Nombre de pages : 362.

Éditeur : Belfond.

Collection : Le cercle.

Date de sortie : 24 janvier 2019.

Prix : 20€

 

À trente-cinq ans, Sunshine Mackenzie est à la tête de la chaîne YouTube la plus trendy du moment. Entre sa célèbre émission de cuisine  » A Little Sunshine « , ses millions de followers, son loft à Tribeca et son amoureux parfait, la vie de la jeune femme a tout d’un conte de fées. Jusqu’au jour où la chantilly retombe : un troll révèle que la belle est une usurpatrice, une  » chef  » tout juste capable de faire cuire un œuf. Pire encore : des photos d’elle occupée à tromper son époux enflamment la toile… Bye-bye les followers, les sponsors, le mari, le loft à crédit ! Devenue persona non grata à New York, Sunshine n’a plus qu’à rentrer piteusement au bercail, dans les Hamptons, et à entamer sa quête de rachat. Apprentissage auprès d’un chef aussi étoilé qu’intransigeant, mea culpa familial, tentative de reconquête amoureuse : Sunshine trouvera-t-elle enfin la recette magique ?

Il y a des livres comme ça où on se dit tout de suite qu’on a envie de le lire. C’était le cas pour celui-ci… Il faut dire que le sujet est proche de ce que je fais, même si dans des milieux différents. L’histoire d’une Youtubeuse, forcément ça m’intéresse ! Merci aux éditions Belfond pour l’envoi de ce livre et pour leur confiance sans cesse renouvelée

J’ai eu beaucoup de mal à me faire un avis sur cette lecture une fois que je l’ai eu fini… Je ne savais pas si j’avais aimé ou non. Il faut dire qu’il y a plusieurs choses qui fonctionnent pas mal mais qu’un seul détail gâche tout !

Et ce qui gâche tout c’est Sushine ! Je vous plante le décor : Elle a une chaîne Youtube qui fonctionne du feu de dieu, elle a un contrat d’édition pour plusieurs livres, elle va présenter une émission de télévision et elle est en couple depuis plus d’une décennie… Tout va bien. Sauf qu’elle se retrouve un jour devant un corbeau qui lui dit que sa vie est finie parce qu’il va révéler son vrai visage. On commence par se dire la pauvre, normal, oui sauf qu’on se rend compte qu’en fait elle a menti sur tout, à tout le monde, tout le temps !

Je n’ai pas su une seule seconde être en empathie avec Sunshine. Je n’ai pas un fond méchant mais à certains moments tu ne fais que récolter ce que tu mérites… Surtout que notre chère amie ne regrette pas un seul instant, au contraire elle se plaint et joue la victime 😮 En plus de ça quand elle se dit que oui elle a merdé elle veut se relancer mais elle recommence sur les mêmes bases…

En fait je n’ai jamais su si le livre est réussi parce que ça dépend de ce qu’à voulu faire l’autrice : Si elle voulait faire une histoire moralisatrice sur le fait qu’on ne doit pas mentir, ne pas faire semblant, rester comme on est, alors c’est réussi. Si elle a voulu faire une histoire où on plaint Sushine et où on est en empathie avec elle, c’est complètement loupé 😦

Pour le reste, tout n’est pas complètement à jeter ! J’ai par exemple adoré le style d’écriture qui est fluide, qui se lit facilement, qui se mange sans faim. J’ai tellement aimé que je me suis dit que je lirais avec plaisir son précédent !

J’ai aussi beaucoup accroché aux autres personnages. Il y a évidemment les gentils qu’on aurait aimé plus voir, les méchants qu’on adore détester et les petites pestes qui nous font lever les yeux au ciel… Mais dans l’ensemble c’est assez réussi. J’ai eu à plusieurs reprises la surprise de me dire que leurs destins m’intéressaient assez bien et que je voulais avoir le fin mot de leurs histoire.

Enfin il y a l’énigme du coupable. Ou plutôt de par qui toute l’histoire a démarré ! Qui est le fameux corbeau ? Pourquoi a-t-il fait ça ? Est-ce un proche de Sushine ? Evidemment je vous laisserait la surprise ! Toujours est-il que moi je ne l’ai pas vu venir… Comme d’habitude ^^

Petit loupé pour moi, malgré de bonnes choses…

Publicités