Nombre de pages : 288.

Éditeur : Fleuve.

Collection : Noir.

Date de sortie : 24 août 2017.

Prix : 19,90€

 

Vincent Dussart est sûr de son coup. Ce break imposé par sa femme va prendre fin aujourd’hui. Il n’a rien laissé au hasard. Comme toujours. Confiant, il pénètre dans la maison de son épouse. Le silence l’accueille. Il monte les escaliers. Puis un cri déchire l’espace. Ce hurlement, c’est le sien. Branle-bas de combat à la DIPJ de Lille. Un mari en état de choc, une épouse assassinée et leur bébé de quelques mois, introuvable. Les heures qui suivent cette disparition sont cruciales. Le chef de groupe Lazaret et le capitaine Mathilde Sénéchal le savent. Malgré ses propres fêlures, ou peut-être à cause d’elles, Sénéchal n’est jamais aussi brillante que sous la pression de l’urgence. Son équipe s’attend à tout, surtout au pire. À des milliers de kilomètres, un homme tourne en rond dans son salon. L’écran de son ordinateur affiche les premiers éléments de l’affaire. Ce fait divers vient de réveiller de douloureux échos… 

Je vous le dis tout de suite les amis, j’ai tout de suite repéré ce livre ! A cause de quoi ??? Son résumé pardi ! Ce n’est donc pas étonnant que je l’ai demandé à Fleuve… Il est enfin arriver, après pas mal de péripéties grâce à notre poste nationale adorée (hum hum), et il est temps pour moi de d’abord remercier la maison d’édition pour l’envoi et aussi de vous donner mon avis !

J’ai pas mal aimé ce roman même s’il y a un gros défaut : Ça manque cruellement de détails et ça part un peu dans tout les sens ! Oui, je suis comme ça moi, je balance tout de suite :p Remarquez c’est un peu normal il ne fait que 280 pages et ça se ressent…

Pour rester dans les aspects techniques, il y a quand même une chose qui compense : Ca va vite et c’est efficace… Non je ne me contredit pas ! C’est juste que le style de l’auteure est assez addictif, qu’il se lit facilement et surtout, il y a des CHAPITRES COURTS ! Que j’aime ce genre de détails ❤ ❤ ❤

Autre aspect assez intéressant, ces minis chapitres d’une page intitulés « Lui ». Qui est ce lui ? Haha, mystère ! Ça rajoute vraiment des questions et une part d’ombre et ça marche très bien !

Niveau personnages, j’ai beaucoup aimé les enquêteurs. Bon comme d’habitude dans ce genre d’histoire, ils galèrent et pataugent. Mais ce ne sont pas d’aussi gros bênet que peuvent l’être d’autre policiers. Ce qui aura tout de même été dommage est que l’équipe à l’air d’avoir des cadavres sous le tapis avec les frictions qui vont avec… Encore une fois, des pages en plus aurait été appréciable !

Pierre Orsalhièr apporte un vrai quelque chose aussi. C’est un flic à la retraite suite à une affaire non-élucider et cette affaire le poursuis, il ne peut s’empêcher d’y penser. Alors quand l’affaire principale ressemble à son histoire, il fonce pour rencontrer les enquêteurs… Ça montre qu’un policier est investit et j’aime cette idée que ça soit un métier tellement difficile qu’ils n’arrivent pas à s’arrêter !

Au niveau de l’histoire par contre l’auteure arrive à poser ces bases assez rapidement. C’est typiquement le genre d’histoire qui nous semble simple au départ mais qui finalement a beaucoup de ramifications ! Et mine de rien, du coup, quand on arrive à la fin, au moment du dénouement, on se dit « Ah ben oui, quand même ! » ^^

Sinon, le dénouement arrive bien avant la fin du roman et ça permet de voir les protagonistes après… C‘est sympa mais j’aurais préféré que ces pages soit au service de l’histoire et pas de ce qui découle de cette histoire :/

Chouette petit policier mais qui a de nombreux défauts du au manque de pages !

 

 

Publicités