telechargement-11Nombre de pages : 432.

Éditeur : Fleur sauvage.

Date de sortie : 4 septembre 2015.

Prix : 19,95€

 

categorie-lhistoire

Sanatorium de Waverly Hills. Six hommes et deux femmes, reconnus coupables par la justice américaine et enfermés dans le couloir de la mort. Huit candidats sélectionnés pour participer au reality show le plus brûlant qui ait jamais existé. Chacun d’eux devra vous convaincre qu’il mérite de vivre.

categorie-mon-avis

Avant de commencer, je remercie les éditions Fleur sauvage pour l’envoi de ce roman ! C’est ma copinaute Séverine qui m’en avait donné envie en premier. Envie renforcée par tous les éloges que j’avais pu lire. Finalement je l’ai lu et je dois avouer que j’ai beaucoup aimé même si ce n’est pas un coup de coeur !

 Le point le plus fort de ce thriller est l’ambiance ! Les huit condamnés à mort sont en effet dans un huis-clos et doivent se débrouiller tout seul tout en respectant les règles. Voilà pour le point de départ. Sauf que… Ce sont des condamnés à mort !!!! Ils sont loin d’être des enfants de coeur et de faire des parties de marelle ensemble. Et puis ils sont surveillés par deux matons et puis c’est tout… Pas énorme, n’est-ce pas ??

Le style de l’auteur est efficace et ses choix renforcent cette ambiance. Les chapitres sont courts. Et surtout on sent que tout est possible ! Des personnages se font assassiner, d’autres voient des choses qu’ils ne devraient pas,… Tout le monde suspecte tout le monde et on sent qu’ils pourraient se sauter dessus à chaque instant.

Les personnages sont assez réussis. La plus intrigante restera sans doute cette voix. On ne sait pas qui sait, on ne sait rien sur elle (à part que c’est elle qui mène la danse), on ne connaît pas ses motivations et on devine à peine son caractère… Tiens, encore un point qui accentue l’ambiance :p

A part elle, il y aura eu deux personnages qui m’auront marqué plus que les autres. Aileen tout d’abord qui est une femme séduisante mais machiavélique ! On sent qu’il ne faut pas l’ennuyer et à un fameux caractère. Et puis il y a John, celui par lequel on vit les choses… Il est aussi dangereux que les autres même si je l’ai trouvé parfois un peu bête. C’est le monsieur « Je me la pète », je suis psychiatre et je sais cerner les gens. Oui sauf qu’il a toujours tout faux et ne comprends rien à ce qu’il se passe !

Le point qui m’a un peu ennuyé est le fait qu’il n’y ai qu’un seul point de vue justement ! J’aurais apprécié de savoir ce que les autres pensaient à certains moments. Ou même être un peu plus dans la tête de cette fameuse voix…

Et on en  arrive à la fin. Je l’ai moyennement aimé. Non seulement il ne se passe pas grand chose mais en plus ça retombe comme un soufflé :/ On a ce fameux sentiment du « Tout ça pour ça ?? » et c’est bien dommage. Surtout quand le reste est réussi !

Catégorie - Ma Note

C’est un très bon thriller avec une ambiance qui saura vous transporter. Dommage pour la fin qui est, selon moi, un peu rater :/

Termométre - Tres tres bon

Publicités