Nombre de pages : 318.

Éditeur : Hugo&Cie

Collection : New Romance.

Date de sortie : 1er mars 2018.

Prix : 17€

 

ATTENTION : tome 2 !

Certains hommes sont nés responsables, d’autres subissent les responsabilités. C’est le cas de Henry qui vient de devenir l’héritier présomptif du royaume de Wessco suite à l’abdication de son frère aîné qui a choisi de renoncer au trône afin de pouvoir épouser l’amour de sa vie (Saison 1, Nicholas).  Il se retrouve donc avec un poids considérable sur les épaules, et ne gère pas du tout le fait de devoir prendre des décisions politiques pour son pays et ses sujets. Mais Henry, ne prend pas la royauté très au sérieux et décide de devenir l’objet de tous les fantasmes des jeunes femmes de Wessco en devenant le héros d’une téléréalité… royale : un château, un prince, et vingt charmantes aristocrates prêtes à tout pour séduire Henry et devenir la future reine.  Henry, le prince bad boy et play-boy se sent tout à fait dans son élément dans cet univers où des femmes se battent littéralement pour lui… jusqu’à ce que ses yeux se posent sur la soeur d’une des participantes : Sarah. Sarah est sensible et intelligente, le nez toujours dans les livres. Bien qu’elle soit riche et issue de la noblesse, elle s’assume seule grâce à son travail de bibliothécaire. Timide, ce qu’elle déteste le plus : être sous le feu des projecteurs…

Après le coup de cœur que fut le premier tome il était assez obligatoire que je continue cette saga. Heureusement j’avais le tome 2 ! Parce que oui j’ai essayé d’attendre, de lutter, mais non pas moyen, il fallait que je m’y mette 🙂 J’aurais tout de même tenu 2 semaines… Je trouve que l’effort est à souligner !

Bon, disons-le tout de suite… Enfin je le dis… Ce tome est très bon… Mais bien en dessous du premier selon-moi. Je crois que cela viens du fait que l’histoire s’installe dans une télé-réalité, le Pince Henry décidant de s’y inscrire pour pimenter sa vie. C’est pas tant la télé-réalité en elle-même qui m’a posé problème, non, c’est plus la façon dont c’est fait. Ça n’apporte finalement pas grand-chose et on aurait pu s’en passé… En gros, je n’ai pas accroché, ce qui peut être assez problématique quand on lit une histoire 🙂

Au début je me suis même dit que la rencontre entre nos deux héros était un peu bizarre. C’était avant de me rendre compte qu’en fait ils se sont déjà rencontré dans le tome précédent ^^ Du coup ça m’a fait changer d’avis et ça m’a amusé. Parce qu’on a encore à faire au destin… Il y avait tant de fille qui croisais le chemin de notre prince que c’est tout de même extraordinaire que ça tombe sur Sarah. Encore plus quand on sait qu’elle ne devait pas être là à la base ^^

J’ai beaucoup aimé Sarah. Elle est douce, tellement gentille et d’une intelligence rare… Pour autant ce n’est pas lapauvre petite fille contre le grand mec fort et téméraire. Elle ne se laisse pas faire et le mène à la baguette. J’ai tout de même pas pu m’empêcher d’être en empathie avec elle, parce que nveau passé elle n’a de nouveau pas été gâtée 😦

Henry lui est assez étonnant quand on a lu le premier tome. Il est… Pardonnez-moi l’expression bien moins con qu’il n’en a l’air 😮 En fait c’est juste un garçon qui a du mal à trouver sa place dans une société qui ne lui a jamais laissé le choix. Du coup il aime défier un peu son petit monde. J’ai adoré le voir changer petit à petit et prendre confiance… Parfois en grande partie grâce à Sarah !

Côté royauté, la reine est bien moins présente qu’avant… Mais ça ne l’empêche pas de mener son monde et son royaume d’une main de fer. Elle me ficherait la trouille à moi je vous le dis ^^ Je ne moufterais pas et filerais droit :p

Par contre on retrouve Nicholas et Olivia. Et ça c’est toujours cool quand on retrouve des personnages que l’on connaît déjà, surtout qu’ils sont trop mignons ces deux-là ! Comme si tout ça ne suffisait pas on a de nouveau droit au traditionnel changement de point de vue à chaque chapitre… Voilà c’est tout… J’aime ça et je devais le partager

Et puis, bon, la fin… Pfffff ❤ Voilà… Que dire ? J’aime ! J’aime ! J’aime !

Bon (ça reste du Hugo !) mais moins que le premier…

Publicités