51me4b7x6nl-_sx316_bo1204203200_Nombre de pages : 560.

Éditeur : Cherche Midi.

Date de sortie : 18 août 2016.

Prix : 19,50€

 

categorie-lhistoire

À Ridgedale, petite ville aisée du New Jersey, le corps d’un bébé est retrouvé dans les bois voisins de l’université. Malgré toutes les rumeurs et les hypothèses que ne manque pas de susciter le drame, personne ne connaît l’identité de la fillette et encore moins les raisons de sa mort. Molly Anderson, journaliste indépendante récemment arrivée avec son mari et sa fille, est recrutée par le journal local pour couvrir le fait divers. Une affaire, pour la jeune femme, qui réveille un tourment douloureux. En effet, elle a perdu un bébé et ne s’est jamais vraiment remise de cette épreuve… Or, ses investigations vont mettre à jour certains secrets bien enfouis de cette petite communauté aux apparences si convenables.

categorie-mon-avis

Mon dieu que j’avais envie de lire ce livre ! Il faut dire que le précédent livre de l’auteure, Amelia, avait été un vrai coup de coeur 🙂 Du coup, je l’avais demandé et je remercie chaleureusement les éditions Cherche Midi pour l’envoi de ce livre ! Et le moins que je puisse écrire après ma lecture est que… Je suis tellement déçu ! Mais tellement 😦

Je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Je suis peut-être passé à côté. Mais je n’ai pas retrouvé la magie d’Amelia 😦 Il y a toutes les recettes du premier roman, mais plus ce petit truc en plus. La mayonnaise ne prend pas malheureusement… Et je suis, croyez-moi, assez triste de l’écrire.

La bonne idée reste les articles de journal suivi des commentaires, sur le même modèle de ce qui se faisait dans Amelia. Cette chose est toujours aussi efficace. Elle permet aussi de passer quelques pages facilement et rapidement… C’est un peu comme un bol d’air 🙂

Le personnage de Molly Anderson m’a beaucoup plus. J’ai adoré son tempérament, ses actes, sa façon de faire et de penser. Et puis j’ai tout de suite été en empathie quand son passé est dévoilé, enquêter sur la mort d’un bébé quand on a perdu le siens… Je ne souhaite ça à personne.

Et c’est à peu près les seuls choses que j’ai aimé ! Oui, c’est un peu faible… Je n’ai pas compris le personnage de Barbara, ou en tout cas je n’ai pas adhéré. On aurait dit qu’elle était méchante histoire de l’être. J’ai eu l’impression qu’elle était là parce qu’il en fallait bien une. Et j’ai même trouvé ses réactions étranges… Il n’y a pas de quoi s’énerver comme ça ! Par exemples son fils va mal et elle en veut à la terre entière, elle se plein, elle fait tout sauf s’occuper de lui. En fait, c’est juste une pleurnicheuse !

Le passé de Jenna m’a ennuyé un maximum… J’ai eu beaucoup de mal à suivre, à m’y intéressé. Je ne sais pas, je n’ai pas eu d’enthousiasme. Et je ne vous parle même pas de Sandy ! C’était long, très long, trop long ! J’étais tellement pas intéressé que j’ai sans cesse dû vérifier qui était qui. Entre la mère et la fille, j’étais perdu 😦

Et puis le pire du pire dans un thriller… J’ai compris où on allait, j’ai deviné la fin ! Et pourtant, vous savez à quel point ça m’arrive rarement ! C’est dommage mais on voit arriver le rôle d’un des personnages à des kilomètres… C’est gros comme une maison !

Catégorie - Ma Note

Déçu. C’est le mot qui résume le mieux ce que je pense de ma lecture 😦 L’auteure a repris tous les ingrédients du premier mais n’a pas réussi à en faire une aussi bonne mayonnaise !

termometre-mauvais

Publicités