Nombre de pages : 608.

Éditeur : Harlequin.

Collection : &H.

Date de sortie : 7 mars 2018.

Prix : 15,90€

 

Élodie est une fille bien, une fille sage. Une fille intelligente qui, dès son premier jour au lycée de Saint-Louis, comprend que, si elle veut survivre, elle va devoir s’endurcir. Car son nouvel environnement est à mille lieues de l’établissement londonien dans lequel elle étudiait avant la mutation de son père : la violence et les trafics de drogue sont monnaie courante dans cette zone de non-droit régie par la loi du plus fort. Elle le sait, elle a intérêt à faire profil bas et à éviter qu’on la remarque. Surtout, elle doit rester loin de Zach Menser, celui que tout le monde craint et qui aurait fait de la prison. Mais, quand le destin la contraint à fréquenter de très près Zach, Élodie comprend que le plus dangereux chez ce garçon, ce n’est pas son passé trouble et violent, mais peut-être son sourire…

Ce livre me tentait dès que je l’ai repéré, il me tentait encore à sa sortie et encore plus quand je l’ai reçu. Oui, sauf qu’à ce moment là je me suis rendu compte que c’était une petite briquasse… Et vous savez comme je suis un froussard devant tout ce qui a l’air bien trop gros pour que ça passe facilement. Finalement il est lu et j’ai aimé ! Merci à Harlequin pour l’envoi de ce roman ❤

Quand je l’ai commencé je me suis dit que c’était une romance dans la même veine qu’After ou DIMILY, deux sagas que j’aime bien mais qui ne vole pas très haut… Il faut avouer qu’il y a un peu de ça c’est vrai, mais c’est tout de même vachement mieux !

Déjà il n’y a pas d’atermoiement. Les deux héros s’aiment. Point. Ça ne change pas toutes les deux pages. Et c’est plutôt rafraîchissant dans ce genre ❤ Et ce que j’ai particulièrement aimé c’est le fait qu’encore une fois l’amour triomphe de tout. Oui je sais c’est niais à dire, c’est fleure bleue mais c’est ce que j’aime dans les romances… Après tout on n’est pas là pour avoir les mêmes problèmes que dans la réalité !

Ensuite il y a une part d’ombre chez Zach, qu’on nous présente comme un bad boy. Oui mais il n’a de bad boy que sa réputation ! Je vous laisserais la surprise mais ce n’est pas forcément parce qu’on vous dit qu’il a été en prison qu’il est foncièrement mauvais… Maiiiiis il fait des conneries quand même, il faut l’avouer.

Conneries qui auront des conséquences. Surtout à la fin de l’histoire. Autant vous dire que je n’ai rien vu venir et que j’ai vraiment été soufflé 😮 Ça avait un petit côté thriller tout d’un coup et ça m’a beaucoup plu. Ça aurait même pu durer un peu plus.

Elodie, elle, se bat avec les amis de Zach qui font barrière… Mais surtout parce qu’ils se prennent pour des petits caïds de bac à sable. Mais c’est surtout sa famille qui lui cause des ennuis. J’ai été médusé par leur comportement, surtout celui du père – même si la mère n’est pas loin derrière – C’est typiquement le genre qui n’a aucune idée de comment faire et qui du coup fait n’importe quoi. J’ai juste eu envie de le taper plus d’une fois 😦

Et puis ce que j’ai beaucoup aimé aussi c’est ce qui est peut-être le thème du roman : Le déracinement et l’adaptation à un nouvel environnement. Elodie est en effet arrachée à son Londres natal pour se retrouver aux Etats-Unis… Elle ne l’a pas décidé mais elle va devoir faire avec 😦 Que ce soit à sa nouvelle maison, à sa nouvelle ville ou à son nouveau lycée – surtout ! – elle va devoir s’y faire ^^

Enfin, j’ai adoré la façon dont tout est conclu, notamment le prologue ! De quoi souffler un peu et avoir un peu de chaleur dans le coeur… Et c’est finalement le principal ❤

Une bonne romance de… 600 pages. Mais qui se lit très vite !

Publicités