Nombre de pages : 322.

Éditeur : Gulf stream.

Collection : Électrogène.

Date de sortie : 11 octobre 2018.

Prix : 18€

 

Deux familles qui se détestent, deux jeunes adultes, beaux et intelligents, qui se découvrent lors d’une soirée masquée et sont dès lors prêts à braver la mort pour vivre leur amour… Cette histoire, vous croyez l’avoir entendue cent fois. Vous pensez déjà entrevoir son dénouement. Mais cette affaire, ce n’est pas celle de Shakespeare. La scène ne s’est pas tenue à Vérone, mais dans les quartiers animés de la Nouvelle-Orléans. De vidéos reçues anonymement en témoignages récoltés avec discrétion, ma curiosité de journaliste m’a permis de retracer ce qu’il s’est vraiment passer à NOLA.

J’avais voulu découvrir ce livre à cause de l’auteur. On est beaucoup à en avoir entendu parler à cause de son livre précédent – Detroit – du coup j’avais envie de le lire pour voir de moi-même… Finalement j’ai eu du mal à me lancer mais maintenant que c’est fait je ne regrette pas ! Un gros merci aux éditions Gulf stream pour l’envoi de ce roman ❤

Je suis encore une fois (et c’est une constante) en retard pour cette chronique… Je ne vais pas essayer de trouver des excuses, juste dire qu’en fait j’avais un à priori sur cette histoire. Pourquoi ? Parce que je n’avais jamais lu de réécriture de compte et que je ne pensais pas aimer… Et j’ai appris que c’était le cas de cette histoire après l’avoir demandé (on fera comme si je n’avais pas demandé un SP sans me renseigner avant, d’accord ? ^^) !

Et finalement la surprise n’aura été que plus grande ! Tout d’abord je ne connais rien des détails de « Roméo et Juliette » (hormis qu’ils sont amoureux et que ça se finit mal, ben oui, quand même !), la pièce dont est adapté le roman, du coup je n’avais pas de comparaisons qui sont venu troublées ma lecture. Ensuite parce que ce n’est pas ennuyant ! Oui, je suis blond, et je n’aime pas ce qui est classique, je m’imaginais donc quelque chose d’assez poussiéreux dans le texte… C’était avant de me rendre compte que c’est une RÉÉCRITURE… « Banane » ! Oui vous pouvez me le dire !

Ce que j’ai préféré c’est évidemment…. L’histoire d’amouuuuuuuuur (beaucoup trop de « u », désolé, je suis de bonne humeur ^^) ! Vous me connaissez je suis un indécrottable fan de l’amour, alors forcément deux personnes qui s’aiment envers et contre tout, en ce compris le fait que les deux familles ne s’entendent pas, ça me plaît ❤ Et NON, ne venez pas me parler de la fin, je vais pleurer sinon…

Autre grosse réussite : La narration. On n’est pas directement avec les personnages principaux – Julian et Roxanne – mais plutôt avec Dakota… Dakota étant une jeune femme qui écrit un livre sur nos amoureux. Comment peut-elle faire ça, de manière fidèle, sans connaître l’histoire dans le détail ? Parce que Julian et Roxanne ont enregistré des cassettes ! Comme dans 13 reasons why, oui, et que ces cassettes sont arrivés jusqu’à elle 🙂 On a donc une cassette de Julian, le présent avec Dakota, une cassette de Roxanne et ainsi de suite. Pas de quoi s’ennuyer quoi !

Enfin on a même droit à une fausse fin ! Siiiiiiii ! On lis, tranquillement, tout va bien et puis : Fin. On se dit mais… Mais… C’est un peu abrupte ! Et ben c’est normal c’est pas la fin, il y a encore. Un peu comme un épilogue, sauf que ça dure trente pages, sympa, non ?

Et puis je ne vous parle pas du récapitulatif des personnages – nécessaire ! Il y a beaucoup de personnages secondaires – au début du roman, des mots en plus de l’auteurs à la fin, des petites recettes qu’on a en bonus, des pages dorés sur la tranche,… Et j’en passe. L’excellent travail de Gulf stream quoi 😀

Belle surprise !