Coucou les amis,

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau portrait chinois ! Comme je vous le disais, ça faisait un moment que je voulais faire connaître les blogs que j’aime mais je voulais une façon plus originale qu’une interview ou qu’un focus blog. J’ai trouvé l’idée chez Les lectures de Blandine !

Et pour ce numéro, c’est Cindy Van Wilder qui se jette à l’eau !

KP95LCCB

Je me présente :

Cindy Van Wilder, 33 ans, belge, aimant le chocolat (naturellement !), traductrice et auteur à mes heures perdues (et elles sont parfois nombreuses ^^)

Si j’étais un auteur, je serais

Ah la question à 10 000 euros ! Bon, en vrai, écrivain, je le suis déjà. Mais on va éviter le narcissisme et je vais donc dire que j’admire grandement des plumes telles que celle de Léonora Miano, Chimamanda Ngozi Adichie, David Levithan, Patrick Ness, etc. So take your pick !

Si j’étais un roman, je serais

product_9782070142354_195x320Americanah, certainement. Un roman qui bouleverse, qui touche, qui émeut, qui renverse les idées reçues, qui force à ouvrir son horizon (quelque chose qu’on a bien besoin de faire au quotidien !), qui se déguste à chaque page, chaque mot, qui vous prend aux tripes et qui vous emmène avec lui dès les premières phrases.

Si j’étais un genre littéraire, je serais

Je n’ai pas de genre littéraire préféré, même si je conserverai toujours un penchant certain pour les littératures de l’imaginaire naturellement. Néanmoins, les goûts évoluent et moi, qui suis passée du roman historique/littérature générale pour entrer de plein pied dans la fantasy et le fantastique, je ne me mets aucune barrière dans ce domaine !

Si j’étais un héros littéraire, je serais

L’héroïne par inadvertance, qui se trouve au mauvais moment au mauvais endroit et qui doit se débrouiller avec les armes qu’elle possède. J’ai toujours eu beaucoup plus de sympathie pour ce type de personnages que pour les figures classiques de l’élu-e ou de ceux/celles qui ont l’habitude de tenir les premiers rôles. D’ailleurs, en général, que ce soit dans les œuvres littéraires ou les fictions télévisuelles, ce sont presque toujours les personnages secondaires qui me touchent en particulier. Et j’en viens à souhaiter que ce soit eux/elles les héros/héroïnes !

Si j’étais un point de ponctuation, je serais

téléchargement (7)Le point d’interrogation. S’il y a bien un signe de ponctuation qui continue de nous intriguer, de nous faire réfléchir, de nous pousser en avant, c’est bien celui-là. J’y ai toujours été sensible, et il a pris une importance particulière dans ma vie quand j’ai décidé de me lancer dans l’écriture. J’aime aussi, même si ça va paraître sadique à certains lecteurs/certaines lectrices, le répéter en fin d’ouvrage, signalant par là une fin ouverte et laisser libre cours à l’imagination des lecteurs.

Si j’étais une langue, je serais

L’anglais. Ce qui va paraître cliché, mais je ne suis pas traductrice pour rien ! Au demeurant, j’aime beaucoup cette langue, qui m’aura permis de découvrir des cultures et des ouvrages d’une richesse extraordinaire. J’espère bien continuer à l’exploiter dans d’autres domaines que la traduction, d’ailleurs…

Si j’étais un conte de fée, je serais

Si je suivais la logique de mon prénom, je devrais répondre Cendrillon (Cindy étant un diminutif de Cinderella). Néanmoins, je n’ai jamais eu de goût particulier pour les belles qui attendent téléchargement (8)d’être sauvées par Prince Charmant (du moins si l’on suit la version de Disney, le spécialiste en la matière, car le conte originel est bien plus noir & sanglant, comme d’habitude) et ça ne s’est pas arrangé en grandissant ! Je choisirai donc « Le petit Chaperon Rouge » et ce du point de
vue du loup. Ceux qui ont lu les Outrepasseurs devineront sans peine à quel personnage je fais référence. Pour les autres… Hé bien, suspense, suspense !

Si j’étais une couverture de livre, je serais

two-boys-kissing-777824-250-400Ah, c’est difficile de ne pas citer les siennes, de couvertures, face à une telle question ! Mais je vais jouer le jeu et dire celle de « 2 boys kissing » de David Levithan, par sa simplicité, sa force également et puis parce que ce roman a été un extraordinaire coup de cœur quand je l’ai lu. Je croise d’ailleurs les doigts pour qu’il soit (enfin !) traduit en français !

Si j’étais une plateforme (blog, Youtube, réseaux sociaux), je serais….

La question qui tue, surtout en ce moment où je multiplie les plate-formes (Instagram & Youtube pour ne citer qu’elles). Mais je vais rester fidèle en la matière, je vais répondre Twitter, qui, en plus d’être mon réseau social favori, est une formidable source d’informations et de renseignements, qui m’aide à évoluer au quotidien d’un point de vue personnel. Et puis j’y ai fait plein de belles rencontres, ça compte énormément !

Si j’étais un goodies, je serais

Un marque-page. Vu comment je suis distraite parfois, au point d’oublier à quelle page je me suis arrêtée en pleine lecture, c’est un outil indispensable pour moi 

Si je devais vous donnez envie de découvrir mon blog, je vous dirais

Si vous aimez la diversité, si vous voulez en savoir davantage sur l’écriture, le métier d’auteur, si vous êtes curieux et aimez ajouter de nouveaux livres à votre wish-list… Voilà un petit aperçu de ce qui vous attend sur mon blog.

Si on devait lire un de tes livres, ce serait

C’est d’autant plus difficile que les Outrepasseurs et Memorex sont très différents l’un de l’autre ! Mais essayons… Si vous aimez les personnages en nuances de gris (à ne pas confondre avec une certaine saga best-seller merci !), si vous aimez que les retournements de situation vous surprennent, quitte à vous faire perdre vos repères, je vous conseille de tenter l’aventure.
Et si vous désirez davantage d’informations là-dessus, rendez-vous sur mon blog et/ou les réseaux sociaux !

trait_separation_by_lubianse-d4ansye

Merci Cindy d’avoir joué le jeu ! Si vous voulez la découvrir, vous la retrouverez ici :

Son blog

Son twitter

Son instagram

Rendez-vous dans deux semaines avec une autre blogueuse !

Publicités