Hello les amis !

On se retrouve aujourd’hui pour le traditionnel book haul ! Je suis en retard… Mais on va faire comme si on avait pas vu n’est-ce pas ??? D’autant plus que c’est une catastrophe ! Autant en achats qu’en SP su’en cadeau. Mon anniversaire n’a pas aidé non plus :p

Services presse :

Lettres de sang, de James Patterson – Archipel.

Protéger les célébrités…
Hubert Hutchinson Alden Jr., businessman milliardaire, a tout pour lui : une femme superbe, un fils de huit ans qu’il adore, et une fortune qui ne cesse de croître.
Assurer le bien-être des plus riches…
Mais cette vie parfaite vole en éclats lors d’une nuit d’horreur, quand il découvre la tê te dé capité e de son chauffeur dans un sac sur lequel sont inscrites, en lettres de sang, les initiales de son fils. Peu après, ce dernier est enlevé…
Jusqu’au jour où frappe un ennemi invisible !
À New York, seul un corps d’élite tel le NYPD Red, qui protège les rich and famous, est à même de « traiter » une telle affaire. Mais Zach Jordan et sa partenaire Kylie MacDonald – son ex-petite amie –, deux enquêteurs aguerris, sont loin de se douter du piège que leur a tendu le criminel…

La disparue de la cabine n°10, de Ruth Ware – Fleuve édition.

Une semaine à bord d’un yacht luxueux, à silloner les eaux du Grand Nord avec seulement une poignée de passagers. Pour Laura Blacklock, journaliste pour un magazine de voyage, difficile de rêver d’une meilleure occasion de s’éloigner au plus vite de la capitale anglaise. D’ailleurs, le départ tient toutes ses promesses : le ciel est clair, la mer est calme et les invités très sélects de l’ Aurora rivalisent de jovialité. Le champagne coule à flot, les conversations ne manquent pas de piquant et la cabine est un véritable paradis sur l’eau. Mais dès le premier soir, le vent tourne. Laura, réveillée en pleine nuit, voit la passagère de la cabine adjacente être passée par-dessus bord. Le problème ? Aucun voyageur, aucun membre de l’équipage ne manque à l’appel. L’ Aurora poursuit sa route comme si de rien n’était. Le drame ? Laura sait qu’elle ne s’est pas trompée. Ce qui fait d’elle l’unique témoin d’un meurtre, dont l’auteur se trouve toujours à bord…

Comme un chef, de Benoît Peeters et Aurélia Aurita – Casterman.

Mais voici qu’arrive l’escalope de saumon à l’oseille ! C’est l’éblouissement, presque comme Claudel à Notre-Dame. Une première révélation de ce que peut être la cuisine. Ebloui par un repas chez les Frères Troisgros, Benoît Peeters apprend la cuisine avec passion, en autodidacte, jusqu’à tenter de devenir cuisinier à domicile ! Entre deux articles et un job dans une librairie, le jeune intellectuel s’essaie aux recettes les plus subtiles… et se confronte à la rudesse du réel.

Billy Blaireau, de AL Kennedy – Casterman.

Billy Blaireau a besoin d’aide ! Il a été kidnappé par deux vilaines soeurs très très laides. Elles ont prévu de faire combattre Billy contre trois chiens bêtes et méchants. En plus, le pauvre Billy est obligé de porter un short de boxeur rouge beaucoup trop serré. Mais pas d’inquiétude : Oncle Shawn est là ! Disons qu’il n’est pas très loin. Et il adore sauver les blaireaux en détresse. Il a un plan infaillible. Enfin, presque…

L’archipel, de Bertrand Puard – Casterman.

Je m’appelle Yann Rodin. Il y a onze mois, j’entrais en seconde. Aujourd’hui, je vis dans l’Archipel, la pire prison qui existe au monde. Yann est la victime d’un business très lucratif : l’échange d’identités. Son malheur : être le sosie de Sacha Pavlovitch, le fils d’un puissant trafiquant d’armes franco-russe, qui a acheté sa tranquilité moyennant quelques millions de dollars. Tandis que Yann clame son innocence, Sacha se fait passer pour lui et découvre une vie paisible, sur une île paradisiaque du Sud de la France. Une affaire parfaitement rodée. Du moins en apparence…

Harrison Ford : L’homme qui ne voulait pas être une star, d’Alexi Orsini – Dunod.

