Nombre de pages : 474.

Éditeur : Évidence édition.

Collection : Claire obscure.

Date de sortie : 4 octobre 2017.

Prix : 20€

 

2016, en pleine primaire pour l’investiture à la Maison Blanche, le candidat favori, Douglas Barnes est assassiné dans sa villa de New York. On découvre que le meurtre a été filmé et publié sur les réseaux sociaux. Le tueur fait lire à sa victime une lettre de rédemption et dessine avec son sang le symbole hashtag suivi d’un numéro. Le premier d’une longue série ? L’enquête est confiée au lieutenant Alexandre Grayson qui fera de nombreuses découvertes sur les pratiques sexuelles de Barnes mais aussi sur sa famille et ses collaborateurs. Il devra également faire face au passé qui le rattrape. Faux semblants, secret d’alcôve, trahisons et mensonges, une enquête dans le milieu politique entre le Capitole et la Maison Blanche. # Libérez-vous du mal avant qu’il ne vous tue.

Si vous me connaissez bien, ou même un minimum, vous savez que deux de mes passions sont lire des thrillers et la politique Américaine. Alors, forcément, quand un thriller se passe dans le milieu de la politique et plus précisément dans les hautes sphères ça m’intéresse :p Merci à l’auteur qui m’a directement envoyé son roman ! Et merci à Séverine pour la LC aussi 🙂

C’est le premier roman de David Guidat et je trouve que c’est une réussite. Même si j’y ai trouvé quelques défauts. Je vous propose de commencer par ceux-ci comme ça ça sera fait 🙂 J’ai trouvé le style un peu simple, l’auteur se contentant (au début tout du moins, j’ai l’impression que ça s’améliore au fur et à mesure) d’un schéma sujet/verbe/complément. C’est surprenant au début, même si ça donne l’impression d’aller vite… Oui, j’essaie toujours de trouver des points positif, on ne se refait pas ^^

J’ai aussi trouvé une erreur. En tout cas c’est celle qui m’a le plus marqué. L’auteur nous dit que le candidat à la présidentielle, celui qui a le plus de chance de gagner est protégé par la police du Capitole, hors les candidats sont protégés par le secret service. Je vous l’accorde c’est un détail que seul ceux qui connaissent le domaine peuvent voir… Oui mais si on écrit un livre sur le milieu, on fait gaffe… Enfin, j’ai trouvé dommage qu’un des thèmes mis en avant dans le prologue ne soit pas développer par la suite. En effet on nous parle des réseaux sociaux, ça aurait été cool mais c’est vraiment peu développer 😦

Je vous rassure il y a de nombreux points positifs tout de même ! A commencé par le rythme. Je l’ai déjà dit plus haut c’est peut-être dû au style d’écriture, mais je ne pense pas que ce soit la seule raison… L’auteur arrive en effet à enchaîner sans soucis, à nous transporter et à ne plus nous lâcher ! On sent qu’il y a un gros potentiel là dessus.

Il arrive aussi à nous étonné à chaque fois. Je n’ai jamais rien vu venir à l’avance. A chaque fois qu’il nous délivre l’identité de quelqu’un on est surpris. Tout comme on se fait avoir à chaque twist qu’il nous propose ! 😮

Il a aussi parfaitement réussi à faire que tout s’imbrique parfaitement. Il y a une belle brochette de personnage, au moins une bonne quinzaine au moins. Et tout ce beau monde joue un rôle plus ou moins important, l’auteur aurait pu se perdre en route mais pas du tout 🙂 Au contraire on se rend compte de tout au fur et à mesure !

J’ai aussi aimé l’explication du titre. Elle arrive d’une façon assez originale et est donné sous forme de question. Si on s’arrête de lire un moment et qu’on essaie de comprendre, on y arrive… Je trouve d’ailleurs la théorie très « intéressante ». Autre chose que j’ai beaucoup aimé : La référence au « Crime de l’Orient-Express »…

Parce que ça résume parfaitement le livre : Une victime, tous coupables. Il serait trop long et trop spoilant de vous parler de chaque personnages, mais on peut largement dire qu’ils sont tous pourris jusqu’à la moelle 😮 La palme revenant au Sénateur Barnes… On remarquera au passage que le sexe est vraiment le pire pêché de l’homme 😦

Enfin, la fin, m’a scotché. Je ne l’avais de nouveau pas vu venir et c’était excellent ! En plus elle laisse largement la place à une suite. Qui pourrait être tout aussi bonne… En tout cas si suite il y a, suite je lirais avec plaisir !

Très bon thriller… Qui a quand même quelques défauts…

Publicités