Nombre de pages : 313.

Éditeur : Michel Lafon.

Date de sortie : 12 avril 2018.

Prix : 15,95€

 

L’amour peut-il être provoqué ? Tel est le sujet de l’étude à laquelle participent Hildy, 17 ans, qui cherche à se lancer un défi, et Paul, 19 ans, qui n’est là que pour les quarante dollars qu’il peut empocher. Ils ne se sont jamais vus et vont devoir se poser 36 questions pour apprendre à se connaître comme  » Quel est ton pire souvenir ? « ,  » Quelle place a l’amour dans ta vie ?  » ou encore  » Quelle relation as-tu avec ta mère ? « . Ensemble, au fil de ce questionnaire, ils vont rire et pleurer, se mentir et apprendre à se connaître. Mais aussi découvrir tous les secrets douloureux que chacun essayait de garder enfouis. Cela suffira-t-il pour faire naître l’amour entre eux ?

Le pourquoi j’ai reçu ce roman est un peu original : En effet c’est parce que la Belgique aperdu en demi finale de la coupe du monde de football que Michel Lafon nous a proposé de recevoir un livre, histoire de nous consoler. On avait droit à n’importe quel titre sorti en 2018 et je me suis décidé pour celui-ci. J’ai bien fait, parce que j’ai adoré ! Merciiiiii Michel Lafon

Le sujet de ce livre, à savoir s’il est possible de rapprocher deux personnes qui ne se connaissent pas en les faisant répondre à 36 questions, est très intéressant. J’ai l’impression qui revient souvent, notamment à cause de certaines émissions de télévision… Mais finalement c’est un thème universel, j’ai un peu l’impression qu’on se l’est toujours posé ! Personnellement je préfères penser que l’amour est quelque chose de magique qui ne se contrôle pas et je ne serais pas prêt à participer à ce genre d’expérience…

Vous l’aurez donc compris, Hildy et Paul se rencontre dans ce genre d’expérimentation… C’est assez original mais ça fonctionne et la mayonnaise prends directement ! J’ai assez aimé la rencontre entre les deux et on sent bien vite que ces deux là sont comme l’eau et l’huile 😀 Dans un premier temps en tout cas parce qu’on verra vite que ça s’arrange au fur et à mesure !

Le roman est, selon moi, construit de façon assez parfaite pour l’histoire. Les deux héros se retrouvent dans une salle, assez impersonnelle, mais ils vont sortir de ce cadre bien vite et c’est tant mieux, ça aurait pu vite devenir lassant. Non après l’histoire se détache en deux parties : La discutions entre les deux et puis la vie d’Hildy et son quotidien… Même si je dois avouer que j’ai moins aimé la deuxième partie. Il faut avouer que les conversations sont vraiment superbes ! Il y a du mordant, de la répartie, de l’humour et pleins de sentiments, c’était beau à voir 🙂

Ce qui est aussi appréciable c’est que nos deux amis ne sont pas complètement lisse. Paul est peut-être le plus mal loti, lui qui a vécu une vie difficile du début à la fin, mais Hildy n’est pas beaucoup plus chanceuse puisqu’il y a quelque chose qui a bouleversé sa petite famille… Ils sont finalement assez semblable, même si Paul joue les gros durs là où Hildy joue la petite fille un peu coincée… Comme quoi nos réactions dépendent de notre caractère 😀

Côté style l’autrice, que je découvrais, est vraiment très agréable à lire ! Le texte se lit tout seul, sans que l’on ne s’en rende compte et les chapitres sont courts… Enfin le texte était très aéré, mais ça c’est peut-être du à la forme de l’histoire.

Enfin, j’ai beaucoup aimé la fin, qui est assez poétique et original je trouve. Ça ne se termine pas forcément comme je m’y attendais et c’est plutôt agréable de se faire surprendre !

Chouette lecture !

Publicités