Nombre de pages : 414.

Éditeur : Harlequin.

Collection : &H.

Date de sortie : 5 avril 2017.

Prix : 14,90€

 

Un type sympa – mais un peu insaisissable. Un défenseur talentueux – mais pas franchement fin. Un séducteur invétéré – mais incapable de garder ses conquêtes. Henrik Grenick, hockeyeur star de l’équipe des Minnesota Glaciers sait très bien l’image qu’il renvoie.  Et ça ne l’a jamais dérangé. Il n’a rien d’autre à offrir. En lui, tout est mort. Depuis longtemps. Jusqu’à Jacqui. Quand son regard se pose sur la silhouette gracile de la jeune femme, c’est comme si son  passé et son présent se télescopaient. Il veut la connaître, il veut la faire sienne et qu’elle comble le vide de sa vie. Mais, malgré le désir indéniable qu’il lui inspire, Jacqui semble avoir ses propres raisons pour garder ses distances.

Ayant aimé les deux premiers tomes de cette trilogie, j’avais vraiment hâte de me plonger dans celui-ci ! Prévu à la base pour le week-end à 1000 je l’ai finalement lu plus tard par manque de temps, qu’à-cela ne tienne c’est maintenant chose faite et j’ai encore une fois passé un bon moment ! Merci aux éditions Harlequin pour l’envoi de ce livre 🙂

 J’ai tout de suite accroché aux personnages ! Henrik Grenick n’est pas vraiment comme les autres garçons dans les autres romances… Alors certes il est beau, puissant, il enchaîne les conquêtes mais j’ai trouvé qu’il ne le faisait pas comme un connard, pour le plaisir mais plus parce que ça ne marche pas 😦 Jacqui quant à elle a un passé triste puisqu’elle a été malade. Et ça lui pesse, elle ne sait pas faire abstraction et ça l’empêche un peu de vivre sa vie correctement. J’ai eu beaucoup d’empathie pour elle, parce qu’elle a ses raisons quand même et… La pauvre 😦

J’ai aussi adoré les personnages secondaires, enfin surtout du côté de Jacqui. Elle peut s’appuyer sur une famille d’enfer. Ils ont tous leurs caractères plus ou moins facile mais ils restent attachant et puis surtout ils supportent Jacqui comme seul une famille peut le faire. Mention spécial à ces frères jumeaux qui m’ont fait rire à plusieurs reprises ^^ Par contre, en ce qui concerne les coéquipiers d’Henrik… Ils m’ont légèrement agacé :p

Autre surprise : La place de la musique. Je dois avouer que je ne m’y attendais pas du tout en commençant ce roman et j’ai vraiment adoré cet aspect du livre ! Je ne dirais rien pour pas trop spoiler mais la musique rapproche, assurément 😉 Et puis je pense à ça, c’est toujours un thème qui marche bien en romance, pas vrai ???

Par contre, ce qui m’a encore une fois bien énervé est la séparation au milieu de l’histoire !!!!! Encore pour une raison complètement bidon 😦 Je sais, je suis un gros lecteur de romance et je devrais y être habitué mais non ça continue à me soûler ! Peut-on arrêter ce genre de chose ??? Oui, je comprends il faut rajouter un peu de tragédie mais dans ce cas que l’on se creuse les méninges pour trouver quelque chose d’un peu travailler !!!! 😦

Sinon le style de l’auteure n’a pas changé, toujours aussi sympa, aussi fluide, aussi clair. Pas de prise de tête. Les pages défilent sans que l’on s’en rende compte et c’est peut-être ce que j’aime le plus dans la romance ! Pouvoir se couper facilement du monde extérieur 🙂

Et évidemment on a droit au fameux épilogue ! Rhaaa, comment dire, l’épilogue ❤ ❤ ❤ Je pense que rien que ça ça me fait remonter la note du livre ! Je le répète : J’adore

Une chouette romance qui m’a fait passer un bon moment (quand je n’avais pas le moral en plus !) 🙂 Dommage pour la séparation bidon !

 

Publicités