va de rebondissement en rebondissement jusqu’à la fin. Que dire d’autre ? J’ai vraiment envie de vous garder la surprise… La fin m’a plu, ce qui est toujours bien quand vous venez de lire 1200 pages. Il y a beaucoup de suspens et il y a le truc génial : Quand vous vous dites « D’accord, ça y est, j’ai compris », et bien non vous n’avez rien compris du tout :p Linwood Barclay m’a donc baladé et c’est juste génial !

Bref, comme d’habitude quand j’ai fini un livre de l’auteur, je demande à savoir quand sortira le prochain ! Je vous laisse, je m’en vais demander ça à Belfond !

Une fin en apothéose !

Publicités