Nombre de pages : 159.

Éditeur : Michel Lafon.

Date de sortie : 1er mars 2018.

Prix : 17,95€

 

Un véritable trésor d’archive unique enfin révélé !

Totalement inédit, ce recueil des notes souvent confidentielles que Claude François a adressées à son entourage révèle comme jamais l’artiste incomparable, le businessman visionnaire, le patron de presse perfectionniste, tout en dévoilant la vérité d’un homme, souvent colérique et impatient que poursuivait l’éternel sentiment d’être mal aimé. 
À côté des pages surchargées de son agenda, on voit la star définir chaque mois le contenu de son journal, le mythique Podium, avec les nouvelles rubriques qu’il invente régulièrement, les croquis qu’il dessine de sa main pour établir la maquette de couverture ou décrire son futur costume de scène. Sans filtre aucun, se découvrent ses intuitions –  » J’ai un titre grandiose qui va s’appeler Alexandrie, Alexandra  » – mais aussi ses obsessions, sa vision magique de l’amour, ses fatigues parfois et sa nostalgie de l’enfance. 

Je vous le disais la semaine dernière, j’aime beaucoup Cloclo. C’est un chanteur qui m’accompagne depuis toujours et qui m’a beaucoup aidé lorsque j’étais à l’internat et pas toujours heureux. A chacun de ces anniversaire je regarde s’il n’y a rien d’un peu exceptionnel qui sort sur lui et cette année c’est Michel Lafon qui s’en charge ! Merci à eux pour l’envoi de ce beau livre 🙂

Parce que oui, c’est vraiment un beau livre ! La couverture est cartonnée et souple (pas en hardback). Les pages sont glacées, tout en étant légèrement granuleuses. Et c’est entièrement en couleurs, avec des codes selon que l’on parle du magazine Podium ou de ses rapports avec les autres chanteurs ou que l’on parle de son privé…

On a donc dans cet ouvrage des notes de service que le chanteur distribuait à ces collaborateurs. Il y en a deux sortent : Celles dactylographiées et celles de la mains même de Claude François. Si j’ai aimé les deux, je dois avouer que ma préférence va aux premières ! En effet il n’est pas toujours aisé de décrypter l’écriture de Cloclo ^^ Et j’ai parfois passé de nombreuses minutes à essayer de comprendre. J’ai d’ailleurs beaucoup ri en imaginant ses collaborateurs en appeler d’autre pour comprendre… En priant ne pas devoir demander des précisions :p

Ce qui est intéressant avec tout ça c’est de voir le caractère du chanteur. On se rend compte à quel point il est maniaque, à quel point il fait attention aux détails et à quel point il veut bien faire. On se rend compte aussi qu’il était souvent en avance sur son temps (c’est parfois bluffant !). Enfin on se rend compte, et c’est presque effrayant, d’à quel point il pouvait être dur et direct avec ceux qui travaillaient avec lui… Autant vous dire que je n’aurais pas pu sans lui casser la figure ^^ Heureusement, tout ça est contrebalancer par son amitié et sa loyauté !

L’histoire de l’auteure et de comment lui est venue l’idée de ce livre est assez marrante et touchante. Isabelle Catélan a commencé à travailler à Podium en 1979, elle n’a donc pas connu le chanteur. Mais lorsqu’ils ont changé de bureaux elle est tombé sur ces fameuses notes, accompagner d’une photo signer de Cloclo : « A Isabelle… Tendresse et amour », c’était un signe !

J’ai beaucoup aimé son travail. Puisqu’elle ne se contente pas de nous donner les notes comme ça sans rien, elle les commente aussi… Parfois en rigolant, parfois pour souligner une information, mais toujours avec justesse 🙂

Un très bel objet… A lire si vous êtes fan ou si vous voulez en savoir plus sur le personnage !

Publicités