5155GWr2tML._SX311_BO1,204,203,200_Nombre de pages : 528.

Éditeur : Belfond.

Prix : 19,50€

Date de sortie : 3 mars 2016.

 

Catégorie - L'histoire

Elle ne m’aimait pas. Pourtant, je suis là aujourd’hui. Debout face au cercueil premier prix sur lequel j’ai posé une couronne de fleurs commandée sur internet. Car moi, j’ai voulu l’aimer. De toutes mes forces. De force. Mais on n’aime pas ainsi. Que m’a-t-elle donné ? Un prénom, un toit et deux repas par jour. Je ne garderai rien, c’est décidé. A part le livret de famille qui me rappelle que j’ai vu le jour un 15 mai.De mère indigne. Et de père inconnu. Lorsque j’arrive devant la porte de mon ancienne chambre, ma main hésite à tourner la poignée. Je respire longuement avant d’entrer. En allumant la lumière, je reste bouche bée. Pièce vide, tout a disparu. Il ne reste qu’un tabouret au centre de la pièce. J’essuie mes larmes, je m’approche. Sur le tabouret, une enveloppe. Sur l’enveloppe, mon prénom écrit en lettres capitales. Deux feuilles. Ecrites il y a trois mois. Son testament, ses dernières volontés. Je voulais savoir. Maintenant, je sais. Et ma douleur n’a plus aucune limite. La haine. Voilà l’héritage qu’elle me laisse.

Catégorie - Mon Avis

Merci aux éditions Belfond pour l’envoi de ce livre ! Il n’y a pas longtemps, dans ce TAG que je laissais ce livre un peu de côté car j’en avais peur. Ne l’ayant pas lu directement et ayant vu de nombreuses chroniques disant qu’il était très prévisible, je n’étais pas très motivé à m’y mettre… Eh bien, j’ai eu tort !

Certes, il est difficile de dire le contraire, même pour moi, on comprend très vite certaines choses. Et ce qui devait être à la base le plus grand retournement tombe comme un soufflé à partir de la 138éme page (oui oui, j’ai noté ^^)! On comprend assez vite qu’un des personnages n’est pas aussi blanc qu’il n’y paraît et qu’il cache quelque chose. Et ce qui est vraiment dommage, c’est que le final aurait vraiment pu être palpitant sans ce loupé. De quoi jeter ou ne jamais acheter le livre ? Hoooo, non, pas si vite ! Il y a de bonnes choses tout de même !

Ce livre a été pour moi un formidable page-turner. Vous allez me dire que c’est paradoxal, on connait l’un des grands méchants dès le départ et pourtant on n’a qu’une envie : Tourner les pages. C’est vrai mais il y a encore quelques zones d’ombres ! Quand ? Pourquoi ? Dans quelles circonstances ? Et puis, il faut bien l’avouer, le livre se lit tout seul, sans peine, sans réfléchir. Vous savez que je ne lis pas si rapidement et pourtant je l’ai lu en 24h !

Le personnage auquel je me suis le plus accroché est Maud. La pauvre, elle a perdu sa mère quand elle était encore très jeune. Elle n’a pas eu une enfance facile et m’a fait parfois mal au coeur. Il y a Luc aussi, le jeune garde du corps. On sent qu’il n’a pas eu une enfance facile non-plus (et pour cause !), et ce qui m’a longtemps chiffonné, car ça je ne l’avais pas compris, c’est pourquoi il refusait de sortir avec Maud ! Et puis, comment parler des personnages sans parler du professeur Reynier ? Il a de la chance de ne pas avoir été devant moi, il est ignoble ! Comment peux-t-on faire souffrir autant autour de soi ?

C’est le premier Giebel que je lis, et mon dieu, ce ne sera pas le dernier ! Je vous le disais plus haut, elle a un style qui fait que l’on lit son livre sans s’en rendre compte. Elle utilise des mots simples, va droit au but, dans des phrases à chaque fois assez courtes. Même chose pour les chapitres, qui ne dépassent jamais quelques pages. Enfin, soit, tous les ingrédients sont là pour avaler un livre de 530 pages en 24 h…

Et on en vient au dénouement. Cette fin que j’attendais malgré tout et… que j’ai moyennement aimé. Bon, vous l’aurez compris, la grande surprise n’est plus vraiment une surprise. Mais il y a tout de même quelques révélations. Je ne vous en dirai pas plus mais il y en a tout de même une qui m’a scotché… Ce qui m’a dérangé par contre, c’est que j’ai trouvé que la seule personne qui n’en vaut pas la même s’en sort tout de même facilement ! C’est si facile après tout ce qu’il a fait ! Lâche jusqu’au bout !

Enfin, il y a mes chouchoux ❤ Oui, le prologue et l’épilogue ! Je les aime à chaque fois d’amour ces deux-là. Et je les ai trouvés très réussi pour le coup ! Le prologue, je ne l’ai compris que vers la fin et l’épilogue était émouvant à sa façon…

Catégorie - Ma Note

Ma note sera assez généreuse parce que ce problème de prévisibilité ne fut pas un gros problème pour moi. Certes, j’ai deviné mais ça ne pas dérangé et ça ne m’a pas gâché mon plaisir…

8/10

Publicités