couv35647210

Pages : 258.

Éditeur : Belfond.

Date de sortie : 4 novembre 2015.

Prix : 18€

 

L’histoire :

Pourquoi ce cadre d’entreprise tente-t-il désespérément d’effacer son numéro de portable inscrit sur le mur ? Qui sauvera cette jeune fille offerte au caïd local ? Et qui a bien pu souhaiter la mort du grand écrivain si talentueux ? Cette année, Noël sent le sapin avec les 24 anti-héros de ces Histoires cruelles qui finiront vraiment très mal (en général). Petits arrangements entre ennemis et bassesses quotidiennes, micmacs de couples à la dérive et vengeances bien macérées : bienvenue dans le monde merveilleux des pères-Noël assassins et des calendriers de l’avent macabres…

Mon avis :

Tout d’abord, je remercie évidemment les éditions Belfond pour l’envoi de ce livre ! Il m’intriguait beaucoup et cela faisait un moment que je voulais lire des nouvelles grâce à ma copinaute Carnet Parisien qui aime, je pense, ça aussi. Alors, ma première expérience avec les nouvelles est-elle une réussite ? Oui et non…

J’aimais beaucoup le point de départ de ce livre. Plutôt que d’avoir de belles histoires qui se finissent bien à Noël (j’avoue que j’en ai parfois un peu marre ^^), on nous présente ici un autre genre d’histoires, et ce fut jouissif pour moi. Je ne sais pas si ces histoires sont vraies ou non mais si elles le sont, brrr… Je plains ces pauvres gens !

Le principe de nouvelles me plaît assez bien. La première réaction a été qu’il faut accepter l’idée que toutes les histoires ne nous plairont pas ! Avant de me dire que, finalement, c’est la même chose avec un livre traditionnel ! On l’achète mais sans savoir, au fond, si on aimera ou pas. Un point pour les nouvelles ! Deuxième bon point pour les nouvelles : Pouvoir lire une histoire de 10 pages et reposer le livre, lire autre chose, y revenir et ainsi de suite !

J’ai assez bien aimé le style d’écriture… Je ne sais si j’ai aimé le fait que les histoires soient bien amenées même si c’était tout doucement, ou au contraire si j’ai trouvé que c’était parfois un peu long. Je pense que ça dépend des histoires ! Alors que j’en dévorais certaines, j’ai eu envie d’en passer d’autres !

Il serait compliqué de parler de chaque personnage et de chaque histoire, mais il y en a qui m’ont marqués. Que dire de Pierre Olivier ? Ce mec est un vrai psychopathe ! J’en ai frissonné. L’histoire du bon Léon, qui n’est pas un restaurant comme un autre m’a hérissé le poil. L’histoire de Serge qui n’aime pas Noël, je pouvais le comprendre, mais de là à vouloir supprimer Noël du calendrier ! Trois histoires folles et je n’en suis qu’à la cinquième 🙂 Il y en a également qui m’ont laissées perplexe, comme Une maîtresse pour Noël qui ne se finit pas si mal ou encore Moi, maire Noël qui n’a comme raison d’être que le fait que le mec s’appelle Noël et que cela se passe à noël ! Vous le voyez, c’est très diversifié 🙂

Bref : J’ai assez bien apprécié ma lecture. Et je dois reconnaître que les nouvelles ont pas mal de bons côtés, sauf peut-être le fait qu’elles ne sont pas faciles à chroniquer 😀

Ma note :

J’ai aimé certes, mais il y a des défauts tout de même….

7/10

Ce qu’il manque pour un 10/10 ?

– Que les histoires soient parfois encore moins longues.

– Que certaines histoires n’y figurent pas, car n’ont que peu d’intérêt.

12277057_189915094682097_638325205_n

Publicités