Il a incarné deux des héros les plus iconiques de l’histoire du cinéma, donné à des générations entières l’envie de maîtriser aussi bien que lui le fouet d’Indiana Jones ou le blaster de Han Solo, et rapporté à Hollywood plus d’argent que tout autre acteur. Pourtant, à l’en croire, Harrison Ford ne doit sa carrière d’exception qu’à une chance hors du commun et à sa ténacité.
Alors que les studios hollywoodiens ne lui prédisaient aucun avenir au cinéma, l’acteur, qui aspirait seulement à vivre de petits rôles de composition, s’est fait une place sous les projecteurs. Il en a profité pour tourner avec les plus grands réalisateurs, de Roman Polanski à Peter Weir, en passant par Francis Ford Coppola, Mike Nichols et Kathryn Bigelow.
Alexis Orsini, auteur et journaliste, nous invite à découvrir le parcours atypique de cette légende du cinéma américain dont on sait finalement peu de choses. De ses débuts sur les planches à Blade Runner 2049, il retrace en détail son parcours hors normes au rythme d’anecdotes méconnues et de photos emblématiques.

L’étincelle, de Roxane Maffre – Hachette.

Anna, étudiante de dix-neuf ans, mène une vie plutôt tranquille. Tout change lorsqu’elle suit sa meilleure amie Allison à la soirée du mystérieux Stan, dont la réputation de mauvais garçon n’est plus à faire. Si Allie tombe sous son charme, lui n’a d’yeux que pour la sérieuse Anna. Un simple regard de sa part réussit à créer l’étincelle. Mais quand Léo, un garçon à l’apparence bien plus sage, se rapproche de la jeune fille, les choses se compliquent et les jalousies s’éveillent. Anna se retrouve face un choix : suivra-t-elle la voie de la raison ou ira-t-elle à l’encontre des interdits ?

Saving her, de Corinne Michaels – Harlequin.

Liam n’aurait pas dû être sa seconde chance. L’homme qu’elle était censée aimer pour toujours, c’était Aaron, son mari. Bien sûr, pour les femmes de militaires, « toujours » n’existe pas. Natalie savait qu’être veuve si jeune – à vingt-sept ans à peine – était une possibilité. En revanche, qu’il n’ait suffi que de quelques instants avec Liam pour remettre en question toute son histoire avec Aaron… ça, elle ne l’aurait jamais imaginé. Elle qui pensait avoir déjà vécu le grand amour, la voilà confrontée pour la première fois à des émotions qui la dépassent : la douleur, le désir, la culpabilité… Et impossible d’y échapper. Désormais une seule chose est sûre : les sentiments qu’elle éprouve envers Liam sont si intenses et puissants que soit ils la sauveront… soit ils la perdront.

Harry Potter – Version 20 ans, de JK Rowling – Gallimard jeunesse.

Ma mère, la honte ! de Hubert Ben Kemoun – Flammarion jeunesse.

Lorsque la mère de Mélanie, femme de ménage dans un musée, jette par erreur une oeuvre d’art mondialement connue à la poubelle, leur vie à toutes les deux bascule. Cette méprise déclenche un chaos total, et pour la mère et la fille, très vite, c’est l’enfer…

Cadeaux :

L’oeil de Caine, de Patrick Bauwen – Le livre de poche.

Tout le monde cache quelque chose. Votre voisin, votre femme, votre ami. Et si vous pouviez tout savoir ? Connaître leurs peurs, leurs secrets intimes ? Comme dans  » L’oeil de Caine « , un reality show qui fascine l’Amérique. Dix candidats, dix secrets. Des gens comme vous et moi. Enfin comme vous surtout. Parce que moi, je ne suis pas au programme : je suis l’invité surprise. Celui qui rôde en attendant son heure. Celui qui va les embarquer là où rien n’est prévu. Dans mon jeu sanglant. Mon propre mystère.

Viens, on s’aime de Morgane Moncomble – Hugo&Cie.

L’amour fleurit parfois là où on ne l’attend pas. Beaucoup s’accordent à dire que l’amitié fille-garçon n’existe pas. Et pour cause ! Lorsque Loan et Violette se sont rencontrés, ce fut un véritable coup de foudre platonique. À cette époque, Loan était en couple avec Lucie depuis quatre ans, si bien qu’il n’avait d’yeux que pour elle. Mais seulement un an plus tard, beaucoup de choses ont changé : Loan est un homme abattu depuis que sa petite-amie l’a quitté. Quant à Violette, elle commence tout juste une idylle avec le beau Clément – chose que Loan se surprend à détester. Alors quand sa meilleure amie, encore vierge, le supplie d’être son premier, il hésite. La proposition de Violette sent la mauvaise idée à plein nez… mais après tout, il ne s’agit que d’une fois. Rien qu’une. Pas vrai ?

