51NPKp9pi4L._SX298_BO1,204,203,200_

Nombre de pages : 344.

Éditeur : Pocket.

Prix : 6,80€

Date de sortie : 14 mars 2013.

 

 

L’histoire :

D’un côté il y a Tiphaine et Sylvain et de l’autre il y a Laeticia et David. Voisins du même âge, partageant les mêmes passions et la même conception de la vie, les deux couples sont devenus inséparables et, malgré la mince cloison qui les sépare, on peut dire qu’ils vivent joyeusement les uns avec les autres. Une amitié fusionnelle tout naturellement renforcée quand deux petits garçons viennent au monde pour enchanter les maisons. Mais ce tableau idyllique éclate violemment le jour où Laeticia est témoin d’un tragique accident qui coûtera la vie au petit Maxime.

Mon avis :

Du grand art. Voilà ce qui résume le mieux ce thriller psychologique ! Je l’ai commencé comme ça, sans rien en attendre de particulier et je n’ai rien vu venir. Je vous le conseille fortement !

La plume de l’auteur est parfaite. Elle n’est ni simple, ni compliquée. Elle se lit très facilement, on tourne les pages sans s’en rendre compte, ça se lit sans faim et on avale tout à une vitesse hallucinante ! Je l’ai lu en deux petites soirées ! C’est très rapide quand on connait ma vitesse de lecture !

Les ambiances du livre sont très bien décrites. Et il y en a plusieurs tout le long ! On commence d’abord avec une ambiance assez légère. Tout va bien, les enfants s’amusent, les parents sont bons amis, le monde est beau. On passe ensuite dans la tristesse avec la mort du petit Maxime. Vient ensuite la paranoïa avant le choc. Le choc de voir jusqu’où est allée Tiphaine, et comment elle y a réfléchit depuis le début ! Oui, tout ça, en 340 pages…

Les personnages sont très réussis. Les enfants d’abord, comment ne pas tomber amoureux des deux petits bouts de chou ? Impossible ! Laeticia qui devient parano et qui est absolument fantastique dans ce rôle. David qui ne croit pas vraiment sa femme et qui essaie de la calmer un peu. Tiphaine qui est, et on l’apprend trop tard, complètement folle ! Et Sylvain qui laisse faire (en tout cas, c’est mon avis) parce qu’il est trop lâche pour arrêter sa femme ! Du grand art, je vous dis !

Le bouquin aborde aussi plusieurs thèmes ! Les voisins d’abord. Il est vrai qu’il n’est pas toujours facile d’avoir des voisins, c’est un peu comme la famille, on les choisit pas et autant tout va bien quand on les aime, autant dans le cas contraire… Les liens familiaux aussi, celui entre parents-enfants surtout. Comment s’en occuper ? Comment leur faire comprendre certaines choses ? Comment leur parler de la mort ? De mort, il en est question aussi ! Mais il n’y a pas d’armes, pas de sang, c’est presque sans douleur… Enfin pour nous 🙂

Bref : J’ai plus qu’adoré, je n’ai pas la suite sous la main et c’est difficile ! J’ai déjà commencé un autre des livres de Barbara Abel et j’aime déjà beaucoup aussi. Je lui ai fait une demande d’interview… Croisons les doigts 🙂

Ma note :

Rien à dire, j’ai adoré du début à la fin. C’est donc un énorme…

pcc

 

 

Publicités