Nombre de pages : 320.

Éditeur : Livre de poche.

Collection : Jeunesse.

Date de sortie : 6 septembre 2017.

Prix : 6,90€

 

Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu’elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D’abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis, il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer.

J’ai fini par avoir envie de découvrir ce livre après tout le foin dont il a fait l’objet. La série ne me donnait pas du tout envie mais le livre pourquoi pas… Du coup, j’ai profité qu’il soit vendu dans la grande surface où je fais mes courses et d’avoir un bon de réduction pour l’acheter. Je viens de le finir et… Finalement j’aurais peut-être mieux fait de ne pas tenter 😦

Il y a trois points qui m’ont pas mal dérangé… La première d’entre elle est la base même du roman. Une fille, prête à se suicider décide d’enregistrer 7 cassettes pour expliquer aux personnes concerner les raisons de son geste. Bon, je ne suis pas au fait des agissements des personnes prêtes à passer à l’acte, mais, je ne sais pas, moi ça me paraît bizarre qu’Hannah ai pris le temps de raconter, à son aise, tranquillement, toutes ces raisons 😦 A moins qu’elle les ai enregistré à un moment où elle ne pensait pas au suicide, mais ce n’est pas comme ça que je l’ai compris !

Ensuite, à quoi sert Clay ??? C’est une bonne question ! A part être le prétexte de la personne qui écoute les messages… Je ne vois pas. Il est insipide, sans âme et ne sert qu’à cette seule chose :/

Et puis, point assez difficile à vous exposer sans spoiler : La raison qui fait qu’Hannah oblige Clay à écouter ces cassettes ! Non mais… Elle passe son temps à dire que ce sont tous des salauds, qu’ils ont été cruel et que ce n’est pas juste. Et elle a raison. Mais elle se montre à son tour d’une cruauté assez exceptionnelle de l’obligé comme ça pour cette raison 😮

Quant au sujet en lui même, il m’a beaucoup touché. Je vous ai déjà dit plus d’une fois que c’est un des sujets qui me percute le plus. J’ai du mal à ne pas être ému dans ces cas… C’est tellement débile d’agir ainsi et tellement facile de l’arrêter avec un minimum de courage !

Et puis, et je terminerais là-dessus, le style d’écriture est assez efficace, ça se lit rapidement, on ne voit pas les pages défiler… Après petit défaut, on s’en tape complètement des coupures dû à Clay, ça a été une vraie plaie de connaître ces états-d’âme toutes les deux secondes 😦

Gros bof pour moi malheureusement… Mais, ça m’a donné envie de voir la série ! ❤

 

Publicités