runner-781917-121-198Nombre de pages : 396.

Éditeur : Albin Michel.

Date de sortie : 1er juin 2016.

Prix : 22€

 

Catégorie - L'histoire

Tout ce dont elle se souvient, c’est qu’elle ne doit pas s’arrêter de courir…Une fillette terrorisée, traquée par des hommes armés aux moyens considérables.Un ex-agent des forces spéciales à la dérive.Deux êtres traumatisés qui n’auraient jamais dû se rencontrer, propulsés dans une course-poursuite infernale dont les enjeux les dépassent.

Catégorie - Mon Avis

Avant de commencer, je tiens à remercier une fois de plus les éditions Albin Michel pour l’envoi de ce livre et pour leur confiance ! Il m’avait l’air pile-poil dans mes goûts et j’avais hâte de m’y mettre… Et ça n’a pas raté !

Autant vous dire que j’ai tout de suite accroché. Enfin un thriller qui démarre fort et vite ! Enfin un livre où il ne faut pas 100 pages pour mettre l’histoire en place ! Enfin un bouquin qui m’a embarqué directement ! J’étais aux anges, et je me suis directement dit que si c’était comme ça tout du long, ça serait à coup sûr un coup de coeur…

Deuxième point que j’ai aimé fut la manière dont l’auteur amène et nourrit l’action. Il l’a écrit « à la façon » d’une course poursuite. C’est en fait les gentils qui s’enfuient devant les méchants. Mais attention, les méchants ont les moyens ! On ne sait pas tout de suite qui ils sont, même si on s’en fait une idée assez rapidement 🙂

Ensuite, les personnages sont à la hauteur. Dryden, l’ancien militaire, qui sait un peu prêt tout faire, et qui va épauler Rachel tout en se prenant d’affection pour elle. Rachel justement, qui est l’élément mystérieux principal au début de cette histoire. Elle est en fuite et en plus n’a plus de souvenirs ! Enfin Gaul est le méchant parfait. Semblant ne pas avoir de coeur, et ayant des moyens qui semblent sans limite.

Le style de l’auteur est assez addictif, avec des chapitre plus ou moins courts mais dans lesquels on ne s’ennuie jamais. Patrick Lee arrive à vous embarquer avec lui sans soucis, sans mal, sans effort. En tout cas, c’est l’impression qu’il donne !

Ma seule retenue concernant ce roman est finalement sa complexité. Bon, il ne faut pas avoir un bac+10 mais voilà, l’histoire est assez alambiqué et je ne suis pas sûr que si je le reprends dans 6 mois en passant devant ma bibliothèque je saurai raconter l’histoire de A à Z… C’est peut-être cela qui m’empêche de lui mettre un coup de coeur…

Catégorie - Ma Note

Un bon thriller, qui démarre vite et fort, addictif, avec de bons personnages… Dommage pour le côté alambiqué.

Termométre - Tres tres bon

Publicités