Nombre de pages : 464.

Éditeur : Nathan.

Date de sortie : 22 mars 2018.

Prix : 17,95€

 

Dans un lycée américain, cinq adolescents sont collés : Bronwyn (l’élève parfaite), Addy (la fille populaire), Nate (le délinquant), Cooper (la star du baseball) et Simon (le gossip boy du lycée). Mais Simon ne ressortira jamais vivant de cette heure de colle… Et les enquêteurs en sont vite sûrs, sa mort n’est pas accidentelle. Dès lors qu’un article écrit par Simon contenant des révélations sur chacun d’eux est découvert, Bronwyn, Addy, Nate et Cooper deviennent les principaux suspects du meurtre. Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont tous quelque chose à cacher…

Parfois vous êtes attiré par une couverture. C’est ce qui vous donne envie de le lire. Et puis vous lisez le synospis et là c’est jackpot ! C’est ce qui m’est arrivé et j’ai finalement j’ai adoré ❤ Merci aux éditions Nathan pour l’envoi de ce roman !

Il faut dire qu’on est devant un cas que j’aime particulièrement ! Une pièce, six personnes, une meurt… A priori il n’y a pas 500 suspects 🙂 Sauf que ça stimule mon imagination. C’est souvent ridicule mais j’imagine une trappe dans le sol, dans le plafond, un homme qui descend en rappel à la mission impossible,… Tout est possible non ?

En attendant on a donc nos quatre lycéens suspect, puisqu’on laisse le professeur de côté directement : Nate, Addy, Bronwyn et Cooper. Je dois dire que j’ai apprécié passer du temps avec eux. Ils sont tous un peu caricaturaux; après tout on est dans un lycée Américain; mais il restent néanmoins tous attachants à leur façon.

J’ai été assez étonné puisque je m’attendais à suivre l’enquête de police. Finalement on suit beaucoup plus nos quatre suspects. C’est différent mais pas plus mal ! Je ne sais pas vous mais personnellement je n’ai jamais été accusé de meurtre et je ne sais donc pas ce que ça fait. J’ai trouvé intéressant de voir comment chacun s’en sortait et comment il vivaient les choses…

Quant à l’issue de cette enquête… Je n’ai pas deviné, mais ça ça ne sert presque à rien de le dire… Mais c’est aussi simple que brillant ! Il falalit le faire :p Et les policiers se sont encore une fois empresser de faire au plus simple…

J’ai pensé à ça pendant cette lecture. Les policiers se contentent toujours du plus facile ou des statistiques… Bien que ça soit à chaque fois trop beau. Je veux dire, quand on tombe sur une promo trop belle pour être vraie, on fait gaffe non ?

Pour le style il est efficace, parfois un peu long, se concentrant parfois trop longuement sur les pensées de chacun. Bon je viens de dire que ce dernier point était celui qui me plaisait bien, c’est vrai, mais c’était parfois de trop…

Par contre mine de rien il y a encore un message derrière tout ça. Il faut que nos jeunes arrête de se faire des coups bas quand ils sont à l’école ! Ca a toujours existé, on est d’accord là dessus mais j’ai l’impression que ça devient de plus en plus un fléau. Fléau que l’on arrive pas à endiguer et ça commence à me faire peur 😦

Chouette roman qui fait passer un bon moment 🙂

Publicités