Maybe not, de Colleen Hoover – Hugo&Cie.

Il s’agit d’un spin-off de Maybe Someday ! Quand il a l’opportunité de s’installer en colocation avec une jolie blonde, Warren accepte sans hésiter. Ce pourrait être une expérience excitante… Mais peut-être pas. Surtout quand cette coloc est Bridgette, une fille un peu froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l’intention de le tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son coeur et lui apprendre à aimer ? Peut-être. Mais peut-être pas.

Alex Rider : Tome 11, de Anthony Horowitz – Hachette.

Après la mort de Jack, Alex Rider, dévasté, s’est installé à San Francisco où il tente de se remettre. Mais pour l’ancien espion du MI6, la vie loin du feu de l’action n’est pas si facile.
De l’autre côté de l’Atlantique, un hélicoptère militaire, le Super Stallion, s’est volatilisé. Au même moment, Alex reçoit un mail qui pourrait avoir été écrit par Jack. Il en est convaincu : son amie est vivante ! Sans en avertir le MI6, il part à sa recherche… sans se douter que cette quête le mettrait sur la piste des voleurs de l’hélicoptère. Retrouver Jack, c’est retrouver le Super Stallion.

Sacha et Tomcrouz, d’Anaïs Halard et Bastien Quignon – Soleil.

Sacha Bazarec vit seul avec sa mère, une antiquaire un peu excentrique. Pour ses dix ans, il rêve d’un rat méga intelligent pour l’aider dans ses recherches scientifiques, mais à la place, il reçoit un chihuahua… C’est un chien et pourtant, il n’obéit à rien ! Il l’appelle Tomcrouz comme l’idole de sa maman. Et même si Sacha le somme de ne pas mettre de boxon, il renverse tout sur son passage au point de se retrouver, un matin, couvert d’une gelée incandescente. Depuis… un phénomène étrange se produit, et tous deux se retrouvent transportés dans des endroits bizarres, à travers le temps…

Trouvé dans a boîte aux livres :

Avant d’aller dormir, de SJ Watson – Sonatine.

A la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est aujourd’hui affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent.

Achats personnels :

Calendar girl : Janvier, d’Audrey Carlan – Le livre de poche.

Mia vit avec son père et sa petite sœur à Las Vegas. Elle rêve de devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père s’est mis à boire et à jouer. Il emprunte un million de dollars, qu’il perd et ne peut rembourser. Mia doit assumer la dette de son père. Quelle solution va-t-elle trouver ?

The fire, de Bittainy C CHerry – Hugo&Cie.

Tout les oppose, mais rien ne pourra les séparer. Deux amis, brisés par des relations familiales difficiles, tombent amoureux jusqu’à devenir une drogue l’un pour l’autre. tout les oppose en apparence, mais au fond ils se ressemblent Elle a toujours été la femme de sa vie, et lui pour elle, son plus douloureux échec. Parviendront – ils à vivre l’un sans l’autre ? Il était une fois Logan, et je l’aimais. Tout nous opposait, mais nous étions plus proches l’un de l’autre, que quiconque ne pourra jamais l’être. Il faisait partie de mon être, de toutes les manières possibles, nos vies étaient jumelles au point de ne former qu’une seule et même flamme qui se consumait. Jusqu’au jour où je l’ai perdu. Il était une fois un garçon, et je l’aimais. Et le temps de quelques soupirs, de quelques murmures, de quelques instants, je crois qu’il m’a aimée, aussi.

The goal, d’Elle Kennedy – Hugo&Cie.

Il suffit d’une nuit pour que tout change. Sabrina James est en dernière année de lycée. Elle a depuis longtemps planifié son avenir : obtenir son diplôme, entrer à la fac de droit et décrocher un super-job dans un des plus grands cabinets d’avocats du pays. Elle veut aller de l’avant et oublier son passé. Quand elle croise le beau Tucker, elle n’a à lui offrir qu’une nuit, il ne peut pas faire partie de ses projets. Mais tout va se compliquer… John Tucker, la star du hockey qui ne vit que pour sa passion, va se transformer quand Sabrina lui annonce qu’elle est enceinte. Il compte bien assumer son rôle de futur papa. Mais la jeune fille est têtue et ne veut accepter aucune aide de sa part. Il va falloir toute la ténacité de Tucker pour que, petit à petit, elle lui ouvre son coeur. Saura-t-il convaincre la belle et froide Sabrina que, parfois, mener un projet à deux est plus facile ?

