Salut les amis !

Je vous retrouve pour vous parler BD… Oui, encore ! Vous n’êtes pas sans savoir que j’en ai lu beaucoup dernièrement et je n’ai pas encore eu le temps de tout chroniquer. Bon je vous rassure, on arrive au bout, mais pour l’heure je vais vous parler de trois nouvels ouvrages 🙂

Merci aux éditions Dupuis pour l’envoi de tout ça !

La boîte à musique, tome 2 – Le secret de Cyprien :

J’avais lu le premier tome de cette nouvelle saga à sortie en mars dernier et j’avais beaucoup, pour ne pas dire énormément aimé. C’est donc avec grand plaisir que je me suis plongé dans cette suite !

Et le moins que je puisse écrire est que c’est toujours aussi réussi. A l’exception d’un point (j’y reviendrais) j’ai à nouveau été transporté dans un monde merveilleux.

On retrouve en effet Nola là où on l’avait laissé, dans sa chambre, mais elle va très vite retourner à Pandorient ! Et ce monde n’a pas changé, il est toujours aussi magique, aussi mystérieux, aussi complexe…

Et c’est là qu’est pour moi le petit défaut de ce second tome. J’attendais surtout des réponses. Sur comment fonctionne ce petit monde, sur qui sont les « humain-monstre », sur la drôle de police qui a l’air de faire la loi,… Bref, il ne faudrait pas que les réponses sur ces questions ne traînent trop longtemps, sinon je risque de décrocher !

Pour le reste on retrouve les autres personnages, à commencer par Igor et Andréa qui sont toujours aussi chou. Le trio qu’ils forment maintenant avec Nola fonctionne à merveille et là dynamique est chouette à suivre.

Enfin la grande nouveauté de ce tome est sans conteste Cyprien et son père ! Le père est une sorte d’herboriste qui cultive pleins de joyeusetés magiques 🙂 Tout va bien jusqu’au moment où ces herbes sont volées et… Que ça parte en vrille, mais je vous laisse la surprise. Notons tout de même le pouvoir de ces deux-là qui est de se transformer en arbre, magique ça aussi ❤

Sinon, au niveau de l’objet lui-même c’est toujours un vrai bonheur. La couverture est à nouveau magnifique, avec un jeu de relief qui fait son petit effet. Les dessins sont sublimes, avec ce coup de crayon qui devient trop rare de nos jours. Et les couleurs sont chaudes et très agréables… Il y a de quoi tomber irrémédiablement amoureux ❤

Bref, en un mot comme en cent : FONCEZ !

8,5/10

Edition : Dupuis – Nombre de pages : 56 – De : Gijé et Carbone – Prix : 12,50€ – 2018

Cédric, tome 32 – C’est pas du jeu ! :

Les éditions Dupuis m’ont fait un beau cadeau en m’envoyant cette BD ! Cette saga fait en effet partie des « historique » de la maison et de mes préférés… Alors quand je l’ai reçu c’était un peu noël avant l’heure !

Je n’ai jamais encore chroniqué un tome de cette histoire ici, du coup je vais essayer de vous exposer toute l’histoire en quelques mots. Et c’est plutôt simple finalement : On suit ici Cédric, un jeune homme de 8 ans, qui vit avec sa mère, son père et son grand-père… Ce jeune garçon vit pleins d’aventure, que ce soit avec sa famille ou avec ses amis. Et ce à travers des situations qui se représentent à chaque fois !

Ça pourrait paraître rébarbatif dit comme ça mais e fait non, ce sont juste des rendez-vous qu’on attend avec impatience, un peu comme le fameux « Quand je vais dire ça à ma femme » de Columbo ^^

On a le père et le grand-père qui ne s’entendent pas, ce dernier trouvant que le premier n’est pas à la hauteur pour sa fille. Marie-Rose, la maman qui vit au milieu et essaie d’apaiser les choses. Chen, une magnifique Chinoise qui fait chavirer le petit coeur de Cédric. Christian, qui est toujours prêt à le suivre où qu’il aille. Nicolas d’Aulnay des Charentes du Ventou, le grand rival qui ne s’arrête pas de se moquer de lui. Et on pourrait continuer comme ça très longtemps !

Autant vous dire qu’avec autant de monde et autant de situations possible, il y a de quoi passer de bons moment ! En plus c’est souvent savoureux parce qu’il y en a toujours un qui à l’air un peu bête… Et que c’est bien souvent celui qui commence par faire le « con » qui se fait avoir ^^

Et puis ce que j’aime beaucoup c’est que les histoires sont le plus souvent bouclées en une seule page. Ce qui fait que vous pouvez picorer tout ça bien tranquillement en vous arrêtant quand vous le souhaitez 🙂

Ce tome 32 est donc dans la continuité de tout cela… Et je dois avouer que c’est pour mon grand plaisir ❤

9/10

Edition : Dupuis – Nombre de pages : 48 – De : Laudec et Cauvin – Prix : 10,95€ – 2018

Les tuniques bleues, tome 62 – Sallie :

Quand je parlais de saga « historique » de Dupuis… Là on est encore plus dedans ! 62 tomes, vous imaginez un peu ? Et bien je les ai tous, je les ai lu et je les ai tous autant aimé les uns que les autres. Inutile de vous dire que c’était un deuxième noël à l’avance quand la Maison d’édition a accepté de m’envoyer cette nouvelle aventure !

Et comme je n’en ai jamais chroniqué non plus, je vais à nouveau m’employé à vous pitcher l’histoire en quelques mots : On suit ici le sergent Cornélius M. Chesterfield et le caporal Blutch, tout deux militaires dans l’armée de l’Union pendant la guerre de Sécession…

On va donc avoir pleins d’histoires tournant autour de la guerre, de ses combats et de ses US et coutumes. Je n’ai jamais vraiment su si c’était fidèle à l’époque – je n’ai jamais vraiment été du genre à apporter beaucoup d’importance à ce détail, du moment que c’est chouette et que ça me plaît c’est le principal – toujours est-il que ça apporte une vraie ambiance et qu’on se sent vraiment immergé 🙂

Mais le principal sel de la saga est que Chesterfield est convaincu du bienfait et du devoir de l’armée, il a décidé lui-même de s’engager et partant pour n’importe quelle mission. Butch, lui, s’en balance complètement ! Il a été forcé à être là et il cherche la moindre occasion pour déserter ^^ Le premier s’acharne donc à rattraper sans cesse le deuxième ! C’est très drôle !

Dans ce 62éme tome, on ne change pas une formule qui gagne. Chesterfield doit partir en mission – c’est souvent comme ça que démarre chaque histoire – et il le fait avec l’aide plus ou moins soutenu de Butch. Et puis la grande nouveauté c’est Sallie : Une chienne vraiment adorable ❤

Vous l’aurez compris, je vous conseille fortement cette saga !

9/10

Edition : Dupuis – Nombre de pages : 48 – De : Lambil et Cauvin – Prix : 10,95€ – 2018

*****

Voilà pour mes avis 😀

Vous connaissez ces sagas ? Elles vous tentent ?

Publicités