téléchargement (52)

Nombre de pages : 333.

Éditeur : Points

Date de sortie : 7 janvier 2016.

Prix : 7,70€

 

 

L’histoire :

Qui est donc cet homme défiguré dont le corps flotte dans le Grand Canal de Venise ? Aucun élément d’identification, aucun signalement de disparition dans la région, aucun indice si ce n’est une chaussure… Le commissaire Brunetti a pourtant l’impression de connaître le noyé. C’est son assistante, l’irremplaçable mademoiselle Elettra, qui parviendra à l’identifier sur une vidéo de manifestation d’agriculteurs. La piste est fragile, mais elle permet au commissaire de remonter jusqu’à un abattoir situé sur les terres. Dans cet univers corrompu, plongé dans les scandales de l’industrie de la viande, Brunetti mène l’enquête.

Mon avis :

Merci, tout d’abord, aux éditions Points pour l’envoi de ce livre ! Vous vous souvenez sûrement que le premier livre qu’ils m’avaient envoyé était « Incision » que j’avais beaucoup aimé. Là, c’était beaucoup plus poussif…

En fait j’ai aimé le fond mais pas la forme ! Le style de l’auteure est lourd. On est parti pour des pages remplies de descriptions et de détails qui à mon sens ne servent pas plus que ça l’histoire. Et en plus elle coupe les dialogues sans arrêt ! C’était pénible à force. Pourtant, l’enquête en elle-même est bonne, je l’appréciais assez bien !

Le sujet général du livre, le milieu de la viande, m’intéressait aussi. Bon évidemment, je n’ai rien appris, il s’agit d’un roman après tout ! Mais ce qu’il se passe ici m’a donné froid dans le dos, je me suis imaginé ce que ça donnerait dans la réalité et ça fait peur ! Et le pire est de se dire que ça arrive bien quelque part, dans les pays où il y a moins de contrôle… C’est vraiment ce qui m’a poussé à le lire jusqu’au bout : Savoir ce qu’ils avaient fait.

L’ambiance est assez calme en général… Les éléments sont donnés petit à petit jusqu’au 40 dernières pages où les descriptions se tarissent enfin. Le schéma est en fait assez classique : Un meurtre, 2-3 suspects, et la recherche. Simple mais efficace.

J’ai par contre beaucoup aimé le commissaire Brunetti ! Il m’a fait l’impression d’un vieux loup de mer qui connais son job par coeur, qui connait son patron à fond et qui sait composer avec les « bras cassés » de son équipe 🙂 J’ai aussi eu l’impression qu’il se fait très vite une idée du problème, un peu à la manière de Columbo. Il interroge les suspects un par un d’une manière subtile et les pousse à parler !

Bref : J’ai aimé le fond, c’est à dire l’enquête et le milieu. Par contre, les descriptions… Ce fut trop et long, malheureusement.

Ma note :

7/10

Ce qu’il manque pour un 10/10 ?

– Moins de descriptions !

– Plus d’enquête !

– Plus d’action !

– Et pas de coupures incessantes dans les dialogues…

Que des petits détails mais qui mis bout à bout font un peu beaucoup :p

12660205_220597408280532_1765079084_n

Publicités