les-secrets-de-l-ile-750317-121-198Nombre de pages : 448.

Éditeur : Albin Michel.

Date de sortie : 4 mai 2016.

Prix : 22€

 

Catégorie - L'histoire

Une froide journée de septembre, l’étudiant Marcus Nielsen est retrouvé mort dans son appartement de Nacka. Tout semble indiquer un suicide. Mais sa mère, convaincue qu’il a été assassiné, supplie la police de ne pas classer l’affaire. Quand l’inspecteur Thomas Andreasson commence à enquêter, les pistes semblent mener à la base militaire de Korsö, devant l’île de Sandhamn, où le corps d’un autre homme vient d’être retrouvé. Contactée par Thomas, Nora Linde, qui depuis sa séparation passe beaucoup de temps sur l’île, essaie d’en savoir plus sur cette base fortifiée où, pendant des décennies, ont été formées les unités d’élite des chasseurs côtiers. Y a-t-il dans ce passé-là quelque chose qui ne doit à aucun prix surgir au grand jour ?

Catégorie - Mon Avis

Un grand merci tout d’abord aux éditions Albin Michel pour l’envoi de ce livre ! Je n’ai pas lu encore beaucoup de polar nordique, mais pour ce que j’en ai lu j’aime beaucoup. Du coup, je me suis plongé dans celui-ci avec plaisir 🙂

Il est toujours difficile de parler de ce genre de livre. On pourrait se contenter de : « Si vous aimez les polars, vous aimerez celui-ci » mais avouez que ça fait court comme chronique… Essayons donc d’être un peu plus complet ^.^

Le premier point à aborder est évidemment l’ambiance. Je ne sais trop comment le définir mais ces polars ont toujours ce petit caractère, presque indéfinissable. Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire, mais on le ressent encore ici… C’est un régal d’ailleurs, encore plus quand on le lit lorsqu’il pleut (c’est pas de saison et pourtant…).

Pour les personnages, il y a du bon et du moins bon. Pour le moins bon, je n’ai pas vraiment compris l’utilité de Nora. Bon d’accord elle révèle certaines chose à Thomas mais je ne suis pas convaincu qu’elle avait besoin d’être aussi présente (et ces histoires personnelles faisaient un peu long) ni que Thomas n’aurait pas trouvé sans elle. Pour le bon, on a Thomas et Mergit : Leur duo fonctionne très bien pour commencer. On sent qu’ils bossent depuis un bon moment ensemble, ils se comprennent et se complètent très bien.

L’histoire est rondement menée aussi. C’est une bonne idée de lier le présent avec un passé militaire. Le mystère qui entoure l’année 1977 dans une branche spéciale de l’armée rajoute du liant, on se pose forcément la question : « Mais qu’est-ce qu’il a pu se passer pour que ça resurgisse aujourd’hui ? Et pourquoi cela mérite-t-il autant de morts ? ». Le fait qu’il y ait une liste de suspects plus ou moins longue donne du grain à moudre, tout comme le civil par lequel l’histoire commence. Bref, ça fait beaucoup de monde et donc beaucoup de possibilité.

Le style est simple et vous emporte directement. L’auteure arrive facilement à vous prendre la main et à vous emmener avec. Elle est aidée, et vous savez que c’est ce que j’aime, par des chapitres courts ainsi que des chapitres en italique où l’on suit un des personnages dans les années 1977.

Il y a tout de même un truc qui m’a énervé. Qui n’a rien à voir avec l’histoire directement, mais avec ce qu’ont fait plusieurs personnages. Vous comprendrez quand vous l’aurez lu, mais comment peut-on être aussi lâche ?

Catégorie - Ma Note

Un bon polar nordique comme on les aime. Dommage pour Nora qui apparaît parfois pour de longs passages pas forcément très intéressants…

8,5/10

 

Publicités