Nombre de pages : 400.

Editeur : Hugo&Cie.

Collection : Hugo New Romance.

Date de sortie : 13 avril 2017.

Prix : 17€

 

Le début de la relation de Soraya et Graham est un peu chaotique : il ne lui a pas fait très bonne impression. Elle le trouve désagréable et arrogant, un homme d’affaires typique, tout ce qu’elle n’aime pas. Et quand elle va lui rapporter son téléphone qu’il a perdu dans le train, après avoir
soigneusement exploré ses données personnelles, elle va constater qu’elle ne s’est pas trompée. Ou peut-être que si. Peut-être que Graham est plus que ce qu’elle a découvert ce matin-là. Ou alors peut-être que leurs différences les rapprochent. Mais ni l’un ni l’autre ne veut que leur relation commencée de si étrange façon s’arrête.

Je remercie fortement les éditions Hugo&Cie pour l’envoi de ce roman ! Après avoir lu Room hate j’avais très envie de découvrir d’autres Penelope Ward, même si elle n’est pas seule ici… J’essaie toujours d’attendre un peu quand je reçois un livre, de ne pas me jeter dessus, et bien je n’ai pas pu cette fois ! Non seulement j’ai sauté dessus mais je l’ai aussi dévoré

On suit donc Graham et Soraya qui sont très différent l’un de l’autre. Soraya est lumineuse, drôle, elle se colore les cheveux selon son humeur, voit la vie du bon côté… Graham lui est tout le contraire, colérique, imbuvable, méprisant, hautain, il s’est enfermé et refermé sur lui même pour ne pas souffrir ! Evidemment cette différence de caractère amène de drôles de scènes et assez bien d’humour… Graham se prend un peu pour le roi, seulement Soraya n’a pas peur de lui dire les choses en face et de le remettre à sa place 🙂

On en apprendra plus sur le passé de Graham et on le comprend mieux à ce moment là du coup… Ça m’a pas mal touché quand même, le divorce et l’adultère est toujours un sujet difficile :/

Le plus drôle est que j’avais inventé un personnage ressemblant à Graham dans le seul livre que j’ai commencé à écrire et qui restera sûrement à jamais au fond d’un tiroir :p Le mien n’a pas les mêmes raisons mais je me suis dit « Hey ! Penelope Ward ! Les grands esprits se rencontrent ^^ »

Autre chose qui m’a plus : Leur rencontre. Elle se passe dans le métro et uniquement parce que Graham le prends ce jour là. Il ne le fais pas d’habitude. Du coup c’est le destin qui a voulu ça ! Je ne sais pas vous mais je fais partie de ces gens qui crois au destin, au fait que tout est écrit, que le hasard fait beaucoup dans nos vies…

Et puis il y a un petit clin d’oeil à 50 nuances de Grey ! Non, non, non, n’ayez pas peur si vous n’aimez pas cette saga… Un clin d’oeil ça veut bien dire ce que ça veut dire :p C’est juste qu’il y a cette habitude qu’à d’écrire Graham à Soraya qui fait un peu penser aux mails échanger entre Christian et Ana 🙂

Comment ne pas évoqué aussi ce retournement que je n’ai pas vu venir ?? Juste au moment où les choses commence à ce mettre en place, juste quand tout va bien et quand on commence à sourire on apprend une nouvelle qui va… Tout remettre en cause ! J’ai aimé ce retournement de situation, beaucoup moins la manière de réagir de Soraya qui était encore une fois bien stupide… Mais bon, c’est un code de ce genre de roman même si c’est parfois ennuyant 😦

Et puis viens la fin qui est toujours aussi chouette dans ce genre ! Mon dieu… C’est définitivement la partie que je préfère à chaque fois ❤ C’est tellement mimi !

Encore un très chouette roman ! Je crois que je suis définitivement fan de Penelope Ward ❤

Publicités