Rapturous, de MS Force – Hugo&Cie.

Quatrième volet de la série addictive Quantum, Rapturus raconte la passion dévorante de Hayden Roth, le réalisateur et l’ami de Flynn Godfrey et Addison son assistante sur laquelle il a toujours fantasmé sans jamais lui montrer. Tout comme Addie aime Hayden en secret depuis qu’elle travaille pour lui. Le livre nous fait vivre toute la tension sensuelle et sexuelle qui s’exerce entre eux deux comme un puissant aimant. Et lorsqu’à la soirée de remise des Oscars, Hayden se laisse aller à embrasser fougueusement son assistante, montrant ainsi à tous la force de son désir. Mais Hayden a un secret, c’est un dominant sexuel et il ne veut pas entraîner Addie sur cette voie. Mais l’amour qu’elle porte à Hayden va la conduire à explorer ses voies inconnues d’elle pour lui prouver la force de son amour.

Trois de tes secrets, de Julie Buxbaum – PKJ.

Jessie trouvera-t-elle qui est son mystérieux bienfaiteur ? Nouvelle dans un lycée huppé de Los Angeles, Jessie ne se sent pas à sa place. Alors qu’elle songe à rentrer à Chicago, elle reçoit un mail providentiel et… anonyme : un expéditeur inconnu lui prodigue de précieux conseils pour s’intégrer et éviter les pièges de Wood Valley. Jessie ignore tout de son ange gardien mais décide de lui faire confiance. Pour faire tomber le masque, elle l’incite toutefois à lui révéler trois de ses secrets…

La prunelle de ses yeux, d’Ingrid Desjours – Robert Laffont.

Gabriel a tout perdu en une nuit. Son fils de dix-sept ans, sauvagement assassiné. Ses yeux. Sa vie… Les années ont passé et l’aveugle n’a pas renoncé à recouvrer la vue. Encore moins à faire la lumière sur la mort de son enfant. Quand un nouvel élément le met enfin sur la piste du meurtrier, c’est une évidence : il fera justice lui-même. Mais pour entreprendre ce long et éprouvant voyage, Gabriel a besoin de trouver un guide. Il recrute alors Maya, une jeune femme solitaire et mélancolique, sans lui avouer ses véritables intentions…

A quelques secondes près, d’Harlan Coben – PKJ.

Toujours accaparé par la mystérieuse disparition de son père, Mickey Bolitar apprend que Rachel, une de ses camarades de classe, vient d’être blessée chez elle par des coups de feu. Mickey n’a d’autre choix que de voler au secours de son amie et de remonter la piste de l’agresseur. S’il n’a pas hésité jusque-là à se mettre en danger pour aider ceux qu’il aime, Mickey sait aussi que la curiosité se paie cher. À quelques secondes près, tout peut basculer.

L’insoumis, de John Grisham – JC Lattès.

Sebastian Rudd n’est pas un avocat comme les autres. Il travaille dans un van aménagé, avec des vitres blindées, le wifi, un petit réfrigérateur, des fauteuils de cuir, une cache pour ses pistolets et un chauffeur armé jusqu’aux dents. Il n’a pas de cabinet, ni d’associés, ni de partenaires. Sa petite entreprise ne compte qu’un seul employé : son chauffeur, qui fait office également de garde-du-corps, d’assistant juridique, de confident et de caddy quand il va jouer au golf. Sebastian vit seul au sommet d’un gratte-ciel, dans un appartement de petite taille mais protégé comme une forteresse, où trône un billard ancien. Il est amateur de bourbon premium et porte toujours une arme sur lui. Sebastian défend des gens qui font fuir les autres avocats : un junkie tatoué, membre selon la rumeur d’une secte satanique, accusé d’avoir enlevé et tué deux petites filles ; un chef mafieux sanguinaire, dans le couloir de la mort ; un habitant ayant tiré sur une équipe du SWAT alors qu elle donnait l’assaut dans sa maison et se trompait d’adresse. Pourquoi accepter ces clients ? Parce qu’il considère que toute personne poursuivie en justice a droit à un procès équitable ; et pour ce faire, Sebastian est prêt à franchir la ligne jaune de temps en temps. Il exècre l’injustice, n’aime ni les compagnies d’assurances, ni les banques, ni les grosses sociétés. Il se méfie des gens de pouvoir, à tous les niveaux, et fait fi des règles et de l’éthique.

Girlhood, de Cat Clarke – Collection R.

