téléchargement (34)Coucou les amis, dimanche soir j’ai regardé Skyfall sur France 2 en « live comment » avec ma partenaire Alex 🙂 Ce fut agréable, et ça m’a donné envie de faire un article.

Pas sur Skyfall (quoique !), mais sur la grande et petite histoire des James Bond…

Ian Fleming :

Quand on pense à James Bond, on pense forcément au film ! Mais c’était des romans d’espionnage à la base. Quatorze ont été écrit par son créateur : Ian Fleming.

Ian Fleming est né le 28 mai 1908 à Mayfair et est mort le 12 août 1964. Il a donc connu les premiers films mais jamais l’immense succès que représentent les films aujourd’hui !

Il est engagé comme aide de camp du vice-amiral Godfrey juste avant la guerre. Celui-ci l’ayant engagé pour ces compétences en Français et en Allemand. Ce travail d’assistant dans les services secrets pendant six ans, et un séjour dans une école d’instruction pour agents secrets installée dans une maison près de Toronto, téléchargement (35)
permette à Fleming de dresser l’arrière-plan de ses romans d’espionnage.

Il épouse sa femme,  Ann Geraldine Mary Charteris, en 1952 et lui donne un enfant la même année. C’est en 1953 qu’il sort son premier James Bond qui fut un tel succès qu’il y aura trois tirages…

Il meurt en 1964 d’une crise cardiaque à Canterbury en août 1964.

Le départ des films:

Savez-vous que la première adaptation de James Bond fut pour le petit écran? C’était en 1954 avec Casino Royale. Le feuilleton manque de moyen budgétaire mais est un succès malgré tout, une série TV est même envisagé avant d’être laissé tomber. Mais le synopsis de cette série inspire Dr No à Ian Fleming.

Ian Fleming veux vendre les droits de son personnage dès 1959. Et le premier film sort en 1962 avec James Bond contre docteur No, suivi en 1963 par Bons baisers de Russie, mais ce n’est qu’en 1964 avec Goldfinger que la carrière de Bond décolle ainsi que celle de son interprète !

Les Broccoli :

Les Broccoli est une famille de producteur sans qui les James Bond n’auraient jamais vu le jour et ne seraient pas là où ils sont aujourd’hui !

téléchargement (36)Il y a d’abord eu le père, Albert, qui a produit les seize premiers films. Il meurt en 1996 et c’est sa fille, Barbara qui reprend la main. Elle co-produit depuis tous les James Bond avec son demi-frère Michael G. Wilson.

Pourquoi ça marche aussi bien ?

Vaste question, n’est-ce pas ? Mais il y a quelques éléments de réponses tout de même :

– Est-ce le fait que James Bond a tous les dons ? C’est vrai quoi, j’adorerais savoir me battre comme ça, pouvoir boire dix Martinis sans être saoul ou encore pouvoir parler plein de langues 🙂

– Est-ce les génériques ? De vraies perles, n’est-ce pas ? Les plus grands ont chanté le générique. De Madonna à Adèle (personnellement, je suis loin d’oublier Skyfall).

– Est-ce le générique ? Avec ce fameux homme qui marche avant de s’arrêter et de tirer.

– Ou est-ce tout simplement les acteurs ? Qui sont, il faut l’avouer, pas moche ^^

A vous de vous faire un avis !

Les anecdotes :

C’était l’idée de départ de cet article. Trouve plein de petites anecdotes 🙂 James Bond, c’est 51 ans, 24 films et 5 acteurs. Il y a forcément de quoi faire…

Et maintenant que les bases sont posées, on peut y aller :

