51ltQpb8CzL._SX340_BO1,204,203,200_

Pages: 400.

Éditeur: Nathan.

Date de sortie: 30 avril 2014.

Prix: 16,90€

 

 

L’histoire:

Sincèrement. Je préfère savoir que lors d’un éternuement, tous les organes s’arrêtent, le cœur compris, qu’une cuillerée à café d’étoile à neutrons pèse des milliards de tonnes, ou que le merle bleu ne voit pas la couleur bleue. C’est sûrement pour ça que je n’ai pas beaucoup d’amis et qu’un  » fan  » a écrit GEEK au marqueur rouge sur mon sac. Alors que feriez-vous à ma place si une agence de mannequin vous repérait ? Et vous proposait de passer de geek à… chic ?

Mon avis:

C’est ma partenaire Alex qui m’a donné envie de le lire. Elle m’en a parlé en me disant qu’il me plairait et que Harriet me plairait beaucoup, mais en restant assez mystérieuse…

Et en effet, Harriet est drôle, déjantée, délurée, tout ce que j’aime! Et il n’y pas que ça. Elle n’arrête pas de nous donner des infos, intéressantes certes, mais venus de nulle part et aux moments où on ne s’y attend pas ( »La toux humaine projette de l’air à une vitesse d’environ 95 Km/h, et sans vouloir me vanter, j’aime à croire que la mienne monte à 100 ou 110, facile »). J’aurais facilement pu devenir ami avec elle d’ailleurs…Mais elle n’est pas la seule. Toby est à mourir de rire aussi ( »Au moins, mon vomi était chocolaté,…, j’ai mangé des Chocapic ce matin! »), et ressemble beaucoup à Harriet.

On ne peut qu’aimer tous les personnages! Le père d’Harriet qui est à côté de ses pompes. Nat, sa meilleure amie, qui essaie de rester digne. Alexa, qu’on aime détester (Une vraie garce, si je peux me permettre). Wilbur (« Avec un bur, pas un iam!« ), qui est complètement frappé. Nick, le beau garçon qui fait rougir Harriet. Et on en passe….

Le roman est aussi très chouette à lire car l’auteur s’adresse directement à nous, et non pas seulement aux travers de ces personnages. Elle nous prend à témoin:  »Maintenant que vous savez qui je suis, vous allez vouloir que je vous dise où je me trouve et ce que je fais, c’est bien ça?« , et ça ne rate pas, nous ne sommes qu’à la quatrième page et on en redemande déjà!

Toute la première moitié du roman est vraiment délurée. Oui, je l’ai déjà dit concernant Harriet et les autres personnages, mais il n’y a pas que ça! Les situations, l’ambiance, se qui lui arrive,… Tout est burlesque et c’est ce qui fait toute le charme du livre! Il se lit très vitre, sans prise de tête, c’est très léger et ça fait du bien!

La plume de l’auteur n’y est pas pour rien. Les chapitres sont très courts, il y a beaucoup de listes, de remarques, de détails qui sont écrits en plus gros, c’est ce qui fait aussi que les pages se tournent très rapidement…

Seul petit bémol: J’aurais aimé que ça dure tous le livre. Une fois arrivé au moment où Harriet arrive dans la mode, ça s’estompe un peu. La deuxième partie, fait peut-être un poil plus chick-lit qu’humour. Mais le roman reste très agréable malgré tout!

Ma note:

J’ai vraiment, vraiment, beaucoup aimé. C’est frais, léger, on éclate facilement de rire. Il frôle le coup de coeur.

9/10

Ce qu’il manque pour avoir un 10/10?

– Que l’humour déluré dure tout le roman.

 

Et vous? L’avez-vous lu?

L’avez-vous aimer? Dites-moi tout 😉

11920416_147298315610442_1152244205_n

 

 

 

Publicités