Nombre de pages : 371.

Éditeur : Michel Lafon.

Date de sortie : 24 mai 2018.

Prix : 18,95€

 

Prof de français au lycée de Savannah (-sur-Seine), Maxine vit en colocation avec Claudia (et ses crèmes au jus d’herbe fermenté), elle aime Flaubert (ses élèves, Stromae), courir avec ses deux meilleures amies (trois cents mètres) et aller chez le dentiste (sa sœur). Maxine croit aux signes et aux messages de l’Univers. Pourtant elle ne peut s’empêcher de se demander :  » Et si j’étais allée ici plutôt que là, si j’avais fait ceci au lieu de cela, ma vie serait-elle chamboulée ?  » En bonne prof de français, Maxine aime le conditionnel… Mais à trop réfléchir Avec des si et des peut-être, ne risque-t-on pas d’oublier de vivre au présent ? Et si la vie décidait de lui réserver un drôle de tour ?

Autant être honnête, je ne connaissais pas du tout l’auteure ni le livre ni l’histoire… Je suis tombé dessus complètement par hasard sur un live instagram à l’occasion de la soirée de lancement. L’auteure m’a tout de suite paru supra sympa (et elle l’est !) et ça m’a donné envie de le demander. Merci aux éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce roman ❤

Et je suis tombé complètement, irrémédiablement et littéralement amoureux de cette histoire ! A commencé par le thème principal : Et si. Et si j’avais fait ça, dit ça, choisi ça,… Que se serait-il passé ? Je vous l’ai déjà dit plusieurs fois, je suis quelqu’un qui crois beaucoup au destin. Je me dit souvent qu’il y a cette espèce de truc qui fait que ce qui nous arrive devait arriver, d’une manière ou d’une autre et qu’on ne sait pas faire autrement…

Maxine, elle, ne peut s’empêche de se demander ce qu’il serait arrivé si elle avait passé son concours pour devenir journaliste. Elle a beau aimer son métier de professeur, journaliste etait son rêve (comme moi d’ailleurs !). Du coup un jour qu’elle écoute son idole à la radio elle se dit qu’elle aimerait vivre sa vie, s’endors et se réveille… Dans cette vie ! On est un peu dans le paranormal, mais le gentil, le doux, celui qui passe bien même quand on n’aime pas forcément ça. Un peu comme dans les films « Ce que pensent les femmes » ou « Dans la peau de ma mère » 🙂 Et oui, je les aime bien ces films.

Mais le grand enseignement de cette histoire est que, et c’est encore une chose que j’ai aimé, on n’a pas toujours la vie que l’on a rêvé ou fantasmé mais ce n’est pas pour autant qu’on n’est pas heureux ! On trouve toujours que l’herbe d’à-côté est plus verte mais quand on regarde la réalité des faits ce n’est pas toujours vraie. Notre héroïne s’en rend vite compte et c’est un plaisir de voir qu’elle a l’intelligence pour 🙂

A part, parce que ce n’est pas fini, il y a la famille et les amis de Maxine. Côté amie, c’est très chouette à voir. L‘amour amicale est une autre chose, et vous le savez aussi, qui me touche beaucoup, je trouve qu’il rend aussi heureux et aussi malheureux que l’amour amoureux… Du coup quand je rencontre de VRAIE amitié dans un roman ça me plaît ! Côté famille, par contre, tout n’est pas rose… Autant avec le frère et la soeur tout va bien, autant côté parent et passé il y a des choses à dire :/ Je vous laisse la surprise, mais la perte d’un être cher… Arf…

Enfin, comment ne pas évoquer la plume et le style de l’auteure ?!? On est en pleins dans le feel-good, dans le livre qui se lit vite, qui fait du bien, qu’on peut aussi bien lire en terrasse l’été (avec un thé glacé, bouuuuh à l’alcool ^^) ou en hiver au fond de son lit. On rit, on pleure, on s’émerveille, on vit. Un vrai bonbon… Et puis on sent une petite point de folie dans l’écriture parfois, et moi la folie j’aime ❤

Un bonbon, tout simplement !

Publicités