Affiche vice-versaDate de sortie : 17 juin 2015.

Durée : 94 minutes.

Pays d’origine : Etats-Unis.

Avec les voix de : Charlotte Le Bon, Gilles Lellouche, Jean Dujardin, Didier Gustin,…

 

L’histoire :

La jeune Riley a dû quitter sa ville natale dans le Minnesota pour venir s’installer à San Francisco, à cause du travail de son père. Elle essaie de s’habituer à cette nouvelle vie, guidée par ses émotions : la joie, la peur, la colère, le dégoût et la tristesse. C’est depuis le Quartier cérébral, le centre de contrôle de l’esprit de Riley, que ses émotions la conseillent dans la vie de tous les jours. Cependant, Tristesse et Joie, en se disputant avec un « souvenir » sont par accident expulsées du Quartier cérébral laissant Riley entre l’attitude rebelle de Dégoût et de Colère et le comportement pessimiste de Peur. Tristesse et Joie vont devoir parcourir l’immensité de l’esprit de Riley pour la sauver du chaos tandis que les trois autres se laissent submerger par la discorde. Ainsi Colère implante une idée dans l’esprit de Riley : fuguer en volant la carte de crédit de sa mère, et emprunter un car pour retourner au Minnesota. Alors qu’elle exécute son plan, Joie et Tristesse parviennent in extremis, et après de multiples péripéties, à regagner le Quartier Cérébral pour ramener l’équilibre dans l’esprit de la jeune fille, afin que tout redevienne comme avant.

Mon avis :

Cela faisait un moment que je voulais voir ce dessin-animé ! Depuis sa sortie en fait 🙂 Je l’ai enfin vu mercredi soir et le moins que je puisse écrire c’est qu’il est GENIALISSIME !

Ce film est parfait à plus d’un point. L’idée de départ d’abord, J’ai trouvé génial de personnaliser ces petites émotions… Elles ont toutes une personnalité propre, elles réagissent tour à tour et se disputent souvent ! Voir les décisions de Riley découler des décisions de ces émotions était assez unique… Tout comme voir les émotions du père et de la mère ! C’est tellement bien fait 🙂

Les émotions m’ont beaucoup fait rire aussi. Avec Joie qui ne s’arrête jamais (je me demande si on pourrais la supporter dans la vraie vie), Tristesse qui est carrément désespérante, Colère qui m’a beaucoup, beaucoup fait rire (c’est le plus imagé de tous, mais c’est le plus réussi je trouve ! Il arrive très bien à reproduire ce que l’on ressent quand on commence à s’énerver), Dégoût toujours bien habillé et un peu hautaine et enfin Peur ! A mourir de rire Peur….

L’idée de matérialiser les souvenirs par des petites billes est une idée de génie aussi ! J’ai beaucoup aimé voir ces petites billes aller dans tous les sens vers la mémoire à long terme ou à court terme, vers le subconscient ou encore aux oubliettes…. J’étais comme un gosse quand je voyais toutes ces billes dans tous les sens 🙂

Enfin, quelle merveilleuse idée d’explorer tous les aspects du cerveau. On a le pays de l’imaginaire, l’inconscience, la volonté de mettre en perspective, et puis que dire de ces « îles » qui définissent la personne !

Tout ne se passe pas forcément bien dans ce film mais vous ne saurez pas y rester insensible. Vous serez tour à tour heureux, triste, nostalgique, prix aux tripes, effondré de rire,….

A voir ABSOLUMENT, que vous soyez enfant ou adulte 😉

Vous l’avez déjà vu? Vous avez aimé?

12277057_189915094682097_638325205_n

 

Publicités