Nombre de pages : 304.

Éditeur : Hachette roman.

Date de sortie : 2 novembre 2017.

Prix : 15,90€

 

10  h  08 – KEVIN
Mec, il se passe quoi ? Réponds-moi  !
 10  h  09 – SYLVIA
Tyler est revenu.
 10  h  11 – MATT.
Claire j’ai trop peur. Il tire sur les gens. Qu’est-ce que je fais  ? CLAIRE DÉCROCHE S’IL TE PLAÎT  !
 10  h  27 – AUTUMN
Ça ne peut pas être vrai. Ça ne peut pas être Ty. Ça ne peut pas être mon frère.
 10  h  30 – TYLER
Aujourd’hui vous m’appartenez tous.
Aujourd’hui vous allez m’écouter.

Il y a des livres comme ça qui nous attire directement, parfois à cause de la couverture mais parfois aussi pour son thème. Ici c’est le thème qui m’a directement parler… Il faut dire qu’il est malheureusement d’actualité 😦 Merci aux éditions Hachette pour l’envoi de ce roman !

Quand je dis que c’est un sujet d’actualité, malheureusement il l’est constamment aux Etats-Unis 😦 Les fusillades y sont en effet courant, et bien souvent aux lycées. C’est ce qui me donnait envie de lire sur le sujet… Et ça fait froid dans le dos !

La chose qui m’a le plus marqué est le personnage de Tyler, le meurtrier. Je n’ai jamais réussi à trancher ce que je pensais de lui. Il faut dire qu’il réagis comme ça parce qu’il se sent seul,  il se sent mal, abandonner de tous, mis sur le côté, il y a de quoi le plaindre. D’un autre côté rien n’excuse de tels actes ! J’ai juste regretter qu’il se sente comme ça mais surtout qu’il n’ai pas trouvé la force, le courage, d’essayer de faire en sorte que ça s’arrange, de ne pas avoir su discuter, surtout qu’on apprend qu c’était bien plus possible qu’il ne le croyais !

Autres chose de marquant : Tout le monde se connaît, se fréquente, sont ami ! On ne peut qu’imaginer la situation, mais c’est déjà tout le temps douloureux de savoir que quelqu’un que l’on ne connaît pas à des ennuis… Pas demander quand ce sont des amis. 

Je pense que le livre fonctionne à merveille si on est en empathie avec les personnages. Si on arrive à les aimer, à avoir peur pour eux, à espérer pour eux, le livre est une réussite. Vous aller me dire que c’est le cas pour tous les livres… Mais c’est encore plus vraie ici. Toute la tension tenant sur cet aspect :/

Le livre est magnifiquement construit aussi. En plus de la mise en place tranquille, comme le calme de la tempête. On a droit à une chronologie bien définie, minute par minute. On a plusieurs personnages que l’on retrouve à intervalle régulier, dans des endroits différents du lycée. Tout ça entrecouper de tweet et de ce qui se passe au niveau de la police et des secours… Beaucoup de chose, beaucoup d’action, tout ce qui fait qu’on ne s’ennui pas une seconde !

Enfin le livre se termine aussi tristement qu’on peut l’attendre (je ne spoil rien en disant ça, vous vous doutez bien qu’après une fusillade ça ne peut pas être joyeux !) et nous donne à réfléchir sur ce que l’humain est capable de faire et sur le questionnement de comment on peut se relever… C’était poignant, plus d’une fois

Poignant, émouvant, choquant… Il m’a pris aux tripes !

Publicités