Nombre de pages : 528.

Éditeur : Fleuve.

Collection : Noire.

Date de sortie : 3 mai 2018.

Prix : 21,90€

 

Aux alentours de Grenoble, un jeune a fini sa trajectoire dans un ravin après une course-poursuite avec la douane. Dans son coffre, le corps d’une femme, les orbites vides, les mains coupées et rassemblées dans un sac. À la station-service où a été vue la voiture pour la dernière fois, la vidéosurveillance est claire : l’homme qui conduisait n’était pas le propriétaire du véhicule et encore moins le coupable. Léane Morgan et Enaël Miraure sont une seule et même personne. L’institutrice reconvertie en reine du thriller a toujours tenu sa vie privée secrète. En pleine promo pour son nouveau roman dans un café parisien, elle résiste à la pression d’un journaliste : elle ne donnera pas à ce vautour ce qu’il attend, à savoir un papier sur un auteur à succès subissant dans sa vie l’horreur racontée dans ses livres. Car sa vie, c’est un mariage dont il ne reste rien sauf un lieu, L’inspirante, villa posée au bord des dunes de la Côte d’Opale où est resté son mari depuis la disparition de leur fille. Mais un appel lui annonçant son hospitalisation à la suite d’une agression va faire resurgir le pire des quatre dernières années écoulées. Il a perdu la mémoire. Elle est seule. Dans le vent, le sable et le brouillard, une question se posera : faut-il faire de cette vie-là un manuscrit inachevé, et en commencer un autre ?

Franck Thilliez est de ces auteurs pour lesquels chaque sortie est un événement. Il faut dire qu’il n’a pas son pareil pour nous raconter ces histoires ! Moi je l’ai découvert il n’y a pas si longtemps mais je suis fan, du coup quand j’ai eu l’occasion de pouvoir lire sa nouveauté je n’allais pas dire non 😀 Merci aux éditions Fleuve !

Encore une fois l’auteur nous offre une histoire aussi riche que complexe, en la divisant en deux histoires qui vont forcément s’entremêler ! On a d’abord un accident de la route d’une voiture essayant de fuire la douane, voiture dans laquelle on trouve un corps mutilé. Et puis on a de l’autre côté un couple qui a perdu leur fille 4 ans plus tôt à cause d’un violeur/tueur… Vous voyez les choses arriver, l’enquête de la première histoire va mener à la deuxième. Comment ? Ça je vous laisse le découvrir ! 😀

Finalement ce qui m’a d’abord marqué est le fait que ça aurait très bien pu être le couple Sharko/Henebelle qui aurait pu mener l’enquête… Pourquoi l’auteur a-t-il changé d’enquêteur ? Je n’en sais trop rien. Ceci dit il faut avouer qu’il arrive toujours a créé des personnages intéressant, comme Vic qui est un surdoué qui retiens absolument tout même les détails qui n’ont pas d’importance. Et puis Vadim qui est son coéquipier qui a du mal à le suivre. Le duo fonctionne parfaitement et c’est un plaisir de les suivre 🙂

Ensuite l’auteur nous fait un vrai festival d’horreur puisqu’il n’y a pas moins de trois tueurs, trois vrais méchants et pas des enfants de coeur ! On sent qu’ils sont prêt à tout et ce qu’ils font ou ont fait le prouve. Mention spécial pour celui dont on ne connaît ni le nom ni le visage et qui a passé sa vie à faire en sorte qu’on ne le sache jamais. Je peut vous dire que le moment de la révélation est un grand moment…

Et puis les derniers personnages, Léane et Jullian, sont peut-être les plus énigmatique. Je n’ai pas très bien compris leurs actions. Bon évidemment ils ont perdu un enfant c’est terrible mais de là à en arriver à ce qu’ils font il y a une marche quand même !

Pour ce qui est du style il est incroyable quand même. Au-delà du fait que ça se lit vite, sans faim, sans qu’on ne se rende compte des pages qui défilent, comme d’habitude finalement, le coup de maître est quand même de se dire qu’il y a un roman dans le roman du roman ! 😮 Vous comprendrez en lisant mais je me dis quand même qu’il en faut de l’imagination…

En plus de tout ça l’auteur nous apporte quelque faits et choses intéressantes. On va parler de l’oubli dû au traumatisme, au passé, à comment des fous qui se rencontrent en étant jeune peuvent être dangereux plus tard, sur le déni de grossesse,… Tout est toujours amené par-ci par-là, mine de rien, l’air de ne pas y toucher. Et pourtant ça a toujours son importance. C’est ça la force aussi de Franck Thilliez !

Vous l’aurez compris j’ai tout aimé, enfin si ce n’est la fin… Elle est… Assez ouverte, assez mystérieuse. C’est pas forcément nul. Ça dépend juste des goûts. Certains aime ça, d’autre non. Et je fais plutôt partie de la deuxième catégorie 😦

Encore un petit coup de coeur signé Franck Thilliez !

Publicités