J’ai sombré quand ma soeur jumelle est morte, et mes amies m’ont reconstruite, morceau par morceau. Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer.
Jusqu’à ce que débarque cette nouvelle fille…

Peure noire, d’Harlan Coben – Pocket.

Myron est dans une mauvaise passe. La nouvelle que lui assène Emily, son amour de fac mariée à Greg, son éternel rival, va pourtant éclipser tout le reste : son fils, Jeremy, a besoin d’une greffe de moelle osseuse. Sinon, il mourra. Mais le seul donneur compatible a disparu. Emily a besoin de Myron pour le retrouver. Jeremy a besoin de son père pour être sauvé. Son vrai père…

La confrérie de la dague noire : Tome 3, de JR Ward – Milady.

La confrérie de la dague noire : Tome 4, de JR Ward – Milady.

Mercy Thompson : Tome 5, de Patricia Briggs – Milady.

Les épées de glace, d’Olivier Gay – Milady.

Lorsque Deria, fille d’un obscur baron du Nord, est retrouvée assassinée dans la capitale, les plus puissants de l’Empire font tout pour cacher sa mort à son père. Les deux amis les plus proches de la jeune fille, Shani, sa servante, et Mahlin, un garde du palais, se retrouvent alors mêlés malgré eux à cette conspiration. N’écoutant que leur coeur, ils décident d’annoncer eux-mêmes la nouvelle au mystérieux baron. Ils n’auraient sans doute jamais entrepris un tel voyage vers le Nord s’ils avaient su qui était réellement le père de Deria. Car, désormais, l’Empire va trembler.

BD Dad : Tome 1, de Nob – Dupuis.

Père célibataire au foyer, c’est un boulot à plein temps, et ce n’est pas Dad qui va prétendre le contraire ! Surtout avec quatre filles au caractère bien trempé, et pas vraiment du genre à s’écraser devant leur éternel ado de père… Entre Pandora l’intello, Ondine la volcanique, Roxane l’espiègle et Bébérenice la petite dernière, ce comédien au chômage a trouvé le rôle de sa vie : celui de s’occuper de sa famille sans rien perdre de sa propre jeunesse. Une chronique moderne, tendre et ironique de Nob, l’auteur de Mamette, qui nous offre des tranches de vie pleines d’humour et de vécu loin des idées reçues.

BD Louca : Tome 1, de Bruno Dequier – Dupuis.

L’adolescence est une période horrible pour beaucoup de monde. Pour Louca, c’est pire ! Piètre sportif, mauvais élève, menteur (pour épater son petit frère), et maladroit avec les filles, c’est une véritable catastrophe ambulante. Mais, c’est décidé : dès demain, il va changer ! Pour ce faire, Louca va recevoir un coup de main de Nathan : beau garçon, super doué au foot, intelligent… le coach rêvé pour gagner la partie. À une petite exception près : Nathan est mort et c’est son fantôme qui va entraîner Louca… Comment Nathan est-il mort ? Pourquoi Louca est-il le seul à le voir ? Nathan arrivera-t-il à transformer Louca ? Louca réussira-t-il à la fois ses examens, à séduire Julie, la fille de ses rêves, et à devenir un footballeur digne de ce nom ?

BD L’agent 212 : Tome 28, de Raoul Cauvin et Daniel Kox – Dupuis. 

L’agent 212, le prestige ou l’uniforme. Certes, il est un peu enveloppé, mais il ne faut pas s’y fier : l’agent 212 a l’eil, et le bon ! Gare aux mal-garés, ils seront verbalisés sans pitié. Fussent-ils prêtres, ils ne passeront pas entre les mailles du filet ! Pourtant, il a bon coeur, le cerbère du quartier. Il est même prêt à accueillir chez lui les mal-logés et surtout, à nous faire mourir de rire !

BD Cédric : Tome 31, de Laudec,‎ Leonardo et‎ Raoul Cauvin.

Quand on est un enfant, il en faut du caractère pour s’affirmer, et ça, Cédric l’a bien compris ! Pas question de se laisser marcher sur les pieds, et surtout pas par Caligula, le redoutable molosse de la voisine. C’est déjà assez compliqué de devoir montrer ses bulletins déplorables à son père, de ne pas se faire prendre pour les bêtises avec les copains ou d’essayer de se déclarer à la fille qu’on aime…

*****

Voilà, voilà, voilà… Bon ben… Je vous laisse, je vais lire :p

Et vous qu’avez-vous reçu ou acheté ? 🙂

 

 

Publicités