Coucou les amis,

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau portrait chinois ! Comme je vous le disais, ça faisait un moment que je voulais faire connaître les blogs que j’aime mais je voulais une façon plus originale qu’une interview ou qu’un focus blog. J’ai trouvé l’idée chez Les lectures de Blandine !

Et pour ce numéro, c’est Laure qui se jette à l’eau !

Je me présente :

Bonjour, moi c’est Folavril, j’ai 28 ans, et quand je ne suis pas blogueuse, je suis prof doc, mais aussi depuis peu, maman… Après une licence et un master de Lettres, je suis passée par la case de l’édition le temps d’un stage pour finir par me lancer dans un concours tortueux et me retrouver dans l’Education nationale…! Pour les non-initiés, la prof doc c’est la « meuf du CDI » ; un métier aux multiples facettes qui me passionne et me permet de travailler auprès des livres (bon, faut aimer aussi les p’tits sauvageons). Je tiens un blog depuis juillet 2015 et je ne peux plus m’en passer… Si vous avez lu Boris Vian, vous saurez d’où vient Folavril !

Si j’étais un auteur, je serais

Joyce Carol Oates, je ne peux que rester éblouie devant l’ampleur de son œuvre… Une romancière que j’admire énormément, à la plume acérée et talentueuse.

Si j’étais un roman, je serais

Dur dur de n’en choisir qu’un seul. Je dirai quand même Le Portrait de Dorian Gray, d’Oscar Wilde. Un roman saisissant et incroyable, absolument jouissif et glaçant. J’ai tout simplement été fascinée par la plume de ce génie qu’est Oscar Wilde. Ce roman est un chef d’œuvre !

Si j’étais un genre littéraire, je serais

La bande dessinée, que je me suis fait un « devoir » de dévorer régulièrement depuis peu… Je me suis rendue compte qu’il y a énormément de pépites à découvrir de ce côté-là ! En littérature jeunesse également, je suis tombée sur de belles surprises.

Si j’étais un héros littéraire, je serais

La Joséphine de Pénélope Bagieu. Elle me fait tellement rire… Une héroïne dont on se sent forcément proche et qui nous décomplexe.

Si j’étais un point de ponctuation, je serais

Le point-virgule. Je me rappellerai toujours de mon professeur d’espagnol qui nous vantait les mérites de cette marque de ponctuation qui tombe peu à peu désuétude, militant pour son utilisation.

Si j’étais une langue, je serais

L’italien… en référence à mes origines italiennes, bien sûr. Bon, il reste à maîtriser cette langue, ce qui n’est pas gagné. Après avoir voyagé à Rome, puis à Venise, je suis tombée amoureuse de ce pays des origines. Je me prévoie d’ailleurs un petit road-trip italien, dans les prochaines années.

Si j’étais un conte de fée, je serais

Un conte d’Andersen, La petite fille aux allumettes. Plutôt conte que conte de fées, mais il m’a tellement marquée quand j’étais petite. Il continue de m’émouvoir aujourd’hui encore.

Si j’étais une couverture de livre, je serais

Celle de Kafka sur le rivage, de Haruki Murakami. Le roman est à l’image de sa couverture, sublime et énigmatique.

Si j’étais une Maison d’édition, je serais….

Les éditions Philippe Picquier, pour leurs parutions essentielles en littératures asiatiques !

Si j’étais un goodies, je serais

Alors là, j’avoue que je sèche…

Pour vous donner envie de découvrir mon blog, je dirais

Que vous y trouverez essentiellement de la littérature contemporaine, quelques classiques de temps à autres, de la littérature jeunesse , des BD mais aussi du théâtre et de la poésie ; j’aime diversifier mes lectures ! Au fil de mes chroniques, vous aurez l’occasion de voyager, de l’Iran aux Etats-Unis, en passant par la Suède, la Jamaïque, ou encore l’Espagne… J’aime découvrir et faire découvrir des romans du monde entier ; les voix étrangères me séduisent beaucoup, et mes préférences se portent vers les littératures américaine, italienne et japonaise.

*****

Merci  d’avoir joué le jeu ! Si vous voulez la découvrir, vous la retrouverez ici :

Son blog

Son Twitter

Rendez-vous dans deux semaines avec une autre blogueuse !

Publicités