  • Cinq acteurs fut envisagés avant Sean Connery ! Ils ont tous refusé, Sean Connery a été choisi par Barbara Broccoli pour son côté bourru.
  • Roger Moore avait candidaté pour devenir James Bond à la place de Sean Connery. Il n’avait pas été pris.
  • Pour approcher le rôle du « bad guy » Dominic Greene dans Quantum Of Solace, l’acteur Mathieu Amalric s’est inspiré du regard et de la gestuelle du Président Nicolas Sarkozy.
  • Markus Wolf, chef des services secrets est-allemand, a avoué que les films de James téléchargement (37)Bond étaient diffusés dans les écoles d’espionnage du bloc soviétique pour sensibiliser les nouvelles recrues à leurs homologues occidentaux.
  • « Permis de tuer » est le premier épisode de James Bond interdit aux moins de 13 ans. C’est aussi le premier à s’éloigner des autres films de la saga, puisqu’il n’est pas dans un contexte de Guerre Froide.
  • Pierce Brosnan n’avait pas l’autorisation contractuelle de porter un smoking complet dans tout film autre que James Bond entre 1995 et 2002.
  • Les premiers droits de James Bond ont été vendu par Ian Fleming… pour 1000 dollars en
    1954.
  • Islande, Jamaïque, Macao ou Kazakhstan, 007 se déplace dans 47 pays au total. Le seul
    pays où il se trouve dans tous les films est évidemment l’Angleterre.
  • James Bond a donné trois fois sa démission, tour à tour à cause d’un désaccord avec M, d’une histoire d’amour et pour venger la mort d’un de ses amis.
  • On le dit fan de champagne et surtout de vodka-martini… Durant ses aventures, l’agent de Sa Majesté aurait consommé 317 boissons, dont 101 whiskys, 35 sakés, 30 coupes de champagne et 19 vodka-martinis. Dans les livres, cela correspond à une boisson toutes les sept pages…
  • « Demain ne meurt jamais » n’aurait pas dû s’appeler comme cela. Le titre original était « Tomorrow never lies » (« Demain ne ment jamais »), mais « lies » a été remplacé par « dies » à cause d’une erreur de retranscription.
  • Le dernier épisode de James Bond dans lequel figure Sean Connery s’intitule Jamais plus jamais. Un titre prémonitoire ? En tout cas, l’acteur écossais a refusé 5,5 millions de dollars pour poursuivre son rôle de 007.
  • Si les livres d’Ian Fleming ont pu voir le jour à l’écran, c’est certainement grâce à l’ancien président des États-Unis, John Fitzgerald Kennedy. JFK avait déclaré, dans une interview au magazine Life, adorer From Russia with love (Bons baisers de Russie). Forcément, les ventes du roman explosent. Un an plus tard, le premier James Bond est adapté au cinéma.
  • Sur le tournage de Goldfinger, deux heures ont été nécessaires pour peindre intégralement en or le corps de l’actrice Shirley Eaton. Il a fallu encore plus de temps pour que l’interprète de Jill Masterson se débarrasse de la peinture incrustée dans les pores de sa peau.
  • 2138464123_1360632315Brigitte Bardot aurait pu apparaître dans deux épisodes de la saga. Elle avait été approchée pour jouer dans Opération Tonnerre et Au service de sa majesté. Hélas, “BB” était alors indisponible.
  • Dans les trois premiers génériques de la saga, « James Bond 007 contre Docteur No », « Bons baisers de Russie » et « Goldfinger », ce n’est pas Sean Connery que l’on voit dans ce générique ? La silhouette est celle de Bob Simmons, la doublure de Connery pour les scènes de cascade. La raison ? Sean Connery n’était pas libre le jour du tournage de cette séquence qui allait devenir légendaire.
  • Ce n’est un secret pour personne : le double zéro signifie que Bond a le permis de tuer. Et nous pouvons donc en déduire qu’ils sont neuf à posséder ce permis. Par contre, il semblerait que 007 soit le plus efficace de la bande. 002 est tué dans « L’homme au pistolet d’or « . 003 meurt au début de « Dangereusement vôtre ». 004 passe l’arme à gauche dans « Tuer n’est pas jouer », et 006 fait de même à la fin de ce film. Mais le pire de tous fut sans nul doute 009, qui meurt dans « Octopussy » habillé en clown.
  • Cela étant, avant que ces doubles zéros ne rendent l’âme, ils ont tous été réunis dans une scène. « Opération Tonnerre » est le seul film de la saga où les neuf agents sont rassemblés. James Bond arrive en retard à cette réunion, et il s’installe logiquement à la septième place.

 

Voilà 🙂 J’espère que cet article vous aura plu ! Moi, en tout cas, j’ai eu beaucoup de plaisir à le faire !

Si ça vous plait, je pourrais faire d’autres sagas ^^

11920416_147298315610442_1152244205_n

 

 

 

Publicités