Salut liste_Ne-ratez-pas-les-meilleurs-livres-de-la-Dystopie-_6965les amis, j’inaugure aujourd’hui une nouvelle thématique. En effet, je vais vous présentez un genre de roman en profondeur. Et je commence avec la dystopie…

J’ai eu l’idée de cette rubrique vendredi, en effet, j’ai essayé de raconter à ma voisine ce qu’était la dystopie et je me suis rendu compte que je ne m’en sortait pas et que je n’était pas très clair 🙂

Bon la dystopie, tout le monde connais, ce genre est de plus en plus courant et il devient petit à petit mon préféré. Mais, savez-vous en donner une définition? Connaissez-vous sa petite histoire? Saviez-vous qu’il y avait de la dystopie bien avant Hunger Games?

 

Bon, commençons par LA question, qu’est-ce qu’une dystopie? La dystopie est un récit de fiction dépeignant une société imaginaire organisée de telle façon qu’elle empêche ses membres d’atteindre le bonheur. C’est le contraire d’une utopie tout simplement… Et quand l’on regarde l’étymologie? Et bien ça donne: Dys = mauvais et Topos = Lieux – mauvais-lieu. Ce genre ce passe donc, normalement dans un lieu, une société qui n’est pas bon(nne), qui est mauvaise…

Vous connaissez sûrement la dystopie grâce à Hunger Games, n’est-ce pas? Mais sachez-le il y en a eu bien avant 🙂 Dés 1846 😮 En effet, Emile Souvestre (Un avocat, journaliste français) avait écris « Le monde tel qu’il sera » où l’auteur décrit un monde dans lequel l’individualisme est devenu la loi, avec comme devise « Chacun chez soi, chacun pour soi »... Avouez, c’est tentant n’est-ce pas?

50 ans plus tard, on retrouve une autre oeuvre dystopique que tout le monde connais, La machine à explorer le temps. Oui, c’était déjà en 1895 😮 Cette fois, on doit l’oeuvre à un écrivain Britannique, qui nous à la fin du 19éme siècle écouter les récits de voyage qu’un homme à fait dans le temps…Un chef-d’oeuvre. S’en suivra « Quand le dormeur s’éveillera », « Le talon de fer », « La machine s’arrête », « La peste écarlate », tout ça avant la Première Guerre Mondiale!

L’une des premières dystopie après la guerre fut « Nous autres » écrit en 1920 dans laquelle l’auteur (Eugène Zamiatine) nous décrit une société égalitaire et totalement centralisée où l’État gère et planifie les moindres aspects de la vie des citoyens. Ceux-ci vivent dans des maisons de verre ne leur permettant d’échapper à aucun moment au regard des autres. Avouez que cette dystopie aurais très bien pu sortir maintenant!

L’on se retrouve en 1926 avec « Metropolis » de Thea Von Harbou. Et en 1932? Que dire de « Le meilleur des mondes »? Jugez plutôt: Toute valeur morale est remplacée par l’économie. La science est au service du conditionnement des hommes. Il y en aura encore deux avant que l’on ne subisse la Seconde Guerre Mondiale.

On passe quelques années, pour retrouver un autre livre que tout le monde connais. « La planète des singes », et oui ça date de 1963 (50 ans 😮 ). Et que dire de « Running man » de Stephen King en 1982? Ou du « Dernier homme » en 2003? Ou de « Soumission » en 2015?

Vous le voyez, l’histoire de la dystopie est bien plus longue que l’on ne pourrais le croire. Mais, vous allez me dire que ce sont des romans « adultes », qu’en est-il des dystopie « ado »?

Et bien comment commencer sans parler du livre « Le passeur »? Livre écrit en 1993 par Lois Lowry et premier tome d’une tétralogie qui raconte la vie de Jonas qui vit dans une communauté qui vit selon des règles strictes : un couvre-feu est établi, pas de contact avec un membre extérieur de la « cellule familiale », pas d’amusement et tous les matins ils doivent se faire injecter un produit qui, selon la communauté des sages, les garde en bonne santé.

Viendrons ensuite des dystopies comme « La déclaration » sur l’immortalité ou encore « Uglies » dans laquelle tous les adolescents doivent subir une chirurgie esthétique pour les rendre beaux… Ensuite C’est Hunger Games, Divergent et autre Book of Ivy.

Ah oui, en parlant d’ados, avez-vous remarqué que les héros dystopique sont systématiquement des ados?

Je ne peux vous donner de réponses définitives à cette remarque, cependant, j’ai 2-3 pistes. Les ados ont plus tendance à sortir du rang, ils sont innocents, ne comprennent pas les implications de leurs actes avant que ça arrive, en clair ils sont moins « sages » que les adultes. Et deuxièmement, la dystopie parle de lendemain « sombre », et n’est-ce pas une grande préoccupation des ados? Le futur? Que va-t-on devenir?

 

Voilà, je crois que j’ai fait le tour 🙂 J’espère que cet article vous plaira comme il m’a plus à le faire…Dites moi ce que vous en pensez.

 

 

 

 

 

Publicités