téléchargement (2)Nombre de page : 320.

Éditeur : Belfond.

Date de sortie : 14 mai 2015.

Prix : 18,50€

 

L’histoire :

Dans une supérette de quartier, quelques clients font leur course, un jour comme tant d’autres. Parmi eux une jeune maman qui a laissé sa fille de trois ans seule à la maison devant un dessin animé. Seulement quelques minutes le temps d’acheter ce qui manquait pour son repas. Parmi eux, un couple adultère, parmi eux une vieille dame et son aide familiale, un caissier qui attend de savoir s’il va être papa, une mère en conflit avec son adolescent… Des gens normaux, sans histoire, ou presque. Et puis un junkie qui, à cause du manque, pousse la porte du magasin, armé et cagoulé pour récupérer quelques dizaines d’euros. Mais quand le braquage tourne mal et que, dans un mouvement de panique, les rôles s’inversent, la vie de ces hommes et femmes sans histoire bascule dans l’horreur. Dès lors, entre victimes et bourreaux, la frontière est mince. Si mince…

Mon avis :

Je vous disais récemment que j’avais eu un vrai coup de coeur pour l’auteure, je me suis donc empressé de lire un autre de ses livres dans la foulée ! Et même si j’ai apprécié, ce fut un peu plus compliqué.

Pourquoi ? Les descriptions les amis, vous savez comme j’ai du mal avec ça. Bien qu’ici, ça sert à creuser la psychologie des personnages… Malgré tout, j’ai parfois eu du mal. Sans pour autant m’ennuyer, j’ai trouvé certains passages un peu longs. Comme lorsque l’on revient sur le passé de certains personnages, c’est intéressant, certes, mais je ne sais pourquoi ce genre de passage m’ennuie toujours un peu !

Par contre, j’ai trouvé l’idée et le point de départ génial ! Jugez plutôt : On ouvre le livre sur Jo, une petite frappe qui n’a plus d’argent pour s’acheter de la drogue, il décide de braquer une supérette et… On s’arrête là. On va à ce moment-là, suivre les différents personnages qui seront plus tard les clients dans la supérette : Qui sont-ils ? Pourquoi et dans quelles circonstances vont-ils à la supérette ? J’ai trouvé ça brillant ! Le destin n’est pas loin… Vient ensuite le braquage et je m’arrête là, pour ne pas tout vous dévoiler non plus :p Avouez que ça donne envie…

Les personnages sont réussis ! Entre le junkie un peu dingue sur les bords, la mère hystérique qui vit dans la paranoïa, la « vielle » mégère, le couple adultère, le pauvre caissier qui n’aurai pas dû être là, et surtout… Mes personnages préférés su livre… Théo qui fait L’erreur de sa vie ! Qu’est-ce qu’il est bête ! Oui, il n’a que 17 ans mais enfin ! Et sa mère qui a l’air au départ une simple mère dépassée mais qui referme beaucoup de secrets. J’ai été scotché.

C’est le point du livre qui m’a donné le plus à réfléchir. Déjà, je ne m’attendais pas du tout à son secret… Mais je me suis surtout questionné sur ce qu’elle fait pour son fils ! Je n’ai pas d’enfants et donc on pourrait me répondre « Tu comprendras quand tu en auras »… Peut-être… Mais faut-il tout pardonner à son garçon ? Faut-il le protéger de tout ? Ne faut-il pas le mettre devant ses responsabilités devant un truc aussi grave? Enfin, soit… Ce qui est sûr, c’est que j’ai halluciné !

Je pense qu’il ne me reste plus qu’à vous parler de la fin. Oui, c’est important ! Vous risquez d’être déçus. Enfin, ça dépend de comment vous réagissez… Disons qu’elle tombe un peu comme un cheveu dans la soupe. Dans mon cas, j’ai d’abord halluciné en me disant « Tout ça pour ça ? » et puis, finalement, j’ai rigolé ! Comme quoi, il ne faut pas toujours se méfier de ceux que l’on croit !

Ma note :

J’ai retrouvé la patte de Barbara Abel, j’ai passé un bon moment et je me suis questionné. Néanmoins, je l’ai trouvé moins « fort » et moins trépidant que Derrière la haine, je lui mets donc un…

8/10

Ce qu’il manque pour un 10/10?

– Moins de descriptions. Ou en tout cas moins de « psychologie » et de flash-back…

– Un poil plus d’action.

– Une meilleure fin peut-être ?

12660205_220597408280532_1765079084_n

Publicités