Nombre de pages : 417.

Éditeur : Hugo&Cie.

Collection : New Romance.

Date de sortie : 14 septembre 2017.

Prix : 17€

 

Chargée d’enquêter sur Malcolm et de révéler sa personnalité sulfureuse, Rachel Livingston est une jeune et séduisante journaliste. Elle travaille pour Edge, un magazine proche de la faillite. L’avenir de l’entreprise repose sur les révelations qu’elle écrira sur Malcolm Saint. Déterminée à faire de cette histoire le tournant que sa carrière attend, elle n’aurait jamais pensé que le playboy puisse changer sa vie. Succombera-t-elle à la tentation que représente Malcolm le sulfureux ?

Avouons-le les amis, ce qui m’a clairement attiré sur ce roman, c’est la couverture ! Il faut dire qu’elle est aussi belle que classe, non ? En tout cas moi elle m’a tout de suite attirée et je dois dire que l’intérieur est tout aussi réussi ! Un grand merci à Hugo&Cie pour l’envoi de ce roman 🙂

L’histoire commence donc quand Rachel doit enquêter sur Malcolm afin d’écrire un article… Autant dire qu’on voit les ennuis arriver très vite. Il est difficile d’imaginer qu’elle ne va pas très vite succomber en tout cas :p Du coup ça pourrait avoir l’air assez banal comme histoire et c’est vrai mais c’est pas pour autant que je n’ai pas aimé !

Il faut dire que Monsieur Saint est inatteignable. Il ne se laisse pas approché facilement. Et encore moins par la presse… C’est ce qui constitue tout le sel du début de l’histoire. Comment va s’y prendre Rachel ? J’ai lu certains avis disant que c’était trop long, ce n’est pas mon ressenti. Il faut dire que j’aime beaucoup les prémices dans ces cas-là. Vous savez quand on sait que ça match entre eux mais qu’eux ne le savent pas encore 😀

Le couple est assez réussi. Rachel est ambitieuse mais surtout très loyale envers son magazine. A tel point qu’elle se fait un peu avoir et qu’elle est un peu naïve. J’ai regretté son entêtement au moment fatidique. On le voit venir pourtant ! Et puis on sait bien qu’on ne peut pas partager sentiments et travail ! Sérieusement, ça marche pour qui ?

Malcolm lui est l’archétype de l’homme dans les romances. Non mais sérieusement, les muscles qui roulent sous sa chemise ? Moi j’ai déjà de la chance si elle ferme ! Mais j’ai aimé son caractère et sa générosité. Ce qu’il fait pour les animaux est touchant par exemple. Tout comme ces efforts pour mettre à l’aise Rachel. Et puis sa situation familiale… Je le comprends ! Et puis le pauvre, quand il comprend la vérité. Ça doit être horrible !

Enfin, vous le savez, j’aime chercher des messages dans les livres. Et j’en ai trouvé un ! La place de la presse. Et surtout jusqu’où ils sont prêt à aller. C’est pas possible de traiter les gens comme ça sous prétexte  il est célèbre 😦

Ah et puis, j’ai failli oublier ! C’est quoi ce cliffhanger ???? 😮 Non mais j’ai failli décéder là ! On ne peut pas faire un truc comme ça. C’est pas bien !

Très chouette romance, j’ai adoré et j’en redemande !

Publicités